chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
150 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gruesome - Fragments Of Psyche

Chronique

Gruesome Fragments Of Psyche (EP)
Sorti en mars 2017 sur Relapse Records, j’aurai dû vous parler de ce EP depuis déjà belle lurette... Pourtant, on ne peut pas dire qu’il soit particulièrement indispensable (oui, j’suis un ouf, j’mets les pieds dans le plat direct moi !) mais ayant déjà couvert les précédentes sorties de Gruesome et ayant en tête de m’occuper dans les prochains jours de Twisted Prayers, deuxième album des Américains sorti il y a maintenant quelques semaines, je ne me voyais pas faire l’impasse sur ce disque, aussi court soit-il.

Ce n’est un secret pour personne, Gruesome est un hommage parfaitement assumé à Chuck Schuldiner et à son groupe Death. Après avoir revisité la première période du groupe floridien (de Scream Bloody Gore à Spiritual Healing) avec les très bons Savage Land et Dimensions Of Horror, Matt Harvey et sa bande vont cette fois-ci taper du côté de Human, quatrième album de Death sorti en 1991. Bon, la pige sera relativement brève puisqu’elle ne concerne que le morceau « Fragments Of Psyche » qui a donc donné son nom à ce EP. Le reste du disque est en effet constitué d’une reprise de Death ("Choke On It" tiré de Leprosy) et de cinq titres de Savage and proposés ici en version démo. Le tout pour une durée de trente minutes.

Si l’intérêt peut donc sembler des plus limités, on appréciera néanmoins le souci du détail apporté par Gruesome qui, comme pour mieux rendre hommage à ce groupe qu’il affectionne tant, va employer un certain Sean Reinert pour occuper la place gentiment laissée vacante pour l’occasion par Gus Rios. Si le nom de Sean Reinert ne vous dit rien, sachez qu’il était pendant un temps le batteur de Death puisque c’est lui que l’on entend sur l’album Human. Du coup, c’est également lui qui va se charger de la batterie lors de cette reprise particulièrement fidèle (oh, quelle surprise !) de "Choke On It" baptisée ici "Choke On It ‘91".
Aussi, comme avec tout ce qu’a sorti Gruesome jusque-là, le mimétisme sur ce nouveau morceau est une fois encore particulièrement saisissant. De l’écriture (riffs plus progressifs, sens de la mélodie, enchevêtrement de séquences complexes et de passages rapides, composition plus élaborée) à l’exécution (ce petit effet flanger en ouverture, le chant de Matt Harvey, ces riffs...) en passant par la production tout aussi compacte, tout transpire ici le Death de 1991. Les Américains font donc encore une fois dans le fan-service mais qui s’en plaindrait tant ce nouveau morceau encapsule tout ce qui fait le charme de Death. Et non, l’idée derrière Gruesome n’a jamais été (d’essayer) d’égaler Chuck Schuldiner dans ses œuvres mais tout simplement de rendre hommage à son travail, son talent et sa vision à travers des titres originaux pensés et exécutés "à la manière de".
La suite a cependant un petit peu moins d’intérêt, surtout si vous possédez déjà l’album Savage Land puisqu’en effet il s’agit de titres déjà présents sur l’album mais proposés ici sous la forme de démo. D’ailleurs, hormis la qualité de la production, il n’y pas beaucoup de différences entre ces titres présentés ici et ceux figurant sur le premier album du groupe sorti en 2015. A réserver uniquement aux collectionneurs aguerris désireux de mette la main sur absolument tout, ce qu’a pu enregistré Gruesome.

Court EP de trente minutes, Fragments Of Psyche vaut en grande partie pour ce premier morceau toujours aussi surprenant de mimétisme. Il atteste aussi de la capacité de Gruesome à s’approprier toutes les époques de Death, et cela avec toujours autant d’aisance. Naturellement, la reprise de "Choke On It" est également un grand moment, déjà parce que ce titre est tout bonnement excellent mais aussi parce que Gruesome s’applique à lui faire honneur de bout en bout. Le reste, comme on l’a vu, a déjà été abordé dans ma chronique de Savage Land donc on n’en restera là. Pas franchement indispensable donc mais fort agréable pour quiconque apprécie Gruesome et la musique de Chuck Schuldiner.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/07/2018 08:59
note: 3.5/5
Un EP qui fait office de bouche-trou car hormis le premier morceau (excellent au demeurant) le reste n'a qu'un intérêt très limité. En tout cas on retrouve le style du groupe, et même sur une courte durée c'est déjà pas mal !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gruesome
Death Metal
2017 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gruesome
Gruesome
Death Metal - 2014 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Fragments Of Psyche  (04:04)
02.   Choke On It '91 (Death Cover)  (06:03)
03.   Closed Casket (Demo Version)  (03:49)
04.   Gangrene (Demo Version)  (05:32)
05.   Gruesome (Demo Version)  (04:22)
06.   Psychic Twin (Demo Version)  (02:53)
07.   Savage Land (Demo Version)  (04:16)

Durée : 30:59

line up
parution
31 Mars 2017

voir aussi
Gruesome
Gruesome
Dimensions Of Horror (EP)

2016 - Relapse Records
  
Gruesome
Gruesome
Savage Land

2015 - Relapse Records
  
Gruesome
Gruesome
Twisted Prayers

2018 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Mitochondrion
Mitochondrion
Antinumerology (EP)

2013 - Dark Descent Records
  
Auroch
Auroch
Taman Shud

2014 - Profound Lore Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Hell Over Sofia (DVD)
(20 Years of Chaos and Confusion)

2011 - Nuclear Blast Records
  
Demonical
Demonical
Death Infernal

2011 - Cyclone Empire Records
  
Graveyard
Graveyard
The Altar Of Sculpted Skulls (EP)

2012 - Pulverised Records
  

Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique
Gortuary
Divine Indigenous Sacrament
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion
Lire la chronique
Create A Kill
Summoned To Rise
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Scorn Aesthetics
Lire la chronique