chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
104 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Marduk - Viktoria

Chronique

Marduk Viktoria
MARDUK est vénérable pour la longueur de sa carrière, mais également pour son acharnement à délivrer une musique sans beaucoup de concessions. Mais c’est une évidence, depuis l’arrivée de Mortuus, MARDUK avait mis un zeste de grenadine dans son infusion de sang.

Cependant, en débutant Viktoria, on sent tout de suite que le groupe veut nous faire croire qu’il a retrouvé sa haine primitive, et il attaque à la gorge puissamment. Et le temps de trois titres, on y croit véritablement. Bim bam boum, « Werwolf » lâche les bombes. Brutal et martial, avec des vocaux aussi acérés que la pointe d’une baïonette. « June 44 » ne fait pas plus dans la dentelle, avec là encore rapidité d’exécution et martèlement de notre vocaliste favori. « Equestrian Bloodlust » enchaine sur le même rythme. MARDUK est terriblement vilain. Même les thématiques sentent le vieux Marduk, celui de la fin des années 90, lorsque le Panzer écrasait tout, aussi fort que Hulk pas content.

Mais attention, car cet apparent retour à du bas du front s’apaise après par la suite. La durée des pistes en dit long d’ailleurs. Les trois premières font respectivement 2mn, 3mn40 et 2mn50. L’album lui-même est bien court. Malgré ses 9 morceaux, il ne cumule que 33 minutes. Wormwood en faisait 45 ! Serpent Sermon en faisait 46 ! Frontschwein 52 ! Il n’y avait que sur ses débuts que le Suédois n’avait pas dépassé les 40 minutes. Si ce n’est pas là encore un signe d’envie de retour !!!

Sauf que ! Sauf que voilà, difficile de renier ce qu’on est devenu, et à partir du 4ème morceau de Viktoria, le MARDUK version années 2000 montre bel et bien le bout de son nez. Cela veut dire un rythme bien plus lent pour des ambiances lourdes, malsaines, sinueuses, comme sur « Tiger I » et « Silent Night ». Cela veut dire l’intégration de riffs plus clairs, et d’un timbre plus varié, comme sur « Narva ». Ou encore une mélodie envolée, carrément épique sur "The Devil's Song". Mais ces éléments-là, ils ne sont pas autant mis en avant que sur les albums précédents, et ce sont les ambiances guerrières et dévastatrices qui prédominent tout de même.

On ressort de l’album décoiffé, avec la nette impression d’avoir écouté le plus cru et le plus direct des albums de MARDUK depuis longtemps. Ce qui va ravir les déçus des dernières années, et peut-être décevoir les autres. De mon côté, si on me demande mon avis (« Ouiiiiiiiii ! »), je me suis lassé assez vite même si je fredonne désormais à chaque fois certains passages, dont le VIK, TOOOOOO, RIIIIII, AAAAAAA sur « Viktoria ». Je me range donc plutôt du côté de ceux qui ont préféré FUNERAL MIST, s’il faut comme tout le monde faire un choix entre les deux...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

16 COMMENTAIRE(S)

fufupue citer
fufupue
05/12/2018 15:45
Scoop!
gulo gulo citer
gulo gulo
03/12/2018 17:25
note: 8/10
Ber Val a écrit : gulo gulo a écrit : Je n'avais jamais entendu de Marduk violent avant ce disque.

Et le Plague Angel ?


Bof, mouais.
Ber Val citer
Ber Val
03/12/2018 14:43
note: 7.5/10
gulo gulo a écrit : Je n'avais jamais entendu de Marduk violent avant ce disque.

Et le Plague Angel ?
satteliteblues666 citer
satteliteblues666
28/07/2018 15:09
note: 7.5/10
Humm, je trouve difficile de comparer cet album avec ce que Marduk faisait à ses débuts, tant tout a changé, entre les musiciens et l'énergie qui n'est plus ce qu'elle était.
La longévité de leur carrière est à souligner.
Pour cet album, je trouve qu'il fait bien le job, malgré une production assez impersonnelle. Les titres rapides alternent bien avec des morceaux plus lourds et pesants, et il y a un côté punk/direct. Il manque quand même le côté malsain qu'on pouvait sentir sur les tous premiers albums...
Stockwel citer
Stockwel
25/07/2018 13:20
Je l'ai trouvé vraiment pas terrible, pourtant j'aime beaucoup Marduk.
Assez d'accord avec l'avais général, Panzer est bien meilleur dans le genre.
En fait c'est juste pas inspiré, plat.
Fabulon citer
Fabulon
25/07/2018 09:42
note: 8/10
Plutôt la bonne surprise en ce qui me concerne!

Je trouve le groupe ragaillardit après un "Frontmachin" qui m'avait très vite lassé.

Là ça tape dur, c'est vicieux, ça riffe plutôt pas mal.

En fait, le seul reproche, c'est qu'il manque d'un ou deux hits mais sinon, à part ça, c'est du tout bon en ce qui me concerne.
dantefever citer
dantefever
25/07/2018 09:17
Déjà avec une prod aussi plastique, impersonnelle et lisse, difficile de faire quelque chose de vraiment violent ...

Panzer Division était sauvage et avait une production qui collait bien + des mélodies de tueur qui le rendait violent et même très véner sur certains passages, même s'il n'a jamais été "l'album de le plus violent jamais composé" selon ce qu'on en disait à l'époque.

Si je veux du Marduk vraiment violent, Panzer Division fait toujours le taf, de même qu'un Serpent Sermon bien énervé dans ses moments.

Viktoria, c'est du Marduk Call of Duty.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/07/2018 09:13
note: 7/10
Assez partagé sur cet album, d'un côté il y'a des morceaux parmi les plus violents qu'ait composé le groupe depuis un bail, de l'autre d'autres malgré leur courte durée totalement en manque d'accroche où ça joue dans le vide.

Certes c'est court et ça va à l'essentiel mais il manque un truc pour adhérer totalement.
gulo gulo citer
gulo gulo
24/07/2018 22:37
note: 8/10
Oui, "en colère" serait plus juste en effet.
Raziel citer
Raziel
24/07/2018 21:35
gulo gulo a écrit : Raziel a écrit : Complétement d'accord avec cette chronique.

Du Canada Dry Marduk.

Au début on se dit que Marduk, le vrai, est de retour.

Puis on se fait à l'idée que l'histoire s'est arrêtée il y a longtemps. Avec l'inspiration et la haine. Dans ces longs titres ultra chiants, inoffensifs et déjà entendus.


Complètement à l'inverse de cette perception.
Je vois, hein, j'entends, je comprends, que "sur le papier", ce disque est un retour aux sources - sûrement voulu, et même un appel du pied - à Panzer Division Machin.
Sauf que la période brutale assermentée de Marduk m'a toujours paru du dernier inoffensif.
Je n'avais jamais entendu de Marduk violent avant ce disque.

Sur ce, je m'en vais en me couvrant de ma capuche.


Des titres rampants peuvent être terriblement violents, clairement. Mais ce n'est pas le cas ici, à mon sens. C'est juste long, sans cohérence, sans impact. Panzer, entre autres disques, avait au moins une espèce de sauvagerie légèrement punk qui en faisait un truc vite expédié à la face, animé d'un sentiment d'urgence.
Après, je dois avouer que je n'ai jamais vraiment trouvé Marduk violent, au sens strict, non plus. Mais alors maintenant...
gulo gulo citer
gulo gulo
24/07/2018 20:20
note: 8/10
Raziel a écrit : Complétement d'accord avec cette chronique.

Du Canada Dry Marduk.

Au début on se dit que Marduk, le vrai, est de retour.

Puis on se fait à l'idée que l'histoire s'est arrêtée il y a longtemps. Avec l'inspiration et la haine. Dans ces longs titres ultra chiants, inoffensifs et déjà entendus.


Complètement à l'inverse de cette perception.
Je vois, hein, j'entends, je comprends, que "sur le papier", ce disque est un retour aux sources - sûrement voulu, et même un appel du pied - à Panzer Division Machin.
Sauf que la période brutale assermentée de Marduk m'a toujours paru du dernier inoffensif.
Je n'avais jamais entendu de Marduk violent avant ce disque.

Sur ce, je m'en vais en me couvrant de ma capuche.
dantefever citer
dantefever
24/07/2018 19:54
Raziel a écrit : Complétement d'accord avec cette chronique.

Du Canada Dry Marduk.

Au début on se dit que Marduk, le vrai, est de retour.

Puis on se fait à l'idée que l'histoire s'est arrêtée il y a longtemps. Avec l'inspiration et la haine. Dans ces longs titres ultra chiants, inoffensifs et déjà entendus.


Inoffensif, c'est le mot
Sakrifiss citer
Sakrifiss
24/07/2018 19:49
note: 6.5/10
gulo gulo a écrit : Roooh, "comme tout le monde"... On était quoi, 2 ? 3 ? "Tout le monde" s'est bien vite calmé pour revenir à la raison et reconnaître que Hekatomb est un album solide, à part les deux hurluberlus du fond...
Ce que je veux dire dans cette phrase c'est que tout le monde a joué au jeu de "Marduk ou Funeral Mist" ces temps-ci. Facebook aussi en fait.
Raziel citer
Raziel
24/07/2018 19:44
Complétement d'accord avec cette chronique.

Du Canada Dry Marduk.

Au début on se dit que Marduk, le vrai, est de retour.

Puis on se fait à l'idée que l'histoire s'est arrêtée il y a longtemps. Avec l'inspiration et la haine. Dans ces longs titres ultra chiants, inoffensifs et déjà entendus.
gulo gulo citer
gulo gulo
24/07/2018 19:19
note: 8/10
Roooh, "comme tout le monde"... On était quoi, 2 ? 3 ? "Tout le monde" s'est bien vite calmé pour revenir à la raison et reconnaître que Hekatomb est un album solide, à part les deux hurluberlus du fond...
lkea citer
lkea
24/07/2018 19:12
note: 7.5/10
Bien aimé celui-ci, bien rageur et punk ! Une bonne surprise qui m'a fait me réintéresser au groupe et prendre une sacrée claque avec "Serpent Sermon" !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Marduk
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (8)  7.38/10
Webzines : (20)  7.58/10

plus d'infos sur
Marduk
Marduk
Black Metal - 1990 - Suède
  

écoutez
vidéos
Viktoria
Viktoria
Marduk

Extrait de "Viktoria"
  

tracklist
01.   Werwolf
02.   June 44
03.   Equestrian Bloodlust
04.   Tiger I
05.   Narva
06.   The Last Fallen
07.   Viktoria
08.   The Devil's Song
09.   Silent Night

Durée : 32:54

line up
parution
22 Juin 2018

voir aussi
Marduk
Marduk
Serpent Sermon

2012 - Century Media Records
  
Marduk
Marduk
Those Of The Unlight

1993 - Osmose Productions
  
Marduk
Marduk
Rom 5:12

2007 - Regain Records
  
Marduk
Marduk
Wormwood

2009 - Regain Records
  
Marduk
Marduk
Frontschwein

2015 - Century Media Records
  

Essayez plutôt
Slavia
Slavia
Strength And Vision

2007 - Drakkar Productions
  
Bekëth Nexëhmü
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna

2010 - Ancient Records
  
Krieg
Krieg
The Isolationist

2010 - Candlelight Records
  
Stav
Stav
Meditate To Kill

2012 - Chalice Of Blood Angel Productions
  
Cantique Lépreux
Cantique Lépreux
Cendres Célestes

2016 - Eisenwald Tonschmiede
  

Sulphur Aeon
The Scythe of Cosmic Chaos
Lire la chronique
Strigoii
The Oldest of Blood
Lire la chronique
Hwwauoch
Hwwauoch
Lire la chronique
Deicide
Overtures Of Blasphemy
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Dirge
Lost Empyrean
Lire la chronique
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique