chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wytch Hazel - II : Sojourn

Chronique

Wytch Hazel II : Sojourn
Les groupes de heavy metal traditionnel britanniques ont toujours représenté un faible prononcé pour votre serviteur. Aussi bien les pionniers devenus légendaires que chacun se doit de connaître que les nouvelles générations de groupes qui s’inscrivent directement dans le patrimoine musical des grands anciens. En jetant un coup d’œil au line-up de Wytch Hazel, on s’aperçoit que Colin, chanteur et compositeur du groupe, a été guitariste live pour le mythique Angel Witch, rien que ça. Partant de là, votre serviteur ne pouvait pas passer à côté de ce second album des british.

Alors Wytch Hazel, qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est un peu Angel Witch qui se serait réincarné trente-cinq piges après sa date de fondation originelle. Du heavy très typé des années 1970, avec cette touche hard rock bien palpable, ce timbre de guitare chaud et ronronnant, ces mélodies élégantes et ces influences folk sensibles. Tout ce que votre serviteur recherche chez un groupe de heavy traditionnel. C’est une particularité du hard/heavy des années 1970 qui me plaît personnellement énormément, cette inspiration folk sous-jacente très perceptible que l’on peut déjà humer chez le Black Sabbath des débuts à l’occasion, Thin Lizzy, Ashbury ou même Pagan Altar. On ressuscite des mélodies celtisantes, des ritournelles rurales et des airs médiévaux, on sort les guitares acoustiques à l’occasion, on n’hésite pas à calmer le jeu pour allumer le feu de bois et chantonner une ballade rêveuse… Fabuleux. Et toujours poignant de voir à quel point cet héritage folk se marie bien avec les amplis saturés et les riffs lourds.

Pour recentrer un peu le propos sur l’album du jour, Wytch Hazel sortait il y a quelques mois II : Sojourn, son second album qui faisait suite à une première sortie très correcte mais à laquelle il manquait quelque chose pour devenir vraiment marquante. Et comme pour le dernier Ritual Necromancy dans un tout autre domaine, le groupe saute trois crans d’un coup sur l’échelle de l’accomplissement musical, transitant d’un album recommandable à une grosse tuerie qu’on se repasse inlassablement. C’est simple, Wytch Hazel, c’est beau, comme seuls certains albums de heavy arrivent à l’être en mélangeant la puissance efficace et la finesse de composition. Comme dit plus haut, Wytch Hazel fait avant tout penser à Angel Witch, avec ses mélodies tricotées et cette impression constante d’entendre quelque chose de noble, de presque aristocratique, de classe et de racé. La grosse différence, c’est que Wytch Hazel a un excellent chanteur, là où les vocalises ont toujours été le point faible de Kevin Heybourne. Wytch Hazel est également moins survolté que son vénérable ancêtre, et met en avant deux autres influences majeures. D’abord Ashbuy, pour les réminiscences folk déjà évoquées et la concentration sur des tempi plus moyens, pas aussi rapides que chez Angel Witch. Enfin, le charisme et le mysticisme de Pagan Altar ont bien laissé leur empreinte sur Wytch Hazel, sans parler du chant de l’infiniment regretté Terry Jones manifestement influent pour Colin.

La triplette d’ouverture vient poser l’ambiance. “The Devil is Here”, “Save my Life” et “Still we fight” sont d’excellents morceaux, épiques et dramatiques, portés par d’excellents riffs et un chant superbe, un rien plaintif sans jamais devenir chouineur. Puis première pause avec “Wait on the Wind”, qui instaure un climat plus calme et recueilli le temps d’une ballade très réussie. On redécolle ensuite avec « See my Demon », l’un des meilleurs morceaux de l’album, on ne peut plus traditionnel. Et tout l’album continue comme ça, alternant les moments de calmes et les chansons plus épiques portées par des riffs d’une classe rare. « Still we Fight » par exemple est une merveille de construction, avec son introduction lumineuse, ses riffs combatifs superbes et ses magnifiques lignes de chant. Et le plus beau, c’est que l’album n’accuse pas de baisse de régime tout au long de ses quarante-cinq minutes. Wytch Hazel achève son album sur le superbe « Angel Take Me », qui n’est rien de moins qu’un petit chef d’œuvre d’une sensibilité très touchante. Tout y est, les riffs marquants, le chant clair et serein, l’atmosphère pure et mystique, le violon qui vient lanciner, le piano qui appuie les accords… Une sublime chanson, qui ne sort pas de la tête et qu’on a envie de marmonner partout où l’on va.

Pour un groupe pour ainsi dire inconnu, Wytch Hazel va sans aucun doute faire parler de lui. M’est avis qu’on ne tardera pas à le retrouver sur les affiches des festivals de metal traditionnel type Keep It True, Party San ou Fall of Summer d’ici peu. II : Sojourn est un grand album, empreint d’une noblesse, d’une efficacité et d’un passéisme extraordinaire. Une des sorties majeure de l’année, pour sûr, et un groupe qui va rester dans les petits papiers de votre serviteur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
01/10/2018 15:19
note: 8/10
dantefever a écrit : AxGxB a écrit : L'artwork m'a tout de suite fait penser à "Argus" de Wishbone Ash en ce qui me concerne. L'album à l'air cool même si moi non plus je ne suis pas un gros client d'Ashbury par exemple.

Raaaah vous êtes pas drôles, c'est tellement bien Ashbury ...

Je suis aussi très client de heavy 80', mais je trouve un charme tout particulier au heavy/hard 70', en particulier à cause des influences folk dont je parle dans la chro. Ça donne un charme fou je trouve.

En parlant de heavy 80', vous aviez jeté un œil à l'album de Lucifers's Chalice ?


C'est pas mauvais hein. Un petit Ashbury de temps en temps c'est rafraichissant mais je trouve au groupe et à "Endless Skies" un petit côté Rock à papa vraiment trop propret/gentillet pour que je sois pleinement convaincu. Et non, je n'ai pas essayé Lucifer's Chalice Clin d'oeil
dantefever citer
dantefever
01/10/2018 15:00
note: 8.5/10
AxGxB a écrit : L'artwork m'a tout de suite fait penser à "Argus" de Wishbone Ash en ce qui me concerne. L'album à l'air cool même si moi non plus je ne suis pas un gros client d'Ashbury par exemple.

Raaaah vous êtes pas drôles, c'est tellement bien Ashbury ...

Je suis aussi très client de heavy 80', mais je trouve un charme tout particulier au heavy/hard 70', en particulier à cause des influences folk dont je parle dans la chro. Ça donne un charme fou je trouve.

En parlant de heavy 80', vous aviez jeté un œil à l'album de Lucifers's Chalice ?
AxGxB citer
AxGxB
01/10/2018 08:26
note: 8/10
L'artwork m'a tout de suite fait penser à "Argus" de Wishbone Ash en ce qui me concerne. L'album à l'air cool même si moi non plus je ne suis pas un gros client d'Ashbury par exemple.
Keyser citer
Keyser
01/10/2018 08:16
dantefever a écrit : Keyser a écrit : dantefever a écrit : Keyser a écrit : Ils sont déjà passés au KIT une année je crois bien. Je n'avais pas été voir, pas ma came (j'aime Angel Witch mais ce qui les fait s'en détourner me rebute aussi). En passant, il me semble que leur batteur est aveugle!?

Qu'est ce que tu appelles "ce qui les en fait se détourner" ?

Ah peut-être ... Je lui trouvais effectivement un regard étrange ... Il "regarde" souvent ailleurs sur les photos du groupe


Comme tu le dis dans ta kro, influs Pagan Altar et Ashbury, pas trop ma came.


Ah dommage, j'adore ces deux groupes personnellement.


À part les 1ers Riot, Judas Priest et un peu Thin Lizzy, je suis pas très 70s Clin d'oeil
dantefever citer
dantefever
30/09/2018 19:47
note: 8.5/10
Keyser a écrit : dantefever a écrit : Keyser a écrit : Ils sont déjà passés au KIT une année je crois bien. Je n'avais pas été voir, pas ma came (j'aime Angel Witch mais ce qui les fait s'en détourner me rebute aussi). En passant, il me semble que leur batteur est aveugle!?

Qu'est ce que tu appelles "ce qui les en fait se détourner" ?

Ah peut-être ... Je lui trouvais effectivement un regard étrange ... Il "regarde" souvent ailleurs sur les photos du groupe


Comme tu le dis dans ta kro, influs Pagan Altar et Ashbury, pas trop ma came.


Ah dommage, j'adore ces deux groupes personnellement.
Keyser citer
Keyser
30/09/2018 19:08
dantefever a écrit : Keyser a écrit : Ils sont déjà passés au KIT une année je crois bien. Je n'avais pas été voir, pas ma came (j'aime Angel Witch mais ce qui les fait s'en détourner me rebute aussi). En passant, il me semble que leur batteur est aveugle!?

Qu'est ce que tu appelles "ce qui les en fait se détourner" ?

Ah peut-être ... Je lui trouvais effectivement un regard étrange ... Il "regarde" souvent ailleurs sur les photos du groupe


Comme tu le dis dans ta kro, influs Pagan Altar et Ashbury, pas trop ma came.
dantefever citer
dantefever
30/09/2018 18:33
note: 8.5/10
Keyser a écrit : Ils sont déjà passés au KIT une année je crois bien. Je n'avais pas été voir, pas ma came (j'aime Angel Witch mais ce qui les fait s'en détourner me rebute aussi). En passant, il me semble que leur batteur est aveugle!?

Qu'est ce que tu appelles "ce qui les en fait se détourner" ?

Ah peut-être ... Je lui trouvais effectivement un regard étrange ... Il "regarde" souvent ailleurs sur les photos du groupe
Keyser citer
Keyser
30/09/2018 16:53
Ils sont déjà passés au KIT une année je crois bien. Je n'avais pas été voir, pas ma came (j'aime Angel Witch mais ce qui les fait s'en détourner me rebute aussi). En passant, il me semble que leur batteur est aveugle!?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wytch Hazel
Heavy Metal
2018 - Bad Omen Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (1)  7.9/10

plus d'infos sur
Wytch Hazel
Wytch Hazel
Heavy Metal - 2011 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   The Devil Is Here  (03:48)
02.   Save My Life  (04:00)
03.   Still We Fight  (04:39)
04.   Wait On The Wind  (05:11)
05.   See My Demons  (04:34)
06.   Barrow Hill  (05:21)
07.   Chorale  (02:52)
08.   Slaves To Rightiousness  (03:48)
09.   Victory  (05:27)
10.   Angel Take Me  (06:06)

Durée : 45:46

line up
parution
13 Juillet 2018

Essayez aussi
Annihilator
Annihilator
Set The World On Fire

1993 - Roadrunner Records
  
Blind Guardian
Blind Guardian
At The Edge Of Time

2010 - Nuclear Blast Records
  
Leather
Leather
II

2018 - High Roller Records
  
Bruce Dickinson
Bruce Dickinson
The Chemical Wedding

1998 - Sanctuary Records
  
Attic
Attic
Sanctimonious

2017 - Ván Records
  

Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast