chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
105 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Catacombes - Accueille le Diable

Chronique

Catacombes Accueille le Diable (EP)
Quelle formation surprenante que ce CATACOMBES ! Pas nécessairement au niveau de sa musique, mais de son monde. Qui n’avait pas eu un petit sursaut d’étonnement en 2017 en lisant les noms des pistes de « Le Démoniaque » : « Arsouille mes couilles », « Bar-Tabasse », « Catin crottin »... Des dénominations particulièrement trompeuses car le groupe originaire de France et qui aurait récemment débarqué au Québec se montrait être un fin amateur de mélodies. Son black metal avait un fond agressif, mais il se voulait aussi très entrainant, avec une approche « terroir » qui restait en surface.

Les fans vont apprécier ce retour tout juste un an après. Très peu de changements ont été opérés, si ce n’est qu’aucune vulgarité ni aucun jeu de mot ne vient s’incruster dans le nom des morceaux. On a même l’impression que l’unique membre s’est assagi. L’EP s’appelle effectivement Accueille le Diable, et chacune des 4 pistes est une étape dans l’histoire qui nous attend : « Accueille-le », « Ecoute-le », « Crains-le » et « Fuis-le ». Mais en y regardant de plus près, le livret nous livre tous les secrets de ces choix. Le diable n’est pas un Satan, et il ne s’agit pas d’une incantation qui aurait mal tournée. C’est l’histoire d’un homme qui va s’inviter par la force dans une demeure et terroriser la famille qui y vit. Il va violenter chacun des membres, qui ont toujours festoyé sans se soucier des pauvres hères comme lui.

Oui, la pochette non plus ne laissait pas prévoir cette thématique. Il s’agit d’une peinture de Henri Eisenberg, intitulée « Fromage, pain, vin »... Rien à voir avec la thématique ? Pas si sûr, pas si sûr. Notre bonhomme semble au contraire extrêmement cohérent, mais dans sa cohérence, dans son monde à lui. Il a des choses à raconter, qui semblent terriblement personnelles, qui viennent sans aucun doute de l’intérieur de son âme tourmentée. C’est un peu ce qu’il partage avec PENSEES NOCTURNES : une impression de décousu, mais qui n’est en fait que la manifestation de l’ensemble de ce qui a enfanté ce personnage.

La musique bien entendu est elle aussi à des lieues de ce qu’aura imaginé le nouveau venu. Le black metal n’y est pas crade, alcoolisé, agressif, avide de sang. Il ne lorgne pas non plus trop directement vers PESTE NOIRE, comme l’imagerie « terroir » l’aurait fait croire. Cette musique, elle est comme sur le premier album très éclairée. Elle est totalement black metal, mais de ce black qui laisse s’exprimer les guitares pour élever l’esprit. Et notre ami est loin d’être avare en mélodie. Comme s’il équilibrait la dureté de son propos et la barbarie de ses intentions avec le travail minutieux apporté aux sons. Aucune vulgarité dans les riffs. Du jouissif. Des compositions qui sont riches et ne tournent pas en rond. Il y a véritablement du plaisir qui s’étale durant 23 minutes, avec des passages parfois mémorables. Un plaisir qui aurait pu être plus grand avec peut-être un peu plus de variété dans les vocaux, avec un petit peu plus de folie dans le timbre, ou avec plus de breaks ou samples par exemple.

Cet EP confirme en tout cas qu’il faut s’intéresser de près à CATACOMBES, et qu’il pourrait prendre encore plus d’ampleur...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

N4pht4 citer
N4pht4
01/10/2018 15:21
note: 4.5/5
N4pht4 a écrit : le coté fiotte en moins.

Je dis ca sans connotation homophobe aucune, et désolé pour ceux qui aiment le punk rock californien...Moi ca passe pas
N4pht4 citer
N4pht4
01/10/2018 13:15
note: 4.5/5
Malci pour cette chronique ! Je fais tourner très régulièrement cet EP depuis sa sortie, qui reste dans la droite lignée de l'album. Mention special au riff de basse hyper entrainant sur l'intro de "crains-le" qui fait bien ressortir les racines punk du black metal, le coté fiotte en moins. J'espère que cet artiste continuera à nous sortir des albums de cette trempe, il finira sans doute dans le top de l'année pour ma part.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Catacombes
Black Metal mélodique
2018 - Hass Weg Productions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (2)  4.25/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Catacombes
Catacombes
Black Metal mélodique - 2016 - France
  

écoutez
tracklist
01.   Accueille-le
02.   Écoute-le
03.   Crains-le
04.   Fuis-le

Durée : 23:30

line up
parution
25 Avril 2018

voir aussi
Catacombes
Catacombes
Le démoniaque

2017 - Hass Weg Productions
  

Essayez aussi
White Death
White Death
White Death

2017 - Werewolf Records
  
Black Sun Aeon
Black Sun Aeon
Routa

2010 - Cyclone Empire Records
  
Istapp
Istapp
Blekinge

2010 - Metal Blade Records
  
Sad
Sad
Utter Nihil Worship

2016 - Drakkar Productions
  
Aegrus
Aegrus
Devotion for the Devil

2015 - Drakkar Productions
  

Gorod
Æthra
Lire la chronique
Radien
Maa (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Spécial 2 + Concours - Le Dernier Sabbath
Lire le podcast
Ton MoM en Stream (pilote) - Cherchons du "Medieval Death Metal"
Lire le podcast
Bloodbath
The Arrow of Satan Is Drawn
Lire la chronique
Bâ'a / Hyrgal / Verfallen
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)
Lire la chronique
Nécrocachot
Malfeu
Lire la chronique
Kult
The Eternal Darkness I Adore
Lire la chronique
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Profane Order
Tightened Noose Of Sanctimo...
Lire la chronique
The Great Old Ones au LADLO Fest - 10th Year Anniversary
Lire l'interview
Steingrab
Jahre nach der Pest
Lire la chronique
Lucifer's Hammer
Time is Death
Lire la chronique
Livid
Beneath This Shroud, the Ea...
Lire la chronique
Deiquisitor
Downfall Of The Apostates
Lire la chronique
Infestus
Thrypsis
Lire la chronique
Author & Punisher
Beastland
Lire la chronique
Bölzer + One Tail, One Head + Orkan + Taake
Lire le live report
Vanhelgd
Deimos Sanktuarium
Lire la chronique
VƆID
Jettatura
Lire la chronique
Obskuritatem
U Kraljevstvu Mrtvih...
Lire la chronique
Behemoth
I Loved You at Your Darkest
Lire la chronique
Aorlhac au LADLO Fest - 10th year anniversary
Lire l'interview
Alchemyst
Nekromanteion
Lire la chronique
Jesus Piece
Only Self
Lire la chronique
Black Sin
Solitude Eternelle
Lire la chronique
Unholy Baptism
Volume I: The Bonds of Serv...
Lire la chronique
Frozen Graves
Frozen Graves
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le biographie