chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
119 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Norrhem - Vaienneet voittajat

Chronique

Norrhem Vaienneet voittajat
NORRHEM lance son premier album en 2018. Et si le groupe est finlandais, il n’est pas à classer auprès des représentants de cette scène. Lui, il joue du black metal fougueux. Très fougueux. Et il y a de grosses nuances entre « fougueux » et « agressif »tout comme il y a une différence entre « fougueux » et « joyeux ».

C’est-à-dire que Vaienneet voittajat n’est pas un album qui veut imposer les Ténèbres et détruire les âmes faibles qui l’écouteraient. Ce n’est pas non plus un album sucré avec des espaces aériens partout, de la douceur à tous les étages. Il n’est ni l’un ni l’autre, tout en en ayant quelques nuances. D'abord c’est un album qui emporte et qui donne une énergie débordante. Qu'est-ce qu'il peut dépoter ! Très entrainant il permet de recharger les batteries. Les compositions savent botter le cul pour nous rappeler qu'on est un putain de warrior.

La musique est ainsi acharnée, la plupart du temps lancée sur les chapeaux de roue, mais là om elle fait encore plus fort c'est qu'elle sait se parer d'éclairs lumineux terriblement rafraichissants. Rien que la première piste... Rolala, la première piste. « Voittoon tai kuolemaan » annonce très bien la couleur en lançant un rythme effréné coupé en son sein d’un passage inattendu au clavier - mais un clavier utile qui n'en fait pas trop - et surtout, surtout un changement de voix. Alors que les vocaux sont graves, très classiquement black metal, ils deviennent tout à coup moins gutturaux pour s’approcher de ce que nous balançait GORGOROTH à l’époque d’Antichrist. Un chant masculin possédé. Et NORRHEM y fait appel sur plusieurs titres, avec une efficacité malsaine. Quel pied d’entendre ce genre de passages. Ultra maîtrisé, parfait.

L'album dans son ensemble est maîtrisé d'ailleurs. Très peu de temps mort d’un bout à l’autre. Les 46 minutes passent toutes seules et l’on ne peut en ressortir que requinqué. Difficile alors d’imaginer que le trio sort de nulle part. Ou alors c’est que les membres nous cachent leur passé musical, mais ils sont extrêmement à l’aise, capables de glisser la petite mélodie, la petite accélération qui renforce la tension, le break qui vient faire souffler quelques secondes. Et ils se permettent même des petites incursions pagan bien discrètes... Ah oui, ça fait un sacré bien cette musique !

Il faudrait être particulièrement exigeant pour faire des reproches à ce nouveau venu finlandais qui sait manier le black survolté et éviter la lassitude. Très bons débuts pour NORRHEM.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Bras Cassé citer
Bras Cassé
09/10/2018 22:39
note: 5/10
Oh Sakrifiss, je ne cherchais pas à être désagréable, mais il y a un million d’albums qui sortent chaque année et c’est toujours frustrant de faire un mauvais choix dans ses achats. J’ai dû l’écouter une bonne quinzaine de fois et je n’en ai absolument aucun souvenir.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
06/10/2018 02:08
note: 8/10
Roooooo, Bras cassé ! Je suis bien surpris d'entendre un reproche sur la personnalité alors que cet album arrive à se démarquer par l'utilisation avec parcimonie de claviers en renfort du côté galopant fougueux et surtout les vocaux clairs qui font vibrer !
D'autant que je suis également dans les chroniques de groupes tels que KULT ou SPIRITWOOD qui pour le coup se fondent parfaitement dans la masse non-innovante des sorties. Efficaces certes, mais là, réellement, impossibles à reconnaître en blind test. NORRHEM a cet atout, je le reconnaîtrais en blind test.
Bras Cassé citer
Bras Cassé
05/10/2018 21:49
note: 5/10
Sentiment complètement différent de mon côté. Je l’ai acheté sur un coup de tête (qu’est ce qui m’a pris d’ailleurs ?) et me suis senti donc obligé de l’approfondir.
Je le trouve totalement quelconque, noyé dans la masse des sorties, ni mieux ni moins bien que ce l’on connait déjà, la personnalité en moins. Album lambda par excellence.

Fabulon citer
Fabulon
05/10/2018 16:52
note: 7.5/10
Il est effectivement pas mal du tout.
Très mature pour un premier album.

C'est puissant, maitrisé, peut être d'ailleurs un peu trop à mon goût.

Tu distingues à juste titre fougue et agressivité;justement, c'est un peu de ce dernier ingrédient que manque ce disque à mon avis.

J'aurais pas été contre un peu de violence gratuite et de passages bien bas du front, dans le genre de ceux proposés par FATHERLAND (pour faire un lien avec le commentaire de Jean-Clint, même si les deux groupes évoluent dans des styles bien différents).
Jean-Clint citer
Jean-Clint
05/10/2018 16:26
note: 8/10
Après FATHERLAND l'an dernier voici la nouvelle pépite venue de Finlande (qui confirme son statut incontournable sur la scène Black burnée). Très classique sur le fond et la forme le groupe sait changer la vitesse quand il le faut tout en possédant une qualité d'écriture redoutable.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Norrhem
Black Metal Fougueux
2018 - Darker Than Black
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  6.83/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Norrhem
Norrhem
Black Metal Fougueux - 2017 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Voittoon tai kuolemaan
02.   Voima ja kunnia
03.   Kadotuksen sudet
04.   Sota
05.   Pohjan Tulet
06.   Vaienneet voittajat I
07.   Vaienneet voittajat II
08.   Musta lippu yhdistää

Durée : 46:07

line up
  • T / Chant
  • M / Batterie
  • V / Chant, Guitare, Basse, Claviers

parution
2 Mars 2018

Essayez aussi
Aetherius Obscuritas
Aetherius Obscuritas
MMXV

2015 - Paragon Records
  

Découverte de l'année
Soundgarden
Down On The Upside
Lire la chronique
Ad Patres
A Brief Introduction To Hum...
Lire la chronique
Fange
Punir
Lire la chronique
Vlad Tepes
Celtic Poetry (Démo)
Lire la chronique
Miscarriage
Imminent Horror
Lire la chronique
PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview