chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
132 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Graven Maul - Crushed Skull Moon

Chronique

Graven Maul Crushed Skull Moon (EP)
"Ah tiens il sonne bien le nom de ce groupe. Sympa leur logo "épineux". Le titre en impose aussi. Putain la pochette à la Riddick en jette grave! Fais voir la description. Ça donne envie! Ah et le chanteur s'appelle Thor, trop cool! Allez on va écouter ça, c'est qu'un EP 5-titres en plus. Ah putain ouais c'est ultra con, j'adore, je vais le télécharger et peut-être le chroniquer si j'ai le temps."

Et du coup ouais, j'ai un peu de temps. Graven Maul mérite bien quelques lignes. Oh, pas que ce soit le nouveau messie ou l'instigateur d'un nouveau genre. On serait même plutôt dans le régressif bête et méchant. Mais foutre Satan que ce Crushed Skull Moon botte des culs! Originaire de Fresno, Californie, le quatuor américain sort ce premier EP début janvier en autoproduction. Repérée par Redefining Darkness Records déjà responsable du couillu Wombripper, l'œuvre se voit rééditée le mois dernier en K7 pour arriver jusqu'à mes oreilles. Et elles ont bien apprécié mes oreilles, cette mixture old-school concoctée par Graven Maul. On est dans le death metal rétro et bien gras avec un riffing sombre simple et efficace, servi par une production juste parfaite, à la fois raw, puissante et bien en chair. À l'image de la musique bien vénère qui a ses quelques excès de colère comme sur le début thrashy de "Violence Is The Highest Law", ou l'accélération à la double avant la deuxième minute de "Warcry Of The Feral Coven - là le groupe utilise un tank, et ses moments, davantage présents, où c'est plutôt le marteau-pilon qui est de sorti pour du mid-tempo qui fait trembler les murs et donne envie de dégrader du matériel voire quelques visages. C'est que Graven Maul met dans son death metal une bonne dose de crust et de hardcore qui violente sauvagement les morceaux. Il fallait si attendre après tout avec des titres comme "Violence Is The Highest Law" ou "Phalanx Breaker"! On allait pas avoir à faire à du melodeath pour pucelles rebelles! Du d-beat, plutôt pataud que épileptique mais foutrement efficace ("Phalanx Breaker"!), et une petite saveur mosh. Voilà ce que l'on va retrouver sur ces cinq fessées qui laissent des traces. Certains riffs typés slam old-school font d'ailleurs penser à du NYDM ( (morceau instrumental d'intro "Crude Implements Of Death", ouverture jouissive de "Festival Of The Crushed Skull Moon"...). L'excellent growl éructé avec animosité de l'imposant chanteur, bien influencé hardcore et auréolé de quelques intonations plus criardes ou carrément vomitives, apportent encore plus de brutalité à la musique de Graven Maul qui ne fait décidément pas dans la fanfreluche. Même si différent dans le rendu car le son se fait ici plus huileux et crusty (plus krisprolls quoi!), moins blasphématoire et typé NYDM, ça me fait un peu le même effet que Damonacy. Du sombre qui racaille. Pas pour me déplaire tout ça!

Et tout ça, c'est cinq morceaux courts, directs et expéditifs sur même pas un quart d'heure de musique ultra efficace qui passe très vite. Une grosse base death metal qui tâche (tremolo, growl d'ours, mid-tempo grassouillet, leads dark), un peu de hardcore (slam, mosh, NYDM) et de crust (d-beat), le tout dans une atmosphère menaçante et dégoulinante qui ne nous veut que du mal. C'est ce qui vous attend sur ce Crushed Skull Moon vénère et punitif qui fait appel à nos plus bas instincts. Ne mentez pas, je sais que vous aimez ça! Un défouloir éclair qu'on se remet inlassablement en mode repeat tant c'est jouissif de s'en prendre plein la gueule comme ça. Évidemment, ça reste limité, pas original pour un sou et pas très finaud. C'est sa durée éphémère qui rend le truc 100% efficace. Est-ce qu'un album complet aurait le même impact? On peut émettre quelques doutes si Graven Maul ne varie pas un peu plus son propos. Mais on s'en bat les couilles en fait, on n'en est pas là. Il faut vivre le moment présent nous dit Horace. Et là c'est un bref EP musclé que les Californiens nous proposent, un viol brutal et rapide dans une ruelle sombre et crade. Un putain de tabassage en règle jubilatoire!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Graven Maul
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Graven Maul
Graven Maul
Death Metal - 2017 - Etats-Unis
  

formats
  • K7 / 13/07/2018 - Redefining Darkness Records

tracklist
01.   Crude Implements Of Death  (01:15)
02.   Violence Is The Highest Law  (02:42)
03.   Festival Of The Crushed Skull Moon  (03:33)
04.   Phalanx Breaker  (02:43)
05.   Warcry Of The Feral Coven  (03:45)

Durée : 13:58

line up
parution
13 Juillet 2018

Essayez aussi
Sadistik Forest
Sadistik Forest
Morbid Majesties

2018 - Transcending Obscurity
  
Unaussprechlichen Kulten
Unaussprechlichen Kulten
Baphomet Pan Shub-Niggurath

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Memoriam
Memoriam
For The Fallen

2017 - Nuclear Blast Records
  
Kataklysm
Kataklysm
Prevail

2008 - Nuclear Blast Records
  
Hail Of Bullets
Hail Of Bullets
...Of Frost And War

2008 - Metal Blade Records
  

Necromutilator
Black Blood Agression
Lire la chronique
Nekrasov
Lust of Consciousness
Lire la chronique
Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique
Forgotten Tomb
We Owe You Nothing
Lire la chronique
Befouled
Refuse To Rot
Lire la chronique