chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Thou - Rhea Sylvia

Chronique

Thou Rhea Sylvia (EP)
Décidément, le trio d’EPs que nous aura offert Thou – « offert » étant le mot juste, l’ensemble se téléchargeant gratuitement à cette adresse – a tout du réveil en douceur, faisant patienter difficilement au moment où Magus montrera les Louisianais enfin prêts à se lever. Rêverie difficile, éclatée et inconstante avec The House Primordial ; mélancolie des cours d’eau, les idées noires sous les images de plénitude, de Inconsolable ; mémoire des premiers émois, sur lesquels se reconstruire, avec Rhea Sylvia.

Car oui, ce dernier EP est l’occasion pour Thou de rendre hommage aux groupes qui l’ont marqué, mettant sa personnalité propre au service d’un style entre grunge et sludge bouclant la boucle, entre appropriation d’un genre et retour à cette façon inédite qu’ont les Ricains de jouer « leur » sludge. Pourtant, point de morceaux directement issus de la scène de Seattle (déjà maintes fois vénérée, cf. leurs nombreuses reprises de Nirvana), ni de titres faisant dire « qu’ils auraient pu sortir en 94 », une partie de Rhea Sylvia provenant simplement du projet du même nom du guitariste Matthew Thudium, « The Only Law » et « Deepest Sun » étant mis à la sauce Thou sur cet EP.

Surprenant donc, l’annonce du groupe de cet EP comme étant essentiellement grunge en tête, de rencontrer musique aussi corrosive, aussi lourde, aussi… sludge, lors des premières écoutes. Thou, intelligemment, ne s’est pas habillé sur Rhea Sylvia avec le costume d’un autre, décidant, à la manière des EPs précédant directement celui-ci, de ne rappeler qu’en filigrane une part de ses influences, la voix de Bryan Funck menant majoritairement la barque de ses cris étalés et éructés à la fois. Un choix judicieux, tant c’est quand il décide de laisser la place que l’expérience se fait la moins marquante, le chant clair de Matthew Thudium, passe-partout bien que « joli », peinant à transmettre les émotions entre solennité, emphase et toxicité avec lesquelles aime danser la bande de Baton Rouge.

Ainsi, l’amateur habitué trouvera ici ce qu’il adore chez Thou agrémenté de quelques détours se mariant parfaitement à ce que les créateurs de Heathen ont pu réaliser. Loin d’être une simple lettre d’amour ou une fiche de lecture, Rhea Sylvia peut se voir comme un nouvel exemple de la capacité du groupe à unir les contraires, émerveillant tout en alourdissant l’atmosphère, l’ensemble se vivant dans une brume où errer, des formes mythologiques se devinant derrière l’opacité. Cependant, et malgré une construction clairement réfléchie de bout en bout (jusqu’à cette superbe reprise de Crowbar, sorte de retour à ce que la formation peut produire de plus mesquin et jouissif), la même frustration de ne pas entendre davantage, avec plus d’ampleur, ce qui est effleuré sur ces trente minutes est également l’émotion qui lie ces trois EPs ensemble. Thou, que ce soit sur The House Primordial, Inconsolable, ou l’essai ci-présent, s’est amusé avec sérieux, nous emmenant avec lui dans ses dérives et sa nostalgie. Il est grand temps de voir s’il est encore capable de nous mettre à terre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thou
Sludge atmosphérique
2018 - Deathwish Inc. / Gilead Media
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Thou
Thou
Sludge atmosphérique - 2005 - Etats-Unis
  

nouveaute
A paraître le 27 Juillet 2018

tracklist
01.   The Only Law
02.   Unfortunate Times
03.   Non-Entity
04.   Deepest Sun
05.   Restless River
06.   The Lasting Dose (reprise de Crowbar)

Durée : 30 minutes 39 secondes

line up
voir aussi
Thou
Thou
Inconsolable (EP)

2018 - Community Records
  
Thou
Thou
Ceremonies of Humiliation (Compil.)

2015 - Gilead Media
  
Thou / The Body
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)

2014 - Vinyl Rites
  
Thou / The Body
Thou / The Body
You, Whom I Have Always Hated (Coll.)

2015 - Thrill Jockey Records
  
Thou
Thou
Heathen

2014 - Gilead Media
  

Essayez aussi
Neurosis
Neurosis
Given to the Rising

2007 - Neurot Recordings
  

Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique