chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Profezia - Dodekaprofeton

Chronique

Profezia Dodekaprofeton
Il y a des morts dont on parle plus que d’autres. Celle de Marco de Rosa à 43 ans, fin 2017, n’a pas vraiment fait l’actualité. Le bonhomme était pourtant dans le black metal depuis 1993. Tout d’abord avec son projet HUGINN, dans lequel il officiait seul mais n’a sorti que des démos. Puis plus activement avec SKOLL dès 1996 pour 20 ans de collaboration. Et au début des années 2000 il intègre d’autres groupes dont A FOREST, OPERA IX, THE TRUE ENDLESS et DARKNESS. Guitare, basse, chant, il posait son talent et l’adaptait aux ambiances de ces différents projets. Il avait rejoint PROFEZIA vers 2012, d’abord en tant que chanteur session, et en tant que membre permanent peu après Oracolo suicida (2013). C’était le dernier album en date, il y a déjà 5 ans.

Sa disparition est une énorme perte, mais PROFEZIA poursuivra sans aucun doute, car la véritable tête pensante de la formation est Kvasir, qu’il faut aussi vénérer pour son talent au sein d’ABHOR et de MOURNING MIST. Il s’occupe de tout ce qui concerne la musique, ou presque, laissant la batterie à un autre grand nom du black metal, mais danois : Ynleborgaz ! Oui, le génie d’ANGANTYR et de MAKE A CHANGE...KILL YOURSELF fait partie de PROFEZIA depuis peu. Il avait posé sa voix et son piano sur le deuxième album du groupe, en 2012. Il a mis le temps, mais il est maintenant membre à part entière.

Kvasir, Marco de Rosa, Ynleborgaz. Auxquels il faut ajouter Domine Saevum Graven, lui aussi d’ABHOR, mais uniquement chargé des paroles. Et auxquels il va aussi falloir ajouter quelques invités, plus ou moins de prestige. « Plus » pour la légende Ravenlord, de WOODS OF INFINITY, qui aime décidément participer aux projets des autres puisqu’on le retrouve ne serait-ce qu’en 2017 et 2018 chez LICHO, OFDRYKKJA, FÖRGJORD et ARYAN KAMPF 88 (hum hum...). Et « moins » pour Nequam (ancien MORTUARY DRAPE, actuel THE MAGIK WAY) et Leonardo Lonnerbach (lui aussi ABHOR).

Et à quoi joue tout ce beau monde ? Eh bien PROFEZIA a toujours gardé ses mêmes envies et objectifs et c’est à nouveau du black metal très occulte qui nous attend, avec des incantations agressives, des ambiances sombres et rugueuses, et surtout l’élément le plus personnel à chaque sortie : un violon qui fait des apparitions ponctuelles. Et à chacune des ces apparitions il marque fortement les atmosphères. Il a le bon goût de ne pas apporter à chaque fois la même saveur, et s’il peut se faire mélancolique, il arrive aussi à prendre une odeur de mystère, de malaise. Ce qui convient parfaitement au côté ritualiste du groupe.

Les titres sont ainsi bien variés, et bien équilibrés. « Zecharia », « Malachi » et « Amos » sont les plus accessibles, avec une guitare aux mélodies envolées, le fameux violon qui ajoute de la poésie, le zeste d’agressivité propre au black, et des durées « normales », entre 5 et 9 minutes (tout de même). Une piste, « Jonah », est très ritualiste, avec une déclamation de 3 minutes sur une guitare grésillante. Et puis il y a deux pistes qui expérimentent plus, et qui là vont dépasser les 10 minutes. 12 pour « Nahum » et 18 pour « Zephaniah ». Le premier travaille longuement sur une même mélodie, qui s’installe progressivement. Le titre contient également un piano, une guitare acoustique sur sa fin accompagnée de chœurs d’église, et le chanteur parvient à sortir une voix qui susurre tou en étant rugueuse ! Il est bon ! Le second est la fameuse piste sur laquelle intervient Ravenlord. Elle est un peu plus ambitieuse, et développe plus lentement les compétences du groupe. Mais surtout quelle entrée en matière du chanteur de WOODS OF INFINITY, après 2 minutes piège de calme, violon et chœurs obligent, on reconnaît immédiatement le timbre de l’homme torturé. Et sa voix est doublée avec celle du défunt Marco de Rosa.

PROFEZIA est un groupe atypique, avec des ambiances qu’il faut absolument tester au préalable. Tout en utilisant des éléments somme toute fréquent dans le black metal, il en sort quelque chose de personnel, qui tache et qui touche à la fois. J’incite à essayer le titre en écoute à droite, qui est en plus le seul dont je n’ai pas parlé : « Obadiah ». il a l’avantage de fournir un bon exemple de ce que fait le groupe, mais en 3 minutes. Une sorte de mini invitation à l’album...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Profezia
Black Metal à violon
2018 - Moribund Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.75/10

plus d'infos sur
Profezia
Profezia
Black Metal à violon - 2000 - Italie
  

écoutez
tracklist
01.   Malachi
02.   Nahum
03.   Amos
04.   Obadiah
05.   Jonah
06.   Zechariah
07.   Zephaniah

Durée : 56:23

line up
parution
10 Août 2018

voir aussi
Profezia
Profezia
Oracolo Suicida

2014 - Moribund Records
  

Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique
Gortuary
Divine Indigenous Sacrament
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion
Lire la chronique
Create A Kill
Summoned To Rise
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Scorn Aesthetics
Lire la chronique
Metalhertz - S02E01 - Symphonies brésiliennes
Lire le podcast
Phlebotomized
Deformation Of Humanity
Lire la chronique