chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
103 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nuit Macabre - Perversion de Dieu

Chronique

Nuit Macabre Perversion de Dieu (EP)
NUIT MACABRE, groupe tenu par Nyghlfar a déjà réussi à convaincre les amateurs de black underground en sortant en 2017 un premier album : Disgust of the Genocide. C’est le jeune label Hypogea Invictus qui s’en était chargé, se contentant de ne sortir que quelques dizaines d’exemplaires qui ne sauront jamais satisfaire tout le potentiel public de la formation. C’est encore la même écurie qui s’occupe de l’EP auquel nous nous intéressons maintenant, et elle n’a pas été beaucoup plus gourmande, avec pour une première impression, seulement 33 CDs. Mais on parle déjà d’en commander de nouveaux. Il faudrait, il faudrait.

NUIT MACABRE est le rejeton de Nyghlfar, comme je le disais, mais il s’octroie les services d’un visage de notre scène française, Julien Hovelaque. Il a sévit avec sa formation principale AVE TENEBRAE de 1998 à 2017, mais beaucoup le connaissent mieux pour sa participation à MALEFICENTIA. L’homme est chanteur et guitariste, mais c’est en tant que claviériste qu’il donne un coup de main à son ami.

Oui, il y a bien du clavier chez NUIT MACABRE, mais ce n’est pas continu, il est ici mis plus en avant sur trois morceaux, et pour donner des saveurs différentes. C’est tout d’abord sur l’introduction, avec quelques notes qui parviennent à imposer un décor inquiétant. Puis sur le très bon « Perversion de Dieu » qui a donne son nom à la galette. On sent bien à quelle génération appartient Hovelaque car son instrument fait renaître le black symphonique de la grande heure. Cette piste sent le vieux DIMMU BORGIR, agité et bien saupoudré de mélodies synthé. C’est enfin sur « La Violence jusqu’à la mort » qu’il reprend les rennes, mais cette fois pour un résultat plus solennel et épique à la fois.

Car c’est l’originalité de cet EP de 22 minutes. Il ne fait pas deux pistes du même style. Il en a 7, elles jouent toutes du black metal, mais sans se répéter, et en semblant vouloir montrer l’étendue des capacités de NUIT MACABRE. « A coups d’acide » par exemple est plus cru, plus dégueulé. « Abusive Dépendance » commence par une introduction doomesque lourde avec un sample pris apparemment d’un reportage où une femme s’offusque de « jeunes habillés en noir qui viennent à un concert opposé à la religion... comme c’est triste », et il enchaîne avec du black gras légèrement punkisant, aux relents des débuts de PESTE NOIRE. Ah oui, on est loin du DIMMU BORGIR cité tout à l’heure ! dernier exemple, « Sur les hauteurs des glaciers » est un intermède joué à la guitare acoustique...

Finalement, cet EP est une sorte de carte de visite à double tranchant. Elle nous montre que le groupe peut toucher à différents black, et chaque piste scoute et se réécoute avec plaisir. Mais l’on ne sait pas finalement comment définir NUIT MACABRE. Certes, ce n’est pas un défaut particulièrement gênant, mais cela rend pour l’instant difficile l’attache. Ce qui est certain c’est que le groupe a des idées, sait les mettre en valeur, possède un potentiel. La suite est vivement attendue.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nuit Macabre
Black Metal
2018 - Hypogea Invictus
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Nuit Macabre
Nuit Macabre
Black Metal - 2016 - France
  

tracklist
01.   Solitude
02.   Perversion de Dieu
03.   Child Murder Sacrifice
04.   Abusive Dépendance
05.   Sur les hauteurs des glaciers
06.   A coups d'acide
07.   La Violence jusqu'à la mort

Durée : 22:02

line up
parution
2 Avril 2018

Essayez aussi
Ritual Death
Ritual Death
Ritual Death (EP)

2016 - Terratur Possessions
  
Death Like Mass
Death Like Mass
Kręte Drogi (EP)

2015 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Malcuidant
Malcuidant
Et les Cieux s'assombrirent...

2011 - Autoproduction
  
Inquisition
Inquisition
Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith

2016 - Season Of Mist
  
Ars Macabra
Ars Macabra
III

2013 - Odium records
  

METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Uniform
The Long Walk
Lire la chronique
Ulvegr
Vargkult
Lire la chronique
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique