chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
92 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cry For Cthulhu - Cry For Cthulhu

Chronique

Cry For Cthulhu Cry For Cthulhu (EP)
Qui n'a jamais été fasciné par l'oeuvre de HP Lovecraft ? Il y en a parmi vous qui n'ont jamais pris le temps de lire une nouvelle écrite par ce maître de l'horreur ? Vous ne savez vraiment pas à côté de quoi vous passez. Cette chronique n'a pas vocation à vous convertir, cependant il en sera beaucoup question attendu que le groupe Australien CRY FOR CTHULHU a consacré son premier disque à l'oeuvre de l'auteur Américain, et plus particulièrement au mythe de Cthulhu. Vous allez me dire qu'avec un nom pareil, les gars n'avancent pas vraiment masqués !

Pour ma part, j'ai aimé HP Lovecraft à l'adolescence, et cette passion ne m'a jamais quitté depuis. Même si je ne lis pas ses nouvelles tous les jours, certaines d'entre elles m'habitent en permanence. Et parmi toutes celles que j'ai adoré, une en particulier me revient régulièrement en mémoire. Je n'ai malheureusement pas retrouvé le titre, mais les plus férus d'entre vous pourront peut-être me le chuchoter.

Il s'agit du récit d'un explorateur qui découvre la cité des Grands Anciens et en relate la visite. Comment souvent chez Lovecraft, ce qui n'est pas dit ni décrit est plus important que ce qui est dit. Ainsi, le narrateur découvre une ville aux proportions titanesques et au design inhumain. Toute l'architecture de la ville provoque la terreur et fait regretter au malheureux narrateur d'avoir pénétré un lieu qui ne lui est pas destiné. Ce récit ne m'a pas effrayé de prime abord. Mais en y repensant, il m'est très difficile d'imaginer à quoi ressemble vraiment la cité.

Comment se représente-t-on un design inhumain ?
Comment visualiser des textures de bâtiments effrayantes ?
Comment ressentir la peur du narrateur ?

Il a fallu tout le talent de HP Lovecraft pour créer des sensations à travers ses non dits et il m'est arrivé de me demander comment traduire ces sensations, comment les matérialiser.

La mise en image est ardue, puisqu'il s'agit de représenter quelque chose qui échappe à l'entendement. En revanche, la musique pourrait être un bon médium.

C'est d'ailleurs à cet exercice que s'est plié le groupe CRY FOR CTHULHU dans son premier EP, également appelé Cry for Cthulhu.

La création des Australiens est constituée de trois mouvements.
"The Call", très lent et aux accents Black sur lequel le growl de Liam Brady égrène un texte sinistre et inquiétant.
"Rebirth", toujours très lent, mais plus mélodique et fouillé raconte l'éveil de Cthulhu et débouche sur une explosion de violence à base de doublé pédale en folie et guitares hurlantes dans l'épilogue, "Cataclysm".

Voila un petit disque qui a tout pour plaire. La progression narrative est bien emmenée, les ambiances sont léchées, les textes bien foutus et l'ensemble parvient à plonger l'auditeur dans l'ambiance poisseuse et glaciale d'une nouvelle de Lovecraft.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
23/08/2018 00:58
the gloth a écrit : Oui, je crois que c'est ça. Et sinon le groupe s'appelle "Cry for Cthulhu", pas "Call of Cthulhu" (qui est le titre de la nouvelle qui présente ce Grand Ancien). "Pleure pour Cthulhu", hum...

pas faux, je vais corriger ça...
the gloth citer
the gloth
21/08/2018 15:18
Oui, je crois que c'est ça. Et sinon le groupe s'appelle "Cry for Cthulhu", pas "Call of Cthulhu" (qui est le titre de la nouvelle qui présente ce Grand Ancien). "Pleure pour Cthulhu", hum...
Elzear citer
Elzear
18/08/2018 22:27
Je me demande si ce n'est pas les Les Montagnes hallucinées ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cry For Cthulhu
Death Metal Mélodique
2018 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu
Death Metal Mélodique - 2013 - Australie
  

tracklist
01.   The Call  (05:38)
02.   Rebirth  (04:00)
03.   Cataclysm  (06:04)

Durée : 15:40

line up
parution
28 Mai 2018

Essayez aussi
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Stream Of Dispraised Souls (EP)

1997 - Wrong Again Records
  
Dark Age
Dark Age
Minus Exitus

2008 - Remedy Records
  
After The Burial
After The Burial
Wolves Within

2013 - Sumerian Records
  
Stortregn
Stortregn
Emptiness Fills The Void

2018 - Non Serviam Records
  
Casketgarden
Casketgarden
This Corroded Soul Of Mine

2003 - Metal Age Productions
  

Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique