chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Spaceslug - Eye The Tide

Chronique

Spaceslug Eye The Tide
Neuf mois à peine après leur pénultième voyage interstellaire, les Polonais de SPACESLUG sont de retour avec un nouveau délire psychédélique haut en couleurs et en sensations, Eye The Tide.

Ceux qui connaissent et apprécient déjà le trio de Wroclaw ne seront pas déçus, quoique (j'y reviendrai).

Aux autres, je recommande de commencer le voyage initiatique par l'écoute du précédent opus, l'excellent Mountains & Reminiscence paru en septembre dernier. Non pas que le nouvel opus démérite, mais Eye The Tide marque une progression, une complexification du son Stoner des Polonais qui gagne à être comparé à son génial ainé.

Commençons le tour du propriétaire par le très chouette artwork qu'on doit au même artiste que celui qui a illustré Mountains & Reminiscence, Maciej Kamuda. Fonds noir, pointe sèche, mer démontée, ilot solitaire. Rappelez-vous que sur le précédent opus, c'était une montagne pelée qu'attaquait la houle. Là, la mer forme un créature maléfique qui semble vouloir fondre sur une petite ile verdoyante.

A l'instar de son illustration, le disque propose une recette utilisant les mêmes ingrédients que Mountains & Reminiscence mais il creuse le sujet, propose à la fois la même chose et autre chose. Un autre chose beaucoup plus fouillé, technique, riche et étiré. Certains iraient même jusqu'à dire Progressif. Pour ma part, je suis un petit peu dérouté par la longueur excessive de certaines compos. C'est ce qui explique que je me sois fermement ennuyé à l'écoute d'une poignée morceaux qui tournent un peu trop en rond, étirant inutilement un motif ("Eternal Monument", par exemple, ou "World Like Stones").

Heureusement, ces moments fastidieux côtoient de sublimes créations, du Heavy Psych de haute volée comme l'excellent morceaux d'ouverture "Obsolith" ainsi que le génial "Vialys Part I" et sa guitare virtuose qui tisse des motifs hypnotiques sur fonds de gras épais.

Le chant monotone et langoureux n'est toujours pas le point fort du gang qui en use heureusement avec parcimonie. On aimerait presque se contenter de la musique, qui se suffit bien à elle-même.

Dans l'ensemble, ce nouvel opus ne déçoit pas. Il révèle un groupe productif, créatif, toujours prolixe et en constante progression. Le revers de la médaille, c'est cette tendance à la complaisance qui pousse le trio à étirer exagérément certains motifs.

Proche du travail de MARS RED SKY et de STONED JESUS, l'album plaira aux fans d'ambiances lourdes et épaisses qui se développent dans le temps. Pour ma part, bien que converti au son des Polonais depuis leurs débuts, je préfère à cet exercice de style parfois un peu vain le formidable Mountains & Reminiscence, à mon avis le meilleur disque qu'ils aient publié à ce jour. J'aime ce précédent disque car il est très créatif mais beaucoup plus varié et compact que son jeune frère.

Je pense toutefois que le dernier travail de SPACESLUG s'appréciera sur la durée. C'est bien le genre de disque qui révèle ses surprises à force d'écoutes successives et dans des situations diverses.

Un disque à réécouter et un groupe à suivre....

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Spaceslug
Stoner / Space Rock
2018 - Oak Island Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines : (4)  8.25/10

plus d'infos sur
Spaceslug
Spaceslug
Stoner / Space Rock - 2015 - Pologne
  

tracklist
01.   Obsolith  (08:09)
02.   Spaced By One  (07:57)
03.   Eternal Monuments  (08:38)
04.   Words Like Stones  (08:28)
05.   Vialys Part I  (03:30)
06.   Vialys Part II  (05:49)
07.   I, The Tide  (11:08)

Durée : 54:00

line up
parution
20 Juillet 2018

voir aussi
Spaceslug
Spaceslug
Mountains & Reminiscence

2017 - Oak Island Records
  

Essayez aussi
Gods of Space
Gods of Space
Gods of Space (EP)

2017 - Autoproduction
  
Black Rainbows
Black Rainbows
Holy Moon (EP)

2013 - Heavy Psych Sounds
  

Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique