chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
144 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Frozen Graves - Frozen Graves

Chronique

Frozen Graves Frozen Graves
Débuté en 2014 comme un projet réunissant alors deux des trois membres d’Asymmetry (Vandra et Luxixul Sumering Auter, tous les deux Finlandais), Frozen Graves s’est finalement lui aussi ouvert à l’international deux ans plus tard avec l’arrivée derrière le micro de Déchéance, petit français bien connu par chez nous pour ses participations à des groupes tels que Nécropole (qu’il a d’ailleurs quitté depuis) et Cénotaphe. Après une première démo parue en 2015 (sur laquelle le chant est donc assuré par Vandra), le groupe devenu alors trio, sort en novembre 2017 son tout premier album via Kuunpalvelus Records (Asymmetry, Cénotaphe, Circle Of Ouroborus, Cosmic Church...).

Etant donné les quelques personnes impliquées dans cette affaire, peu de doutes subsistaient quant à la réelle nature de ce projet. Et en effet, c’est bien de Black Metal dont il est question ici. Un Black Metal prenant évidemment sa source en Finlande, respectueux de certaines traditions (que ce soit à travers sa production plutôt maigrelette, son riffing décharné, son goût pour les mélodies envoûtantes et aériennes et bien entendu ces atmosphères obscures et naturellement glacées) mais pourtant capable de s’extirper de la masse pour mieux s’en détacher. Car si certaines filiations sont plutôt évidentes (forcément, on pense pas mal à Cosmic Church tout au long de ces trente-neuf minutes alors que la voix étranglée de Déchéance renvoie évidemment aux charges émotionnelles d’un Nécropole ou d’un Cénotaphe), Frozen Graves réussit néanmoins à tirer son épingle du jeu en mettant en avant dès les premières minutes une certaine personnalité parmi la cohorte de groupes émergeants de Finlande ces dernières années.
Celle-ci est notamment bâtie grâce à l’utilisation d’un synthétiseur que l’on va retrouver tout au long de l’album. Utilisé sous forme de nappes plus ou moins discrètes, celui-ci tient au même titre que la guitare ou la batterie le rôle d’instrument à part entière. Ces couches plus ou moins diffuses, parfois matérialisées par des voix fantomatiques masculines et/ou féminines, vont venir habiller chacune de ces neuf compositions imaginées par Frozen Graves. Certains trouveront cela peut-être un poil gênant mais à la manière d’un Antimateria (au rendu néanmoins bien différent), cet apport de clavier donne une couleur bien particulière à la musique de Frozen Graves. L’atmosphère s’en retrouve ainsi refroidie mais également plus mystérieuse, plus sombre et parfois même plus aérienne.
Mais si le clavier est en grande partie responsable de l’identité de Frozen Graves, il ne faut pas non plus oublier l’importance de Déchéance, autre atout majeur de la formation. Ces hurlements étranglés si caractéristiques donnent à la musique du trio un caractère émotionnel très fort même si, pour le coup, sa prestation est peut-être ici un peu moins marquante que chez Nécropole ou Cénotaphe, et cela en grande partie parce que la musique ne s’y prête pas autant. On ne peut pas nier non plus que le mix ne lui ait pas aussi favorable puisqu’au final sa voix se trouve plutôt en retrait des autres instruments. Quoi qu’il en soit, ces lamentions écorchées apportent un cachet indiscutable au Black Metal de Frozen Graves, nourrissant à sa manière la nature atmosphérique de ces atmosphères vaporeuses décrites un peu plus haut.

Passé ce clavier et ce chant qui donnent au Black Metal du trio ses principales couleurs, le reste s’inscrit dans une démarche plus classique puisqu’en effet, il est facile d’y percevoir les origines finlandaises du groupe dans cette musique âpre et pourtant si mélodique. Partagées entre séquences menées pied au plancher ("Sea Crypt" et ses fulgurances haletantes à base de blasts et de tchouka-tchouka, "Eaters Of Flesh" très classique dans sa forme mais ne manquant certainement pas d’efficacité, "A Dying Pujari" entrecoupé de sympathiques séquences mélodiques ou bien encore « Burial Silence » qui conclut ce premier album), passages plus Rock’n’Roll ("Eye On The Flame" à 2:10 avec ce clavier en renfort, le break de "Eaters Of Flesh" à 2:55 ou bien encore "Enter The Brotherhood" et son riff absolument parfait pour taper du pied) et mid-tempos entêtants ("Eye On The Flame" et ces nombreux passages plus aériens, "Stillwork" et son riffing particulièrement aliénant), Frozen Graves ne manquera pas de faire écho au Black Metal de Cosmic Church et plus généralement à cette scène finlandaise dont il est lui-même issu. Un album très bien équilibré qui privilégie autant le développement de ses ambiances que l’efficacité brute du style dans lequel il évolue.

Amoureux de la scène Black finlandaise, ce premier album de Frozen Graves réuni a priori tous les ingrédients à votre bonheur. Construit sur une base solide héritée des pionniers du genre, le trio a su y apporter sa patte afin de s’en démarquer. Certes, entre cette production sommaire, ces riffs décharnés et cette voix lointaines, la musique de Frozen Graves ne plaira pas à tout le monde mais cela n’a jamais été le but. En tous les cas, tous ceux d’entre vous étant déjà familier du Black Metal de Cosmic Church et des récentes engeances finlandaises que sont par exemple Riivaus, Antimateria, Norrhem, Nattfog, Sielunvihollinen et compagnie, risque de succomber sans grandes difficultés aux charmes de Frozen Graves.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Fabulon citer
Fabulon
08/10/2018 17:06
note: 7/10
Pas grand chose à rajouter à ta chro.

On a là un bon album de BM à la finlandaise, de facture tout à fait classique pour le genre.

En fait je suis un poil plus mesuré que toi car comme je l'indiquais sur le forum, cet album m'a finalement un peu lassé à la longue.

C'est bien fait, rien à redire, mais je trouve ce style assez saturé (et pas que dans le son des grattes), et ça manque un peu de moments marquants ou de petits trucs qui donnent envie d'y revenir.

Mais bon, honnêtement, il passe tout seul, faut pas non plus faire la fine bouche!


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Frozen Graves
Black Metal
2017 - Kuunpalvelus Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (1)  6.67/10

plus d'infos sur
Frozen Graves
Frozen Graves
Black Metal - 2014 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Introduction  (01:54)
02.   Sea Crypt  (06:08)
03.   Eye On The Flame  (04:51)
04.   Eaters Of Flesh  (06:32)
05.   Enter The Brotherhood  (05:02)
06.   Stillwork  (04:04)
07.   A Dying Pujari  (05:04)
08.   Burial Silence  (06:08)

Durée : 39:43

line up
parution
1 Novembre 0207

Essayez aussi
One Tail, One Head
One Tail, One Head
One Tail, One Head (Compil.)

2011 - Terratur Possessions
  
Vlad Tepes
Vlad Tepes
Celtic Poetry (Démo)

1994 - Indépendant
  
Steingrab
Steingrab
Jahre nach der Pest

2018 - Soundage Productions
  
Sale Freux
Sale Freux
Vindilis

2017 - Les Créations Clandestines
  
Tantra
Tantra
Death Trance Ritual

2015 - Dies Irae Productions
  

Soundgarden
Down On The Upside
Lire la chronique
Ad Patres
A Brief Introduction To Hum...
Lire la chronique
Fange
Punir
Lire la chronique
Vlad Tepes
Celtic Poetry (Démo)
Lire la chronique
Miscarriage
Imminent Horror
Lire la chronique
PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview