chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
48 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Johansson & Speckmann - From The Mouth Of Madness

Chronique

Johansson & Speckmann From The Mouth Of Madness
Les années se suivent et ressemblent pour l’hyperactif Rogga Johansson qui en ce début 2018 nous revient déjà avec pas moins de deux nouveaux albums (dont celui de THE GROTESQUERY prévu pour le mois prochain), dont le premier épisode est la suite de ses aventures avec le vétéran Paul Speckmann qui signent ensemble leur quatrième album en commun en à peine cinq années. Toujours accompagné de ses fidèles acolytes Kjetil Lynghaug à la lead guitare et de Brynjar Helgetun derrière la batterie, le suédois avec ce nouvel opus reprend la suite du réussi « Edge Of The Abyss » sans chercher plus loin que cela, car de toute manière avec lui on sait pertinemment à quoi s’attendre. En effet là-encore il n’y aura aucune surprise ni de nouveauté stylistique tant son Death-Metal simpliste, monolithique et prévisible a été entendu chez lui des dizaines de fois dans tous ses projets parallèles et principaux.

Cependant si les premières secondes très lourdes et lentes de « The Demons Night » vont légèrement étonner, la suite quant à elle va confirmer la routine habituelle du guitariste car ça va jouer vite et sobre, le tempo est élevé mais pas trop et évite au maximum l’utilisation de la double pédale. Le résultat a beau reprendre comme schéma de jeu un dépouillement presque excessif, il n’en reste pas moins que ça fait mouche et que ça remue comme il faut, de toute façon c’est tout ce que l’on demande. Pourtant dès le titre suivant (« Is This Just Virtual ? ») le quartet semble vouloir sortir légèrement des sentiers battus, car après un début particulièrement doux et sombre, où la lenteur va régner en maître, celui-ci ne va pas vraiment augmenter sa vitesse de jeu et reste bien calé sur du mid-tempo remuant qui alterne avec des passages plus au ralenti. Ceci a le don de proposer ainsi une alternative intéressante, comme pour prouver qu’il peut jouer autre chose que du binaire rapide. D’ailleurs il va continuer dans cette voie avec « Remove The Creep » qui va mélanger sans fioritures ces deux opposés, et dont on apprécie la justesse et les solos rudimentaires (mais efficaces), tout comme le très bon « Condemned » où la double est pour une fois plus imposante et sert de tremplin sur les passages plus posés, qui encore une fois donnent envie de bouger la tête et taper du pied.

Malgré cela l’album va connaître un passage à vide en son milieu, la faute justement à cette extrême sobriété qui va être plus visible sur « Why Fear » et « Heal The Strain », dont le manque de puissance (conjugué à un rythme assez bridé) va vite exploser au grand jour. Du coup l’ensemble paraît encore plus linéaire et répétitif qu’auparavant et l’ennui gagne vite du terrain et on hâte de passer à la suite, qui heureusement va être bien meilleure. En effet la vitesse y fait son retour et immédiatement l’impact s’en ressent tant l’accroche y est nettement plus présente, et y restera en place jusqu’au bout via l’excellent triptyque « The Heathen Of The Night », « The Fallen Angel » et « Kill And Kill » qui ne va pratiquement pas débander une seconde. Hormis quelques courts break l’ensemble reste planté sur l’accélérateur et va se contenter de réciter ses gammes, quitte à ce que ces trois ultimes compositions se ressemblent encore plus les unes avec les autres, mais finalement cela n’a guère d’importance car ce n’est pas le but de ce genre de cette galette.

Autant dire qu’une fois encore le blondinet et son acolyte américain ont fait les choses comme leurs fans les attendaient et comme ils en ont envie, car malgré une production un peu synthétique (la batterie sonne vraiment trop plastique) et une basse mise très en avant, cette sortie est du même niveau que ses prédécesseurs, ni plus ni moins, même si elle est légèrement plus variée. Comme d’habitude aucun titre ne dépasse les quatre minutes, et en à peine plus d’une demi-heure l’affaire est déjà emballée, donnant la sensation que tout a été écrit et enregistré dans la foulée, ce qui contribue à son côté spontané. On l’appréciera donc comme une œuvre en plus dans la longue discographie des deux compères (que ce soit ensemble ou chacun de leur côté) qui ne changera pas la face du Metal, contentera ceux qui les suivent depuis longtemps, et donnera encore du grain à moudre à leurs éternels détracteurs. Rien de nouveau donc, et il est quasiment certain que leur prochaine collaboration sera de qualité et que sa construction sera similaire ou presque, la routine habituelle …

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
05/04/2018 13:37
En écoute intégrale ici :

https://www.youtube.com/watch?v=yzjiLfQdyeo
jeff48 citer
jeff48
25/03/2018 19:25
j'aime bien la pochette de Edge... quand à celle-ci je suis de votre avis. Au moins si je me décide, mon choix se portera sur l'édition cd moins chère
Ber Val citer
Ber Val
22/03/2018 17:02
Jean-Clint a écrit : Ber Val a écrit : Quand je vois ce genre de pochette d'album, je me demanderai toujours à quel moment les mecs se disent : "ah elle est magnifique cette cover, on est tellement fier de sortir ça"

Si tu regardes les autres albums du duo tu verras que ça n'est pas mieux, les pochettes moches sont une constante comme leur musique est prévisible ...


Ah effectivement ... ça aurait pu être un choix du label à la limite, mais quand tu vois que les autres albums sont sortis sur des labels différents, ça confirme qu'ils ont juste des goûts horribles héhé.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
22/03/2018 16:47
Ber Val a écrit : Quand je vois ce genre de pochette d'album, je me demanderai toujours à quel moment les mecs se disent : "ah elle est magnifique cette cover, on est tellement fier de sortir ça"

Si tu regardes les autres albums du duo tu verras que ça n'est pas mieux, les pochettes moches sont une constante comme leur musique est prévisible ...
Ber Val citer
Ber Val
22/03/2018 16:00
Quand je vois ce genre de pochette d'album, je me demanderai toujours à quel moment les mecs se disent : "ah elle est magnifique cette cover, on est tellement fier de sortir ça"

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Johansson & Speckmann
Death Old-School
2018 - Soulseller Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.8/10

plus d'infos sur
Johansson & Speckmann
Johansson & Speckmann
Death Old-School - 2013 - International
  

tracklist
01.   The Demons Night
02.   Is This Just Virtual?
03.   Remove The Creep
04.   Condemned
05.   Why Fear
06.   Heal The Strain
07.   The Heathen Of The Night
08.   The Fallen Angel
09.   Kill And Kill

Durée : 33 minutes

line up
parution
30 Mars 2018

voir aussi
Johansson & Speckmann
Johansson & Speckmann
Edge Of The Abyss

2016 - Soulseller Records
  

Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique
Windfaerer
Alma
Lire la chronique