chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Unleashed - The Hunt For White Christ

Chronique

Unleashed The Hunt For White Christ
« Yaaaaaaaah !» Ah notre Johnny Suédois vétéran (quinquagénaire déjà) tape à la porte avec sa hache, et lui, est toujours bien vivant. Trois ans et demi après Dawn Of The Nine, revoilà donc la bande de Stockholm pour un treizième album (ma plus longue discographie chroniquée sur votre webzine préféré), The Hunt For White Christ, et qui fêtera ses 30 ans d’activité l’année prochaine. Quoi de neuf pour nos vieux briscards ? Unleashed rappelle Pär Olofsson pour l’artwork (aisément reconnaissable) toujours sur une thématique du monde de Odalheim (entamée depuis As Yggdrasil Trembles) et passe sous la bannière Napalm Records après trois galettes chez Nuclear Blast.

Avec Dawn Of The Nine, Unleashed était revenu à un death metal plus singulier et primaire (structures et riffs), mettant de côté le metal ambiancé du très bon Odalheim (touchant de près la qualité d’un Midvinterblot) ou l’accroche antérieure. Résultat un death « guerrier papy viking » : aussitôt écouté, aussitôt rangé… Les Suédois corrigent le tir cette fois, constat fait dès l’ouverture canon « Lead Us Into War » et son refrain pour secouer sa crinière le poing levé. Tempo remonté et riffs acérés ô combien « catchy ». Un death metal méchamment titilleur marqué au fer rouge par le death/black (à la limite parfois du death mélo, comme sur le refrain de « Gram ») et qui arrive à faire son effet de bout en bout. Dans le haut du panier « They Rape The Land » (un petit air de Septicflesh) et le morceau éponyme. Une appétence qui dure depuis 2004 (spectre Necrophobic) certes mais qui ferait ici presque oublier leurs origines death « old school » de Stockholm. On retrouve malgré tout l’essence « primitive » du groupe par bribe (« You Will Fall », « They Rape The Land » ou le final ravageur « Open to all the World ») et évidemment dans le chant du gros Johnny.

En plus de ces riffs très mélodiques, place aux soli heavy toujours aussi monstrueux de Fredrik Folkare sur chaque titre. Aucune surenchère et avec un réel feeling je trouve. Mention spéciale pour le break de « Terror Christ » complètement fou (qui prend carrément la moitié du titre) ou celui du morceau éponyme. Michael Amott peut se rhabiller. « Exit » les passages plus subtils et ambiancés, quasi inexistant ici ou presque, quelques intros ou outro (savoureux passage acoustique de « Open to all the World ») ou brièvement sur le passable « By the Western Wall » (encore un sacré lead). Une écoute nettement plus fluide que sur le précédent opus à n’en point douter mais qui subira quelques petites baisses de régime en cours de route tout de même. Plus particulièrement « Stand Your Ground », « The City of Jorsala Shall Fall » et « Vidaurgelmthul », sauvés par un solo démentiel. Et pour l’avis rythmique, une batterie toujours aussi glaciale et manquant cruellement de groove (même constat que sur le nouvel EP d’Unanimated malheureusement). Ca y est la onzième piste est passée. Quoi en retenir ? Et bien pas grand-chose…

The Hunt For White Christ fait indubitablement le job, 41 minutes carrées portées par le guitar hero Fredrik Folkare, qui arrivent à capter nos esgourdes sans le moindre effort et nous feront même taper du pied (certains passages doivent être redoutables en live). Peut-être l’album le plus accessible parmi les… Douze autres de leur discographie. Forcément on fera la comparaison, notamment les plus récents Odalheim ou l’usine à tubes Midvinterblot. Ici, Unleashed ne fait finalement que corriger timidement le tir de Dawn Of The Nine sans grande conviction : le « juste ce qu’il faut ». En résulte un « bon » album qui siéra parfaitement pour votre trajet du boulot ou votre séance fitness mais que vous oublierez assez vite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Bras Cassé citer
Bras Cassé
19/11/2018 22:53
ils se font vieux, plus grand chose dans le ventre!
satteliteblues666 citer
satteliteblues666
11/11/2018 11:04
note: 7/10
Très bonne chronique, j'ai eu la même impression; l'album est agréable avec de très bons moments, mais ne reste pas grand chose après l'écoute
Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/10/2018 09:12
note: 7/10
Du bon UNLEASHED ni plus ni moins, toujours bien écrit et s'écoute facilement mais dont au final manque de moments forts. Les extraits sont agréables mais auront du mal à trouver leur place au milieu des classiques du groupe. La chronique résume très bien mon sentiment, à voir si les autres morceaux me plairont plus mais j'en doute ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unleashed
Death Metal
2018 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (3)  6.83/10
Webzines : (6)  8.16/10

plus d'infos sur
Unleashed
Unleashed
Death Metal - 1989 - Suède
  

tracklist
01.   Lead Us into War  (03:28)
02.   You Will Fall  (03:35)
03.   Stand Your Ground  (03:15)
04.   Gram  (04:10)
05.   Terror Christ  (03:54)
06.   They Rape the Land  (04:00)
07.   The City of Jorsala Shall Fall  (04:12)
08.   The Hunt for White Christ  (02:36)
09.   Vidaurgelmthul  (03:24)
10.   By the Western Wall  (04:17)
11.   Open to All the World  (04:48)

Durée : 41:39

line up
parution
26 Octobre 2018

voir aussi
Unleashed
Unleashed
Midvinterblot

2006 - Steamhammer Records (SPV)
  
Unleashed
Unleashed
Across The Open Sea

1993 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Victory

1995 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Hell's Unleashed

2002 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Shadows In The Deep

1992 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Undergang
Undergang
Døden Læger Alle Sår

2015 - Dark Descent Records
  
Interment / Brutally Deceased
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)

2013 - Doomentia Records
  
Dismember
Dismember
Pieces

1992 - Nuclear Blast Records
  
Cardiac Arrest
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Despair

2018 - Memento Mori
  
House Of Atreus
House Of Atreus
The Spear And The Ichor That Follows

2015 - Dark Descent Records
  

Rammstein
Rammstein
Lire la chronique
Sigillum Diabolicum
Ordo Repugnant: Les maux du...
Lire la chronique
Deus Mortem
Kosmocide
Lire la chronique
Massacra
Final Holocaust
Lire la chronique
Helms Alee
Noctiluca
Lire la chronique
Mavorim
Der König Ist Tot (EP)
Lire la chronique
Helms Alee
Stillicide
Lire la chronique
Wolfkrieg
Wolvish Reign
Lire la chronique
Magic Circle
Departed Souls
Lire la chronique
Full Of Hell
Weeping Choir
Lire la chronique
Ataraxie + Dionysiaque + Mauvaise Foi
Lire le live report
Time Lurker / Cepheide
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Pissgrave
Posthumous Humiliation
Lire la chronique
Devin Townsend
Empath
Lire la chronique
Grimgotts
Dragons of the Ages
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
Elizium
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Accursed (EP)
Lire la chronique
Warkunt
Of Ruins And Agony
Lire la chronique
Vision-Conquest-Discipline European Conquest 2019
Doombringer + Mgla + Revenge
Lire le live report
Zaum
Divination
Lire la chronique
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Moloth
Reconquista
Lire la chronique
Soundgarden
King Animal
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
Coffin Rot
Coffin Rot (Démo)
Lire la chronique
Mondfinsternis
Galdrastafir
Lire la chronique
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Nightfog Descends
Promo Tape 2018 (Démo)
Lire la chronique
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
Void Of Silence
The Sky Over
Lire la chronique