chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
103 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wyrms - Altuus Kronhorr - La monarchie purificatrice

Chronique

Wyrms Altuus Kronhorr - La monarchie purificatrice
J’ai découvert WYRMS en 2013, avec son deuxième album, Morcar Satoric, et cela a été un vrai coup de foudre. Il a fallu être patient et attendre 5 ans pour en avoir une suite, mais cela valait le coup, un gros gros coup même. Altuus Kronhorr - La monarchie purificatrice est au moins au même niveau. Peut-être même au-dessus.

WYRMS est toujours français, et toujours mené par le même quatuor : Tedd, Zayl, Max et Marc. Sauf que si l’on en croit le livret, ce dernier est devenu un homme de l’ombre qui s’occupe de l’enregistrement, du mixage et du mastering. Musicalement, nos gaillards jouent toujours un black metal très « français », dans le bon sens du terme, avec des compositions particulièrement brutes et nerveuses, mais qui laissent beaucoup de place aux mélodies déchainées. Et elles sont ultra inspirées ! Encore plus que par le passé, WYRMS mise beaucoup sur les guitares. Les riffs explosent aux oreilles. Ce sont elles qui semblent les héroïnes des titres, alors même que la batterie est également surexcitée et alors même que les vocaux font un boulot énorme. C’est simple, il n’y a pas un morceau où les riffs ne nous donnent pas envie de lever les yeux au ciel pour hurler « Hallelujah » d’un rictus démoniaque !

L’instrument vient ainsi conforter des morceaux qui se font entrainants, galopants, agressifs et par moment mélancoliques. Et bien que la tendance soit à l’énergique, il y a tout de même une bonne variété de rythmes, et des évolutions constantes mais toujours logiques. L’album est déchainé, et dans ce registre, le point d’orgue est « Les Viviers du Diable », une piste inarrêtable, totalement possédée avec un goût de rancœur qui rappelle DODSFERD. C’est énorme ! Il n’est stoppé qu’une minute avant sa fin par une guitare acoustique qui permet un atterrissage en douceur. Sur d’autres pistes, comme sur « Mes fantômes de jouvence » les atmosphères se font médiévales, et c’est à SUHNOPFER qu’on se met à penser. D’autres parties de l’album, comme « Les échos du passé » sont par contre un poil plus posées, moins rentre-dedans, avec plus d’espace et un côté plus épique. Ça aussi, c’est terriblement efficace.

La maîtrise est impresionnante d’un bout à l’autre. Et comme c’est le cas avec les meilleurs groupes, WYRMS donne l’impression que c’est facile. C’est évident, l’album a été peaufiné, les pistes très travaillées, mais on a un résultat qui pue l’humain, qui est organique et donne l’impression d’être spontané.

Je parlais des guitares qui ont le beau rôle, mais au fil des écoutes, on se laisse emporter par les autres éléments, notamment ce chant malin. Il ne s’amuse pas à varier les intonnations, ni à tenter des aigus insensés. A la place il va se mettre à lancer des rires malsains, à tousser, à cracher... Bref, il donne une impression d’insantané, de « live ». Ça fonctionne parfaitement. Et les paroles sont en français, et audibles par moments. La bonne nouvelle c’est que contrairement aux albums précédents, les textes sont dans le livret. Un livret assez fourni d’ailleurs, avec de nombreux illustrations. Les paroles sont virulentes, et donnent envie de les hurler ensemble !

Quelle réussite ! Les amateurs de BM français vont être charmés. Non, les amateurs de black, tout court, vont être charmés. Un black qui donne des forces, qui vient nous tirer par le col, et nous convaincre que tout n’est pas perdu. Allez, rejoignez la horde !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

16 COMMENTAIRE(S)

colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
14/11/2019 13:30
note: 8.5/10
Jette toi sur Sale Freux, l'un des projets les plus sincères et "vivants" que j'ai rencontré
Solarian citer
Solarian
14/11/2019 09:38
note: 9/10
fufupue a écrit : C'est peut-être le prix à payer pour la sincérité de leur œuvre.
Oui je pense que t'es pas loin... ça sous-entend aussi que les trucs les plus encensés sont pour beaucoup les plus médiocres ou les moins authentiques, car tout comme l'art mainstream le métal extrême n'échappe pas non plus au rouleau compresseur de la superficialité.

Fhoi Myore et les autres très bons aussi mais je considère Wyrms et surtout Sühnopfer comme l'élite.
Sale Freux c'est très différent mais tout aussi exceptionnel.
Un BM très raw et artisanal avec une prod volontairement minimaliste mais surtout avec une patte, une voix, une inspiration et une sincérité hors du commun. On est pas du tout dans la même approche. En gros une sorte de old Darkthrone en mode écorché vif, désabusé, sensible et névrosé avec toute la mélancolie et la grisaille qui va avec.

fufupue citer
fufupue
13/11/2019 15:29
note: 9/10
C'est peut-être le prix à payer pour la sincérité de leur œuvre.
D'accord avec toi pour Sühnopfer, et si tu rajoutes Fhoi Myore, Karne, Nirnaeth, … bin oui il y a là un vivier impressionant! Quant à Sale Freux je ne connais pas, j'y jetterai une oreille.
Solarian citer
Solarian
13/11/2019 13:30
note: 9/10
Groupe énorme. Le meilleur du BM français aux côtés du génial Sühnopfer, et dans un autre registre, du corbac Sale Freux.
Les gars m'avaient envoyé Aashanstys à l'époque pour une chronique et j'avais vraiment été interpellé par la qualité du truc.
Par contre j'étais complètement passé à côté de Morcar Satoric et du coup j'ai comblé ce retard grâce à la sortie du petit dernier. Ces 2 skeuds sont vraiment excellents et se ressemblent beaucoup mais j'ai quand même une préférence pour ce Altuus Kronhorr (prod parfaite, riffs de tueurs, mélodies inspirées, souffle mélancolique constant et chant écorché vif qui prend aux tripes) !
Quand je vois la hype autour de certains machins sans aucune comparaison en terme d'inspiration, je m'interroge sur le fait que des missiles de ce calibre restent cloisonnés dans les geôles de l'anonymat. Va comprendre...
mayhem13 citer
mayhem13
28/08/2019 21:51
Sakrifiss a écrit : mayhem13 a écrit : Album qui bastonne sévère, tout en restant varié et prenant. Le chant est tout sauf chiant. une des plus grosses claques française. Décidément, le black metal français n'a pas à rougir des autres nations.
Content de te voir rappliquer sur les chroniques écrites aussi !
Wyrms sort une compilation bientôt je crois.


Tu fais chier sakri, t'es encore en train d'accentuer mon découvert autorisé avec toutes ces pépites!
Jean-Clint citer
Jean-Clint
27/08/2019 13:51
note: 8/10
Sakrifiss a écrit : Wyrms sort une compilation bientôt je crois.


Elle est déjà sortie, tu peux la commander via leur bandcamp !
Sakrifiss citer
Sakrifiss
27/08/2019 12:59
note: 8.5/10
mayhem13 a écrit : Album qui bastonne sévère, tout en restant varié et prenant. Le chant est tout sauf chiant. une des plus grosses claques française. Décidément, le black metal français n'a pas à rougir des autres nations.
Content de te voir rappliquer sur les chroniques écrites aussi !
Wyrms sort une compilation bientôt je crois.
mayhem13 citer
mayhem13
27/08/2019 12:38
Album qui bastonne sévère, tout en restant varié et prenant. Le chant est tout sauf chiant. une des plus grosses claques française. Décidément, le black metal français n'a pas à rougir des autres nations.
Stockwel citer
Stockwel
26/05/2018 09:45
Je ne suis pas aussi enthousiaste, c'est sympa à écouter, bien fait, mais rien d'exceptionnel pour moi.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
24/05/2018 08:27
note: 8.5/10
Ils font vraiment l'unanimité. Gros groupe.
Célin citer
Célin
23/05/2018 09:17
Je les suis depuis Ashantys et cet album est également une tuerie!!! Les mélodies, la batterie, le chant hurlé, torturé ....du Black a l’etat pur.
DEMONIKA citer
DEMONIKA
22/05/2018 17:17
note: 8/10
J'ai connu WYRMS grâce à une vidéo de JeanHead alias Sakrifiss, un seul extrait et je fus intriguée, j'ai donc fini par me procurer "Morcar Satoric" me confirmant après l'écoute de cet album, que ce groupe en valait vraiment la peine. Je suis d'avis que cet album est une tuerie et qu'il est encore meilleur que les précédents.
Ma chanson préférée, "Tyrannique Fist Fucking".
N4pht4 citer
N4pht4
22/05/2018 10:10
note: 8/10
Jean-Clint a écrit : Je ne connaissais que de nom mais je n'avais jamais pris le temps d'y prêter une oreille

Je t'invite également à taper dans leur précédent album "Aashanstys" qui est d'un niveau égal, voir meme supérieur.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
22/05/2018 09:10
note: 8/10
Superbe découverte, merci pour la chronique ! Je ne connaissais que de nom mais je n'avais jamais pris le temps d'y prêter une oreille, grave erreur que je vais rattraper de ce pas tant l'album est excellent !
Dantefever citer
Dantefever
21/05/2018 18:32
note: 8.5/10
Énorme tuerie cet album, honteux que le groupe ne soit que très peu connu, même si c'est en train de changer. C'est foudroyant et galvanisant, bien composé et envoyé avec une conviction impressionnante.
N4pht4 citer
N4pht4
19/05/2018 16:29
note: 8/10
Du bon, ils continuent sur leur lancée avec du bon black qui prend aux couilles. Je valide!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wyrms
Black Metal
2018 - Ossuaire Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (8)  8.38/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Wyrms
Wyrms
Black Metal - 2007 - France
  

tracklist
01.   Tyrannique Fist Fucking
02.   Grande épuration humanitaire
03.   Les viviers du Diable
04.   Les échos du passé
05.   Mes fantômes de jouvence
06.   Le vide avant la mort
07.   Dysgenic Imperial Vortex
08.   Ma geôlière solitude

Durée : 47:34

line up
parution
9 Mars 2018

Essayez aussi
Setherial
Setherial
Ekpyrosis

2010 - Regain Records
  
Hunok
Hunok
Megrendíthetetlenség

2016 - Werewolf Records / Tour de Garde
  
Black Majesty
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)

2009 - Death Rituals
  
Der Weg einer Freiheit
Der Weg einer Freiheit
Unstille

2012 - Viva Hate Records
  
Tardigrada
Tardigrada
Emotionale Ödnis

2016 - Eisenwald Tonschmiede
  

Liturgy
H.A.Q.Q.
Lire la chronique
Sulfuric Cautery
Chainsaws Clogged With The ...
Lire la chronique
Ofdrykkja
Gryningsvisor
Lire la chronique
Caustic Vomit
Festering Odes to Deformity...
Lire la chronique
Kosmokrator
Through Ruin... Behold
Lire la chronique
Bölzer
Lese Majesty (EP)
Lire la chronique
Tan Kozh
Lignages oubliés
Lire la chronique
Ars Moriendi
La solitude du pieux scélér...
Lire la chronique
Mutilated
In Memoriam (Compil.)
Lire la chronique
Silure
Route De Troche (Démo)
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique