chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
96 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Behemoth - I Loved You at Your Darkest

Chronique

Behemoth I Loved You at Your Darkest
Sur Thrashocore, on a toujours été au top. Toujours prêts à s’améliorer, à proposer ce que le Net fait de mieux. Et du coup, il fallait que nous soyons novateurs sur les chroniques. Lire les écrits d’un pédant qui croit avoir tout compris de l’album qu’il a écouté, c’est fini, c’est out, c’est trop années 2000 ! Ce qu’il faut maintenant pour conseiller ou déconseiller un album, c’est un test psychologique ! Mais oui, pour savoir si un album te convient, quoi de mieux que de répondre à un questionnaire, puis de te reporter au résultat ! Allez, il est temps que tu découvres les chroniques 2.0, et il fallait bien un groupe aussi suivi que BEHEMOTH pour en profiter !


1. L’album précédent, The Satanist, a eu 3.5/10 sur Thrashocore :
x. C’est encore trop ! C’est tout juste bon à servir de frisbee ce CD !
o. C’est du vol. C’était l’un des meilleurs albums de 2014.
n. Je ne sais pas, je n’ai pas écouté.

2. Nergal a failli mourir d’une leucémie, alors :
o. Il faut profiter de tout ce qu’il sort désormais. C’est le Diable qui l’a sauvé.
n. Que mon beau-frère n’y a pas échappé...
x. Il devrait se tourner vers Dieu et abandonner la musique car c’était un avertissement divin.


3. BEHEMOTH est l’un des groupes les plus connus dans le monde du black et du metal en général.
n. Ah !
o. Ce qui est un gage de qualité.
x. Ce qui prouve qu’il faut le fuir comme la peste.

4. Nergal passe à la télé dans son pays, il a même été coach pour The Voice of Poland.
x. Ce qui décrédibilise totalement sa musique.
n. Ce qui ne nous concerne pas puisque c’est extramusical.
o. Ce qui lui fait gagner l’argent nécessaire à faire la musique qu’il veut.

5. Sur l’introduction de ce nouvel album et sur le titre « God = Dog », des chœurs intréprétés par des enfants font leur apparition, avec un résultat particulièrement proche des gamins sur « Aux Arbres Citoyens » de Yannick Noah :
n. « Yannick Noah, sérieux ? Sakrifiss a cité le nom de Yannick Noah ? »
x. « Le comble du ridicule. Ça montre bien à quel point BEHEMOTH est loin de la musique extrême qu’on lui connaissait. »
o. « C’est une idée de génie, car en agissant ainsi, il fait passer des messages sataniques à travers la voix d’enfants. Comme si les anges eux-mêmes se rebellaient contre Dieu ! »


6. Voici une image récente du groupe. Qu’en penser ?



o. Il serait temps d’ériger une statue à ces génies qui savent allier musique et visuel.
x. Il serait temps de prendre sa retraite...
n. Il serait temps de faire la part entre la musique et le visuel


7. Va écouter le titre suivant, deuxième morceau du nouvel album à être clipé :



n. Pas mal, on sent que le groupe cherche des atmosphères, des ambiances qui s’éloignent de ce qu’il a pu faire jusqu’à maintenant.
x. J’ai tenu 1 minute
o. J’ai violé le bouton replay LOL


8. BEHEMOTH devrait :
x. remettre les éléments death qui font défaut à ses compositions récentes.
n. revenir à ses débuts black classique.
o. suivre son instinct. Il a le talent pour rester efficace.

Ça y est, c’est l’heure de faire les calculs maintenant. Il faut que tu comptes les nombre de (o), de (x) et de (n). Et ensuite reporte-toi à l’explication correpondant à la majorité qui te concerne.

(o) : Tu vas adorer cet album. Normal, tu es leur fan number one ! BEHEMOTH ne se soucie pas de ce que les nostalgiques veulent entendre. Il a décidé de n’en faire qu’à sa tête et de se foutre royalement de ce qu’on peut dire de lui. Du coup il joue à fond la carte du méchant caillou dans la chaussure. Il se complaît dans son rôle de leader musical et en rajoute même des tonnes. Le style ? Aussi black que l’album précédent, donc moins qu’à ses débuts, mais plus qu’à sa période death. Qu’importe l’étiquette, les riffs sont légion et bien amenés. La troupe à Nergal sait jouer de son expérience et trouve toujours les mélodies imparables. Les chœurs sont variés et apportent toujours un plus. On a constamment un ou plusieurs éléments dans chaque morceau qui sait les rendre différents et éviter la redite.

(x) : Tu vas détester cet album... si tu l’écoutes. Parce que BEHEMOTH, ça fait déjà un moment qu’il te court sur le haricot ! Qu’est-ce qu’il a de plus que les autres ? Le talent pour trahir ses fans ? Et quel opportunisme. Toujours à faire la girouette. Oui, le groupe sait composer, mais il se ridiculise, surtout depuis The Satanist, en jouant un style hybride trop accrocheur, trop polissé, et faussement rebelle. Il suffit de voir les titres des morceaux pour se rendre compte de l’immaturité du projet : « God = Dog », « If Crucifixtion was not Enough », « Wolves of Siberia », et surtout « We Are the Next 1000 Years », sur lequel les paroles montrent bien la mégalomanie extrême du groupe. Ce « We », comme s’il se posait en leader, en meneur, en chef de troupe qu’il faudrait suivre... Pitoyable.

(n) : Tu es une personne raisonnée qui ne juge pas sans avoir écouté. Tu n’enterres pas le groupe, mais ne le porte pas non plus aux nues. Tu vas devoir écouter les 12 pistes pour te faire un avis. Mais 12 pistes, c’est seulement 46 minutes, car BEHEMOTH ne fait pas dans la longueur. Un titre atteint les 6 minutes, mais le reste a une moyenne de 3:30. Tu devras écouter les efforts du groupe pour ajouter des éléments variés et te rendre compte par toi-même de leur efficacité sur ton cerveau. Les deux premiers morceaux qui ont été mis en clip montraient deux ambianes bien différentes, un titre direct et un autre plus alambiqué, le reste se rapproche plus du premier, mais les nuances sont nombreuses.

Allez, maintenant tu es libre de commenter pour nous dire d’abord dans quelle catégorie tu es tombé, et pour ajouter ton opinion. Sakrifiss lui a eu un maximum de (n), et ça tombe bien, parce que même s’il est fan de la première période, celle du black raw et froid, il ne crache pas sur le retour au black abordé dès The Satanist. Surtout que lui il ne supportait pas la période plus death. Il se taisait un peu, il a assez à faire avec les groupes qui font du black, mais il est un peu content, il se dit « j’ai eu ma dose de patience quand le groupe ne me convenait pas, chacun son tour, rahahahaahah. ». Bref il a accroché malgré le côté exagéré, aussi bien du visuel que des effets. Il valide et met un demi-point de plus qu’à l’album précédent, qui selon lui valait bien un 7.5...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

16 COMMENTAIRE(S)

ixaxaar citer
ixaxaar
21/10/2018 16:22
note: 6.5/10
behemoth semble être revenu depuis quelque temps à ce que j'aimais chez eux (plutôt l'époque black death allant de pandemonic à thelema.6) mais j'accroche pas plus que ça
Orel Lion citer
Orel Lion
15/10/2018 15:57
note: 4.5/10
GROSSE majorité de (n). Justement car j'étais clairement friand de leur BM à grosse tendance Death (Demigod... Mouah!). Maintenant le groupe est parti dans un autre trip dont je suis moins amateur, surtout venant d'eux.

Après je n'avais pas vraiment compris la hype sur The Satanist, et si cela se renouvelle pour cet album ci... je le comprendrai encore moins. Le côté visuel est présent sans soucis, mais même pour du BM... je trouve qu'il manque d'ambiance. Je ne rentre pas dans cette messe là car il manque quelque chose que d'autres groupes possède et utilise bien mieux que Behemoth.

Cet album m'apparait encore moins riche, plus plat que le précédent. Il y a même des moments où j'imagine Infernus en train de se retenir de marteler ses futs tellement la frustration le prend aux baguettes.

J'ai écouté deux fois, j'ai mon avis. Mais pour ceux qui avaient adoré The Satanist, ce petit dernier leur plaira sans nul doute.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
12/10/2018 11:20
note: 8/10
TempleOfAsgaard a écrit : N

Pourtant les clips que j'ai vu ne m'ont pas retourné la tête, mais il y a de bonnes idées...


(n) est pour neutre à la base.
Donc ni le fan aveugle (o) ni le détracteur borné (x).
Ca te correspond peut-être.
Comment c'est bien fait les test de personnalité, rahahahahahah !
TempleOfAsgaard citer
TempleOfAsgaard
12/10/2018 11:14
N

Pourtant les clips que j'ai vu ne m'ont pas retourné la tête, mais il y a de bonnes idées...
NightSoul citer
NightSoul
11/10/2018 21:06
Pour moi, Behemoth commence avec The Satanist. Je n'ai jamais apprécié la/les période(s) précédente(s), trop "Brutal" pour moi.
Là, c'est encore une réussite. L'album dose savamment les atmosphères, se renouvelle, aère son propos et sait se montrer incisif et varié comme il faut. Les écoutes répétées me permettent encore de redécouvrir cet album à chaque fois.
Encore quelques-unes avant de me prononcer définitivement, top 5 de l'année sûrement.
tasserholf citer
tasserholf
11/10/2018 15:23
"7. Va écouter le titre suivant, deuxième morceau du nouvel album à être clipé :
x. J’ai tenu 1 minute"
Si vrai, j'ai mis plus longtemps à lire cette chronique qu'à écouter cet album. M'enfin après The Satanist fallait pas s'attendre à quelque chose d'écoutable.
uruk citer
uruk
11/10/2018 14:18
Faut que je check ça...


Sakrifiss a écrit :
J'attends ma version japonaise avec un titre bonus apparemment.


Sakrifiss citer
Sakrifiss
11/10/2018 13:37
note: 8/10
uruk a écrit : Chro géniale et hilarante !!

Ça me fait plaisir que ça soit Sakri qui s'en soit chargé d'ailleurs.

Perso j'ai eu 5(o) et 3(n)

Pour mon avis : L'album me plait beaucoup, les visuels marchent à fond sur moi, j'adore les clips. Et le digibook est magnifique, y'a vraiment un travail graphique génial.
Musicalement pour moi, on est sur la lignée de The Satanist que j'adore, j'avais du changer mon fute quand je l'ai entendu la première fois. Bon là ce n'est pas une grosse claque non plus, en fait pour l'instant, je l'aime comme The Satanist, moins la grosse surprise !


J'attends ma version japonaise avec un titre bonus apparemment.
dantefever citer
dantefever
11/10/2018 13:17
En ce qui me concerne j'aime beaucoup les trois morceaux qui avaient teasés à l'avance, qui sont les meilleurs de l'album. Sinon quelques passages sympas disséminés et tout le reste assez ennuyeux...
uruk citer
uruk
11/10/2018 11:22
Chro géniale et hilarante !!

Ça me fait plaisir que ça soit Sakri qui s'en soit chargé d'ailleurs.

Perso j'ai eu 5(o) et 3(n)

Pour mon avis : L'album me plait beaucoup, les visuels marchent à fond sur moi, j'adore les clips. Et le digibook est magnifique, y'a vraiment un travail graphique génial.
Musicalement pour moi, on est sur la lignée de The Satanist que j'adore, j'avais du changer mon fute quand je l'ai entendu la première fois. Bon là ce n'est pas une grosse claque non plus, en fait pour l'instant, je l'aime comme The Satanist, moins la grosse surprise !
Mitch citer
Mitch
11/10/2018 09:43
Rahahah très bon ! Hail
cradelous citer
cradelous
11/10/2018 09:43
note: 2.5/10
Excellente chronique XD
MoM citer
MoM
11/10/2018 07:03
La chronique est vraiment super, bravo !
Elzear citer
Elzear
10/10/2018 22:20
Mon Dieu... Cette chronique ! Génie !
Pour ma part, je crois que ce groupe est tombé dans l'auto parodie... Les clips sont à hurler de rire, le grand bazar cheap du satanisme discount... Franchement, ce groupe est au black ce que le Hellfest est aux festivals metal : une belle attraction sans le moindre doute, mais vidé de tout ce qui en faisait le véritable attrait.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
10/10/2018 20:27
note: 5.5/10
J'avais eu du mal au départ avec "The Satanist" que j'avais fini par apprécier avec le temps, mais malheureusement je ne pense pas que mon point de vue changera dans le futur car je me suis ennuyé comme rarement sur cet album. A force de vouloir jouer sur les ambiances Nergal a fini par faire prendre la puissance qui faisait le succès de sa création, hors ici il y'a peu d'instants où s'enflammer hormis sur les solos de grande classe. Pour le reste c'est mou, il ne se passe pas grand-chose et que dire de cette chorale de gosses, on dirait du GHOST ... bref le chanteur/guitariste disait récemment qu'il avait faillit faire splitter le groupe à la fin de la dernière tournée il aurait mieux fallu sans doute car à l'instar de DIMMU BORGIR sa musique est désormais sans grand intérêt ...
Keyser citer
Keyser
10/10/2018 19:52
Behemoth black metal? On est revenu 20 ans en arrière?!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Behemoth
Black Metal
2018 - Mystic Production
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  5/10
Webzines : (16)  8.18/10

plus d'infos sur
Behemoth
Behemoth
Black Metal - 1991 - Pologne
  

vidéos
Bartzabel
Bartzabel
Behemoth

Extrait de "I Loved You at Your Darkest"
  
God = Dog
God = Dog
Behemoth

Extrait de "I Loved You at Your Darkest"
  

tracklist
01.   Solve
02.   Wolves ov Siberia
03.   God = Dog
04.   Ecclesia Diabolica Catholica
05.   Bartzabel
06.   If Crucifixion Was Not Enough…
07.   Angelvs XIII
08.   Sabbath Mater
09.   Havohej Pantocrator
10.   Rom  (5:8)
11.   We Are the Next 1000 Years
12.   Coagvla

Durée : 46:32

line up
parution
5 Octobre 2018

voir aussi
Behemoth
Behemoth
The Apostasy

2007 - Regain Records
  
Behemoth
Behemoth
Crush.Fukk.Create (DVD)
(Requiem for Generation Armageddon)

2004 - Regain Records
  
Behemoth
Behemoth
Satanica

1999 - Avantgarde Music
  
Behemoth
Behemoth
Evangelion

2009 - Nuclear Blast Records
  
Behemoth
Behemoth
Zos Kia Cultus
(Here and Beyond)

2002 - Avantgarde Music
  

Essayez aussi
Ultra Silvam
Ultra Silvam
Ultra Silvam (Démo)

2017 - Shadow Records
  
Conspiracy
Conspiracy
Concordat

2009 - Pulverised Records
  
Obscurité
Obscurité
Contemplation

2014 - Ossuaire Records
  
Praeda
Praeda
Eden... Hele

2003 - Sacral Productions
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Fas
(Ite, Maledicti, in Ignem Aeternum)

2007 - Norma Evangelium Diaboli
  

Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique