chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bloodbark - Bonebranches

Chronique

Bloodbark Bonebranches
Northern Silence, le label allemand qui fête ses 15 ans d’existence est d’une vivacité rare. Après avoir sorti il y a quelques mois seulement les albums d’ANGANTYR, VALLENDUSK, RÛR et CÄN BARDD, il revient le 15 juin avec à nouveau 4 albums d’un coup d’un seul. Nous allons nous attarder sur chacun d’entre eux, et aujourd’hui il s’agit de BLOODBARK.

La première particularité de ce groupe, c’est d’être totalement, mais totalement anonyme. Pas seulement à propos de ses membres, mais également concernant sa nationalité, qui reste donc un mystère. L’objectif était apparemment d’éviter tout à-priori, et c’est réussi. En apprenant qu’il était italien, ce qu’il n’est pas, nous aurions imaginé des raviolis, des spaghettis, des Monica Bellucci… S’il s’avérait être brésilien, nous aurions pensé à l’Amazonie, à un carnaval enchanté, à Ronaldo… Donc là, on ne pense à rien, on est libre et vierge de toute pensée et l’on peut plonger corps et âme dans la musique.

Bonebranches est un premier album. Composé de 3 titres, il cumule tout de même 40 minutes. Et comme je le disais à propos de ENNOVEN, sorti le même jour par le même label, il ne s’agit pas d’un album « commandé » par Northern Silence. Une version digitale est avant tout sortie sur Bandcamp, en janvier 2018, et elle a tapé dans l’oreille de l’écurie allemande. Et là, force est de constater que je comprends son engouement. La première piste est très enjoleuse ! cet « Eyeless Winter » fait plaisir avec ses sonorités empruntées à SUMMONING mais pour un résultat plus doux. Les vocaux sont rèches, pour éviter que l’ensemble sombre dans le doux trop doux, et fonctionnent très bien. Le titre est à la fois épique et mélodique, parvenant à allier un côté épique à un autre plus rêveur. On a même un break de magicien à 5 minutes, avec des chœurs enchanteurs et un clavier qui fait office de bon coulis à la fraise. Le chanteur nous fait un petit effet « déclamation » et c’est bon, on est convaincu, séduit complètement.

Mais alors que la deuxième piste, « Ferns and Roads » commence sur le même lancée et que l’on sent qu’un moment tout aussi agréable arrive, elle se veut trop gourmande et patine complètement. Trop de longueur ! Les 16 minutes ne sont aucunement justifiées. Tout le partie centrale aurait dû sauter, pour que le titre se limite à une dizaine de minutes. Quelle catastrophe de nous perdre à ce moment-là...

« As Wolves » rectifie un peu le tir. Il fait les 10 minutes attendues, pas plus, et nous remet sur les voies de la rêverie. Moins sur celles épiques par contre. Le titre est un peu trop orienté vers la légèreté ; et même les vocaux se font plus contés. On ne retrouve donc pas la force du premier morceau.
Au final, il reste un album plutôt correct et l’envie d’en entendre plus, à condition que les nouveautés relaissent plus de place à l’épique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Bras Cassé citer
Bras Cassé
15/06/2018 22:04
Je le trouve trop mielleux, beaucoup trop mielleux! Passe quelques ecoutes, il m'ennuie

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bloodbark
Black Metal Atmosphérique
2018 - Northern Silence Productions
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  8.09/10

plus d'infos sur
Bloodbark
Bloodbark
Black Metal Atmosphérique -
  

tracklist
01.   Eyeless Winter
02.   Ferns and Roads
03.   As Wolves

Durée : 39:52

parution
15 Juin 2018

Essayez aussi
...and Oceans
...and Oceans
The Dynamic Gallery Of Thoughts

1998 - Season Of Mist
  
Darkestrah
Darkestrah
Turan

2016 - Osmose Productions
  
Brouillard
Brouillard
Brouillard

2016 - Autoproduction
  
Csejthe
Csejthe
Réminiscence

2013 - Eisenwald Tonschmiede
  
Fluisteraars
Fluisteraars
Luwte

2015 - Eisenwald Tonschmiede
  

Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique
Windfaerer
Alma
Lire la chronique
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")
Lire la chronique
Profezia
Dodekaprofeton
Lire la chronique