chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
101 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abhor - Occulta Religio

Chronique

Abhor Occulta Religio
Il faut commencer par un démenti : non, je n’ai rien à voir avec cette pochette. Ce n’est ni moi, ni mon frère ou ami italien. Je sais, je sais, j’avais précisé lors de la dernière chronique du groupe que j’étais un « copain d’ABHOR », mais vraiment non, c’est un pur hasard.

Quoique. C’est une pochette qui ne surprend pas de la part des vétérans de l’occulte. Depuis 1995, ils ouvrent des portes vers les enfers, ils organisent des messes noires inquiétantes, ils jouent avec des ambiances rituelles particulières. Mais pas dans un sens « evil » trop poussé. On s’est même souvent demandé si c’était du lard ou du cochon. S’ils ne s’amusent pas avec les clichés en utilisant une certaine ironie. Du coup ce visuel colle bien à ABHOR. L’occulte, le rite, le côté « spectacle »...

Par contre, même si les éléments sont à nouveau les mêmes que depuis plusieurs albums, j’ai été moins convaincu. Il m’a fallu une dizaine d’écoutes forcées pour trouver plus de plaisir. Avant, les claviers théâtraux tapaient plus efficacement dans l’oreille. Là encore, ils sont présents, et lorsqu’ils se manifestent plus fortement, c’est pour apporter les meilleurs moments de l’album, mais on les sent trop rares, ou trop en retrait, et surtout moins percutants.

Moins percutant, c’est ce que je ressens de manière générale sur tout l’album. Il est bon, mais il n’arrive pas à me prendre entièrement. J’aime beaucoup son approche, le fait qu’il soit fidèle à une façon de penser, de faire, de composer, mais il ne me donne pas envie de le réécouter fréquemment. Il faut être dans le trip pour en profiter réellement. Avoir envie de ces vocaux raclés qui déclament des incantations, de ces riffs saccadés qui claquent et crépitent comme le feu du monde de Satan, de chœurs venus tout droit d’une église dépravée... C’est un peu comme avec COUNTESS en fait, on accroche ou pas. Et même quand on accroche, c’est pas à chaque écoute, il faut être dans les bonnes conditions. Sauf pour « Black bat Recalls », la seule piste que j’ai envie de mettre en boucle. Les autres, je peux les adorer, ou somnoler, selon mon humeur...

Ecoutez l'extrait qui accompagne cette chronique, c'est une piste très représentative de l'art d'ABHOR.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

hommenibus citer
hommenibus
27/07/2018 08:12
Sans ironie, ça me fait penser à la musique de "nightmares creatures" sur PS1. Et j'adorais cette musique (et ce jeu).
Donc tout à fait d'accord, c'est une musique "spectacle". Néanmoins sincère et bien foutue. Respect à Abhor.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
28/05/2018 19:31
gulo gulo a écrit : C'est donc du black registre "rites et spectacles" ?
C'est ça, même si on gardera l'étiquette black occulte.
gulo gulo citer
gulo gulo
28/05/2018 18:56
C'est donc du black registre "rites et spectacles" ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abhor
Black Metal occulte
2018 - Iron Bonehead Productions
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  6/10

plus d'infos sur
Abhor
Abhor
Black Metal occulte - 1995 - Italie
  

tracklist
01.   Elemental Conjuring
02.   Fons Malorum
03.   Engraved Formulas
04.   Demons Forged from the Smoke
05.   Exemplum Satanicus
06.   Black Bat Recalls
07.   Occulta Religio

Durée : 39:29

parution
25 Mai 2018

voir aussi
Abhor
Abhor
Ritualia Stramonium

2015 - Moribund Records
  

Essayez plutôt
Shrine of Insanabilis
Shrine of Insanabilis
Disciples of the Void

2015 - World Terror Committee Records
  
Limbonic Art
Limbonic Art
Spectre Abysm

2017 - Candlelight Records
  
Caïnan Dawn
Caïnan Dawn
F.O.H.A.T.

2017 - Osmose Productions
  
Nightbringer
Nightbringer
Ego Dominus Tuus

2014 - Season Of Mist
  
Myrkraverk
Myrkraverk
Nær døden

2018 - Blut & Eisen Productions
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique