chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
47 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bereft of Light - Hoinar

Chronique

Bereft of Light Hoinar
Premier album pour BEREFT OF LIGHT, et il a bien failli être parmi les meilleurs de 2017. Failli pour quelques broutilles seulement, mais qui pèsent malheureusement sur la sensation finale.

C’est un projet tenu uniquement par Daniel Neagoe, un visage connu dans le metal pour ses apparitions au sein de EYE OF SOLITUDE, CLOUDS et GOD EAT GOD, mais aussi pour avoir récemment rejoint PANTHEIST et SHAPE OF DESPAIR. Chanteur chez les uns, batteur chez les autres, il touche à tout et semble particulièrement reconnu. C’est un véritable passionné, et professionnel du son. Des sons mêmes, puisque même changer de style ne lui fait pas peur. Doom, progressif, black metal… Il ne ferme aucune porte à sa créativité, tout en ayant bel et bien à l’esprit ce qu’il convient de jouer pour tel ou tel projet.

Et cette fois-ci, il a eu des envies qu’il ne pouvait pas intégrer dans ses formations déjà existantes. Il devait créer BEREFT OF LIGHT pour libérer un black metal très atmosphérique, à la fois torturé et contemplateur. La pochette est une belle représentation des 5 pistes de l’album. La forêt était inévitable puisque la nature a une grande place dans les compositions, et la légère couleur montre également toutes les nuances qu’elles peuvent renfermer. Pour vite comprendre à quel style de black metal on a affaire, on pourrait citer DRUDKH ou encore WOODS OF DESOLATION. C'est-à-dire que le black peut être emporté et violent, mais qu’il y a une grosse part de « douceur ». Beaucoup de parties à la guitare sèche, beaucoup de samples naturels. Et donc une tendance générale à l’introspection, à la mélancolie, à l’épanouissement dans la tourmente. Mais l’équilibre est très différent des groupes cités, et les parties atmosphériques et ambiant prennent trop souvent le pas sur le black metal. C’est bien le reproche que j’ai à faire, et qui peut sembler contradictoire.

Les parties claires sont vraiment belles, magnifiques même. Mais elles s’attardent trop et font baisser l’attention au bout d’un moment. « Pustiu » surtout semble interminable. C’est comme si vous grimpiez un mont avec un guide zélé. Il vous arrête a mi-chemin pour vous montrez un bon coin, d’où la vue est excellente. Mais au lieu de se contenter d’admirer quelques minutes avant de reprendre l’ascension, il vous fait découvrir tous les détails, trop : « Et là-bas, tu vois la clôture ! Elle est belle hein. Et si tu regardes bien, il y a aussi des moutons là-bas ! Attends, regarde ! Le mouvement des feuilles de ces arbres au loin est tellement beau ! On va en profiter pendant 10 minutes». MAIS BORDEL NON, JE VEUX POURSUIVRE MA VISITE !!!

Il faut donc être capable d’aller au rythme imposé par BEREFT OF LIGHT qui est véritablement lent. Il suffit de constater que la première piste de 4 minutes est instrumentale, et suivie d’une autre qui propose elle aussi 2 premières minutes acoustiques... Bon, quand ça démarre, ça démarre, et là on jouit ! On mettra également à part la 4ème piste, « Freamăt », qui non seulement par ses vocaux clairs, mais aussi par le fait qu’elle flirte avec le post-black, fait férocement penser à GERM.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bereft of Light
(Post) Black Metal Atmosphérique
2017 - Loud Rage Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Bereft of Light
Bereft of Light
(Post) Black Metal Atmosphérique - 2017 - Roumanie
  

écoutez
tracklist
01.   Uitare
02.   Legământ
03.   Pustiu
04.   Freamăt
05.   Târziu

Durée : 41:09

parution
26 Juin 2017

Essayez aussi
Manetheren
Manetheren
The End

2017 - Avantgarde Music
  
Wiegedood
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III

2018 - Century Media Records
  
Fen
Fen
Epoch

2011 - Code666
  

Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique
Windfaerer
Alma
Lire la chronique
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")
Lire la chronique
Profezia
Dodekaprofeton
Lire la chronique