chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cruciamentum - Paradise Envenomed

Chronique

Cruciamentum Paradise Envenomed (EP)
Annoncé le jour de sa sortie, les Anglais de Cruciamentum ont dévoilé en fin d’année dernier un nouveau EP intitulé Paradise Envenomed. Bon, pas de quoi s’étouffer si ce n’est sur la question du prix puisqu’avec les frais de port, on doit bien avoisiner les vingt balles pour ce qui n’est qu’un simple 7’’ deux titres...
Disponible à l’origine via Profound Lore Records, ce disque aujourd’hui sold-out propose un titre inédit ("Paradise Envenomed") suivi d’une reprise des Américains d’Absu avec le morceau "Descent To Acheron (Evolving Into The Progression Of Woe)" que l’on trouve à l’origine sur l’album Barathrum V.I.T.R.I.O.L.. Le tout illustré par Daniel Desecrator (Nekronikon) pour une durée d’environ onze minutes.

Depuis la sortie de Charnel Passages en 2015, pas mal de choses ont changé du côté de Cruciamentum avec notamment l’arrivée du bassiste Daniel Rochester de Vacivus ainsi que du batteur Jordi Farré que l’on retrouve également chez les Espagnols de Sheidim et Foscor (live). Un line-up revisité pour une approche sensiblement différente à en juger par ce premier morceau composé et enregistré avec l’aide de ces deux nouveaux arrivants. Si le groupe conserve ainsi cette approche sombre et putride qui le caractérisait jusque-là, "Paradise Envenomed" laisse néanmoins entrevoir bien plus de subtilités dans la composition et dans l’exécution dont fait preuve Cruciamentum. Moins brut mais aussi moins frontal qu’autrefois, le groupe se plaît à prendre ici davantage de détours comme l’atteste cette longue introduction menaçante tout en mid-tempo. Même le growl de Dan Lowndes ne cache plus sa ressemblance avec celui de Karl Willetts époque Memoriam. Cadence revue à la baisse et growl un peu moins profond qu’auparavant... Il n’en faudra pas plus à certains pour abandonner le navire et crier au scandale. Pourtant, en plus de sonner comme du Cruciamentum pur jus (la qualité du riffing et l’atmosphère qui s’en dégage demeurent inchangés), ce morceau se révèle d’excellente facture avec encore heureusement bon nombres d’accélérations démoniaques et de soli à l’aura maléfique.

Sur la face B, une reprise des Américains d’Absu avec un morceau tiré de leur premier album. Le moins que l’on puisse dire c’est que Cruciamentum a su parfaitement s’approprier ce vieux morceau quitte à brouiller les pistes. Car à vrai dire, et cela ne m’était jamais apparu auparavant, en dehors des vocaux beaucoup plus Black de Proscriptor, la version originale sonne déjà à l’époque comme du Cruciamentum d’aujourd’hui. Des similitudes si fortes et évidentes (tous ces trémolos, l’atmosphère générale, ces accélérations...) qui font qu’à moins de connaître la version de 1993 proposée par Absu, on pourrait très bien croire que ce titre a été composé par le groupe anglais à l’occasion de cette sortie. La seule différence concerne finalement l’absence de ce chant féminin d’opéra un peu malvenu même si ce qui me concerne, celui-ci ne me manque pas le moins du monde sur la version de Cruciamentum.

Loin d’être incontournable, ce court EP de onze minutes laisse tout de même entrevoir un léger changement de cap dans le son et l’approche de Cruciamentum. Il y aura toujours des gens pour être déçu face à ce genre de prise de position mais en ce qui me concerne, je suis plutôt curieux d’entendre la suite. Car loin de trahir ce qu’il a lui même bâti jusque-là, le groupe n’hésite pas à se mettre légèrement en difficulté et ainsi sortir de l’attendu. Quoi qu’il en soit, si l’objet en lui-même ne mérite probablement pas les vingt euros nécessaire pour son acquisition, ce n’est pas une raison pour passer à côté de ces deux très chouettes morceaux.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cruciamentum
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cruciamentum
Cruciamentum
Death Metal - 2007 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Paradise Envenomed  (06:32)
02.   Descent To Acheron (Evolving Into The Progression Of Woe) (Absu Cover)  (04:42)

Durée : 11:14

line up
parution
3 Novembre 2017

voir aussi
Cruciamentum
Cruciamentum
Charnel Passages

2015 - Profound Lore Records
  
Cruciamentum / Vasaeleth
Cruciamentum / Vasaeleth
Eroding Chaos Unto Ascendant Flesh (Split 7")

2011 - Hells Headbangers Records
  
Cruciamentum
Cruciamentum
Engulfed In Desolation (EP)

2011 - Nuclear Winter
  
Cruciamentum
Cruciamentum
Convocation Of Crawling Chaos (Démo)

2009 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Puteraeon
Puteraeon
Cult Cthulhu

2012 - Cyclone Empire Records
  
Drowned
Drowned
Idola Specus

2014 - Sepulchral Voice Records
  
Desultory
Desultory
Bitterness

1994 - Metal Blade Records
  
Aborted
Aborted
Slaughter & Apparatus
(A Methodical Overture)

2007 - Century Media Records
  
Miseration
Miseration
The Mirroring Shadow

2009 - Lifeforce Records
  

ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique