chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
181 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vastum / Spectral Voice - Vastum / Spectral Voice

Chronique

Vastum / Spectral Voice Vastum / Spectral Voice (Split 7")
Allez savoir pourquoi, je suis toujours passé à côté de Vastum. Pourtant, les Américains n’ont jamais manqué d’arguments. Signé sur 20 Buck Spin Records (Tomb Mold, Foreseen, Obsequiae, Ghastly...) depuis la sortie de leur premier album en 2011, hébergeant en son sein des membres de Necrot, Acephalix, Hammers Of Misfortune ou bien encore Extremity, faisant appel aux services de Paolo Girardi pour l’illustration de Patricidal Lust, le groupe originaire de San Francisco a toujours eu tout pour me plaire. Sauf que non, même avec leurs albums traînants quelque part sur mon iTunes et une chronique ici-même signée Dysthymie, j’ai toujours préféré faire l’autruche. Il aura fallu attendre la sortie de ce split avec Spectral Voice pour que je me décide enfin à en écouter un titre...

Bah oui, en bon fanboy que je suis, impossible de passer à côté d’une nouvelle sortie des Américains, même si celle-ci se limite à un seul inédit d’un peu moins de six minutes. Du coup, me voilà une fois de plus à vous parler d’un split d’un peu plus de dix minutes réunissant par face un nouveau morceau pour chaque groupe. Sorti fin mai sur Dark Descent Records, on appréciera la couleur résolument old school adopté par les deux groupes et le label sur ce split. De l’artwork indescriptible (on y devine tout de même un visage) au lay-out qui rappelle ce qui se faisait il y a déjà vingt ou trente ans (ce vrai-faux coup de tampon avec le nom et l’adresse du label au dos), tout ici transpire une époque aujourd’hui révolue (ou peut-être pas tant que ça).

Vastum ouvre les festivités avec le titre "Gaging On A Gash" enregistré en 2015. Production à l’ancienne, growl d’outre-tombe, basse saturée, riffs sombres et accélérations pleines de groove... Comment ai-je pu choisir de passer à côté de ce groupe aussi longtemps ? Franchement, je ne sais pas... Parfois, ma connerie me laisse pantois. Quoi qu’il en soit, le groupe va vite me rappeler à l’ordre sans pour autant faire autre chose qu’appliquer une recette vieille comme le monde. Mélangeant à sa sauce un peu d’Incantation, un peu de Bolt Thrower et un peu d’Autopsy, Vastum va dérouler pendant près de six minutes en enchaînement de séquences ultra percutantes. Que ce soit sur du mid-tempo sinistre et dégoulinant sur lesquels résonne cette basse hyper saturée ou sur ces passages plus rapides idéals pour taper du pied et dodeliner de la tête (à partir de 1:14 notamment), le groupe fait preuve d’un véritable savoir-faire et d’un sens aiguisé de l’efficacité. Il faut dire que les riffs sombres de la paire Leila Abdul-Rauf/Shelby Lermo ainsi que le groove dispensé tout au long de ces quelques minutes ont de quoi séduire. En ce qui me concerne, difficile en tant que grand amateur de Bolt Thrower, de résister à ces quelques passages Punk bas du front rappelant d’ailleurs un certain Necrot.

Sur la face B, on retrouve Spectral Voice avec le titre "Katabatic Depths" enregistré également en 2015. Moins élaboré que les morceaux présentés sur l’album Eroded Corridors Of Unbeing, ce titre se rapproche davantage de ceux que l’on trouve sur la démo Necrotic Doom, soit un Death/Doom relativement classique mais néanmoins marqué par de franches accélérations afin d’apporter comme toujours de quoi contraster avec ces séquences bien plus rampantes. En soit, ce titre n’a rien de surprenant pour du Spectral Voice puisqu’on y retrouve vraiment la patte du groupe de Denver, que ce soit dans sa progression, son riffing et ses fichues mélodies toujours aussi angoissantes, évoquant à elles-seules l’effroyable néant. Certes, il est quelque peu étrange après un Eroded Corridors Of Unbeing attestant d’une certaine progression (notamment en termes de production mais également de composition) de revenir ainsi en arrière (je pensais bêtement que ce morceau serait un morceau plus récent enregistré tout aussi récemment) mais une fois la surprise passée, le constat est une fois de plus sans appel : ça tue, tout simplement.

En plus de me remettre sur le droit chemin au sujet de Vastum, ce split nous offre tout de même deux très bons morceaux qui, s’ils ne sont pas de toute première fraîcheur, n’en restent pas moins cohérents et surtout très efficaces dans leurs genres respectifs. Certes, le rapport prix/durée/satisfaction apporté n’est peut-être pas aussi élevé que pour d’autres sorties mais les amateurs de ces deux groupes américains devraient tout de même trouver ici de quoi passer du bon temps.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
05/10/2018 13:54
note: 4/5
Héhé il n'est jamais trop tard pour découvrir VASTUM, excellent groupe trop peu cité mais dont les ambiances et le style sont vraiment excellents ! En tout cas les deux groupes confirment leur talent, tant les titres s'écoutent avec plaisir !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vastum / Spectral Voice
Death Metal
2018 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Vastum
Vastum
Death Metal - 2009 - Etats-Unis
  
Spectral Voice
Spectral Voice
Death / Doom - 2012 - Etats-Unis
  

tracklist
Vastum
01.   Gagging On A Gash  (05:57)

Spectral Voice
02.   Katabatic Depths  (05:52)

Durée : 11:49

line up
parution
25 Mai 2018

voir aussi
Spectral Voice
Spectral Voice
Eroded Corridors Of Unbeing

2017 - Dark Descent Records
  
Spectral Voice / Phrenelith
Spectral Voice / Phrenelith
Spectral Voice / Phrenelith (Split 7")

2016 - Dark Descent Records / Iron Bonehead Productions
  
Vastum
Vastum
Hole Below

2015 - 20 Buck Spin Records
  
Spectral Voice
Spectral Voice
Necrotic Doom (Démo)

2015 - Dark Descent Records
  
Blood Incantation / Spectral Voice
Blood Incantation / Spectral Voice
Blood Incantation / Spectral Voice (Split 7")

2015 - Bleak Recordings
  

Essayez aussi
Ignivomous
Ignivomous
Death Transmutation

2009 - Nuclear War Now! Productions
  
Disfigured
Disfigured
Blistering Of The Mouth

2008 - Comatose Music
  
Massacra
Massacra
Signs Of The Decline

1992 - Shark Records
  
Bölzer
Bölzer
Soma (EP)

2014 - Invictus Productions
  
Genital Grinder / Como Muertos
Genital Grinder / Como Muertos
Genital Grinder/Como Muertos (Split 12")

2012 - Apathia Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique