chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vardan - Unholy Lightless Summer

Chronique

Vardan Unholy Lightless Summer
Vite, il faut que je chronique le nouvel album de VARDAN. Pour plein de raisons. D’abord parce qu’il risque de ne pas être « nouveau » bien longtemps vu que notre homme sort des albums à tour de bras. C’est le quatrième en 2018, après la deuxième trilogie consacrée à la Nostalgia - Archive of Failures. C’est bon, on est dans la dynamique de 2017 : 5 albums. Donc il risque d’en venir un autre avant la fin de l’année.

Ensuite il faut que je me dépêche parce que l’album est déjà sorti, et que je n’aime pas être en retard. C’est le 10 août que Moribund Records a lancé le nouveau rejeton italien. En plein été. Ce qui tombe bien puisque, et cela rejoint ma troisième raison d’aller vite, les pistes ont pour thématique cette saison chaude qui touche bientôt à sa fin. Ainsi, le nom de l’album, et des trois morceaux, est Unholy Lightless Summer. Il dure 38 minutes.

Mais la musique de VARDAN sur cet opus ne laisse pas nécessairement deviner le thème. Il n’y a pas d’éléments propre à la saison. Pas de cigales, de plage, de promenade à vélo dans la campagne, d’embouteillages qui n’en finissent plus, de taboulé saveur orientale. Pas de sueur, pas d’orage de fin de soirée, pas d’impression de suffoquer. Cet album n’a pas des ambiances propres à l’été, mais il a toujours les artifices habituels d’un VARDAN. Certes ils sont un peu éprouvés mais tellement maîtrisés qu’ils continuent à être efficaces : du black dépressif emporté par des vocaux semi-pleureurs, semi-torturés, et avec une guitare acoustique recouverte de poils de mélancolie. Et puis on retrouve aussi les quelques petits sons de clavier qui mettent la cerise de mystère sur le gâteau du mal-être depuis quelques albums. Enfin, élément toujours aussi apréciable, de l’écho est donné aux vocaux, pour renforcer la tension, déjà palpable.

Le terrain est donc bien connu, mais il y a tout de même la petite nouveauté qui montre que l’Italien ne fait pas du sur-place mais avance tout de même légèrement à chaque sortie : de légers chœurs se font entendre en fond sur la première et la troisième piste.

L’ensemble est donc à nouveau très mélancolique, et incite à la contemplation. La contemplation du vide, de la peur, de l’angoisse, de la nuit qui demande du temps pour que les yeux, et les oreilles, s’habituent à son obscurité. Pas de l’été.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vardan
Black Metal Dépressif
2018 - Moribund Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  5.75/10

plus d'infos sur
Vardan
Vardan
Black metal dépressif - 1997 - Italie
  

tracklist
01.   Unholy Lightless Summer Pt. 1
02.   Unholy Lightless Summer Pt. 2
03.   Unholy Lightless Summer Pt. 3

Durée : 38:17

line up
parution
10 Août 2018

voir aussi
Vardan
Vardan
Despicable Broken Hope

2015 - Moribund Records
  
Vardan
Vardan
Enjoy of Deep Sadness

2014 - Moribund Records
  
Vardan
Vardan
Nostalgia - Archive of Failures (I, II et III)

2017 - Moribund Records
  
Vardan
Vardan
Verses from Ancient Times

2015 - Moribund Records
  
Vardan
Vardan
From the Pale Moonlight

2015 - Moribund Records
  

Essayez aussi
Vanhelga
Vanhelga
Längtan

2014 - Art Of Propaganda
  
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Springtime Depression

2003 - Adipocere Records
  
Make a Change... Kill Yourself
Make a Change... Kill Yourself
IV

2018 - Cursed Records
  
Germ
Germ
Escape

2016 - Prophecy Productions
  
Cry
Cry
Dead Within

2011 - Rigorism Production
  

Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique