chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
94 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Primitive Man / Unearthly Trance - Split

Chronique

Primitive Man / Unearthly Trance Split (Split-CD)
Parfois, tout se déroule comme prévu et ce n’est pas pour le mieux. Quand le label Relapse a annoncé la sortie de ce split entre Primitive Man et Unearthly Trance, l’image mentale de ce que pourrait être cette union s’est faite rapidement dans ma tête : deux groupes si différents, malgré des styles proches sur le papier, me semblaient d’avance complexes à conjuguer ensemble, d’autant plus concernant l’un deux dont la dernière réalisation (Caustic) profitait énormément du temps long pour transmettre ce que son minimalisme extrême charriait d’hypnotisant derrière son exercice de style.

Car, en à peine plus de vingt minutes, difficile de trouver en ce split ce qui m’avait plu chez Primitive Man précédemment. Pire, la bande d’Ethan McCarthy frôle le foutage de gueule avec une introduction inutile (« Merging ») et une piste ambient / noise rachitique faisant se gratter la barbichette comme devant un cintre présenté en œuvre d’art dans un musée, sans cartel, sans lien avec le reste. Au final, les viandards n’auront que « Naked » à se mettre sous la dent, titre dans la pure lignée de Caustic avec mosh-parts proches de la marche arrière, dissonances glauques et voix toujours aussi terreuse, où la sensation de s’enfoncer dans le sol jusqu’à devenir pierre parmi les pierres se retrouve – et s’effleure trop peu, ce seul moment donnant envie de s’impliquer durant dix minutes sur un ensemble de vingt. Décevant, au point d’être tenté de devenir mesquin, tant l’impression laissée est celle d’un groupe qui, à force de vouloir faire plus avec moins, tombe dans la fainéantise.

Surtout par rapport à Unearthly Trance qui, lui, semble avoir mis les bouchées doubles sur un temps tout aussi restreint ! Inutile de dire l’amour que je porte au groupe de New-York, la résurrection Stalking the Ghost ayant entrainé chez moi une boulimie portée sur ses créations, à chaque fois différentes les unes des autres. Et ce split ne déroge pas à la règle : sorte de retour des Ricains au style de leurs débuts, période Season of Seance, Science of Silence, mais avec leur expérience actuelle, le gang de Ryan Lipynsky mélange voix acide proche du black metal, riffs entêtants à la frontière entre rock, doom, sludge et hardcore ainsi qu’ajouts noise accentuant l’atmosphère forestière et tempétueuse dans laquelle nous sommes plongés pendant vingt-trois minutes. Certes, « Mechanism Error » fait craindre le pire, ce titre étant le moins bon de cette partie, mais la suite est si riche derrière une simplicité de surface (bon sang, mais ce ne serait pas Blut Aus Nord venant nous empoisonner sur « Reverse the Day » ?) que l’on se retrouve de nouveau conquis, espérant que la formation se fera de moins en moins chiche en expérimentation de ce genre (les amateurs feraient d’ailleurs bien de se jeter sur la compilation Ouroboros regroupant anciens splits et EPs d’Unearthly Trance si ce n’est pas déjà fait, tant les titres ci-présents auraient pu y avoir toute leur place). Décidément un grand groupe, aussi original que pertinent, rare que constant.

Compliqué de conseiller vivement ce split donc, tant il fait le grand écart, à la fois en terme de style (malgré des matières premières communes, faites de sludge, noise, doom et atmosphères opaques) et sur le plan qualitatif. La note, tiède, reflète cela. Mais les conquis par Stalking the Ghost auront toutes les raisons de se jeter sur ces quelques morceaux d’Unearthly Trance, une nouvelle fois maître en sa demeure, même quand il s’essaye à la colocation. Primitive Man, lui, fait se demander s’il ne ferait pas mieux de résilier son bail, tant c’est quand il est seul qu’il trouve toutes les latitudes où s’installer confortablement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Primitive Man / Unearthly Trance
Sludge / Doom / Noise
2018 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Primitive Man
Primitive Man
Sludge / Doom / Grind / Noise - 2012 - Etats-Unis
  
Unearthly Trance
Unearthly Trance
Sludge / Doom - 2000 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
Primitive Man

01.   Merging
02.   Naked
03.   Love Under Will

Unearthly Trance

04.   Mechanism Error
05.   Triumph
06.   Reverse the Day
07.   418

Durée : 44 minutes 11 secondes

parution
17 Août 2018

voir aussi
Unearthly Trance
Unearthly Trance
Electrocution

2008 - Relapse Records
  
Primitive Man
Primitive Man
Caustic

2017 - Relapse Records
  
Primitive Man
Primitive Man
Scorn

2013 - Throatruiner Records / Mordgrimm Records
  
Unearthly Trance
Unearthly Trance
In the Red

2004 - Rise Above Records
  
Unearthly Trance
Unearthly Trance
Stalking the Ghost

2017 - Relapse Records
  

Essayez plutôt
Deveikuth
Deveikuth
0.∅ (EP)

2016 - Autoproduction
  
Beneath the Sod
Beneath the Sod
Circling the Drain

2017 - Fort Evil Fruit
  

Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique