chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
113 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nécropole - Solarité

Chronique

Nécropole Solarité
Autant le dire de suite, "Solarité" m'ennuie. Parce qu'il me pose un cas de conscience auquel je n'avais encore jamais été confronté. Des albums tendancieux (pour parler pudiquement) de qualité, il en sort chaque année. Pourtant, ils sont toujours éclipsés par d'autres disques, au PH politique bien plus neutre, et à la qualité nettement supérieure. Pas de quoi en faire toute une histoire, j'ai l'habitude, on a tous l'habitude, ce qui nous permet de faire la paix avec notre conscience et de ranger ces albums douteux dans la catégorie des "petits plaisirs coupables", ceux que l'on ressortira simplement de temps en temps, ressentir le frisson de l'interdit, nous permettant de garder des relations cordiales avec notre conscience.

Mais pas avec Nécropole. Du moins, plus maintenant. Ce bougre d'Amertume ne peut décidément rien faire comme ses collègues crampés du bras. Parce que "Solarité" n'a pas d'équivalent dans les sorties Black Metal de cet année. L'album entier est d'une telle qualité, représente une telle somme de travail et de progrès qu'il risque fort de truster la tête de tous les classements de ceux qui aiment le genre quand il est authentique, sincère et poignant. Peut-on décemment, en toute conscience, encenser un disque avec un tel propos ? La question est épineuse, et risque d'en faire jaser plus d'un.

Bref. L'album était attendu, surtout après le départ de deux des trois musiciens qui composaient le groupe - ces derniers étant partis former Cénotaphe, excellent projet qui doit d'ailleurs sous peu sortir un split avec les non moins talentueux Circle of Ouroborus. Il a donc fallu remplacer Déchéance, dont la voix arrachée était ce qui donnait à Nécropole une bonne partie de son aura, de sa sincérité poignante - de ce côté-ci, nous connaissions le potentiel d'Amertume qui, au travers de Caverne, avait déjà fait ses preuves. Mais il a surtout fallu assurer l'intérim de Brume, ancien batteur de Nécropole, et de ce côté-ci, le doute était permis : aussi envoûtant que soit Caverne, ses lignes de batterie étaient d'une simplicité presque austère (quand les ponts et les breaks avaient parfois bien du mal à suivre le rythme). Une courte démo de deux titres, pompeusement intitulée "Sisyphe Couronné" et sortie il y a quelques mois via Résilience, donnait à voir un Nécropole pourtant beaucoup plus construit, complexe, presque technique, comme pour donner tort aux sceptiques qui, comme moi, doutaient qu'Amertume, seul, puisse ne serait-ce qu'égaler ce qui avait pu être produit auparavant. Pari remporté haut la main, le bonhomme a décidément bossé sa copie.

Parce qu'objectivement, Nécropole franchit un cap en sortant ce qui s'impose comme le meilleur projet de sa discographie. Pas un instant de faiblesse ou de vide à déplorer dans chacun des six titres de l'opus.

Un feeling dévastateur, conquérant, à l'image de la gravure de couverture, empruntée au peintre Russe Sascha Schneider et illustrant à l'origine le deuxième volume de "Im Reiche des silbernen Löwen" de l'auteur Karl May. La lumière foudroyante, la seconde jeunesse de Nécropole l'emporte sur son passé diabolique - point d’œillères chez moi, c'est simplement ce que je veux y voir, nul doute que le message que sert cette œuvre est, pour Amertume, tout autre.

Mention doit être faite du travail remarquable effectué sur le son, qui n'a jamais été aussi bon pour un projet estampillé du sceau Résilience. Dans son jus, mais sans jamais en mettre partout, il laisse sa juste place aux guitares lead, instruments qui portent à eux seuls toute la puissance de "Solarité", et aux cymbales qui viennent habiller de leurs étincelles des compositions tantôt explosives, tantôt plus contemplatives (tirant presque vers Caverne). La voix reste presque en retrait (vu les paroles, c'est pas plus mal ainsi), et Amertume semble avoir dompté son organe : moins brisé, criard que dans son autre projet. Il n'égale pas la puissance vocale de Déchéance, certes, mais se défend plus qu'honorablement, et ses quelques envolées en chant clair restent toujours aussi efficaces. L'on passe des charges menées tambour battant, à la manière de l'ouverture "Aurore" et de ses montées en puissances qui font mouche, à des morceaux plus calmes, presque contemplatifs - la piste instrumentale "L'Orbe du Monde" et ses arpèges qui se répondent agit en effet comme un repos bienvenu pour l'auditeur. Les influences passées de Nécropole, entre Finlande et Toulon, sont plus discrètes mais toujours présentes, et je ne risque pas de passer sous silence les incursions presque Heavy Metal fort bienvenues de "La Voie est la Vertu", qui me rappellent furieusement "L'Amorce du Déclin" des regrettés Orthanc. C'est cependant, à mon sens, le titre "Le Culte du Héros" qui remporte mon adhésion la plus totale, un sommet de puissance épique, de son démarrage mid-tempo dévastateur jusqu'aux envolées de sa guitare lead qui, comme je le ressentais déjà chez Caverne, donnent plus que jamais envie de bomber le torse en fixant le ciel, à l'image de la gravure (de Schneider, toujours) ornant le livret. Gardant pour point d'orgue la lumière, toujours la lumière, "Solarité" construit un univers varié, grandiose sans jamais être grandiloquent, domptant son Black Metal - qui n'aura jamais été aussi peu Noir, finalement.

L'album est solaire, oui, mais l'on se situe malheureusement bien plus du côté de Germania que d'Astora. Si "Leçon fut prise de Promethée", l'Histoire avec un grand H n'aura pas vraiment servi à Amertume. Je ne sais pas si le départ de ses deux acolytes a fait grandir le propos politique rance du projet, ou bien si c'est l'inverse, quoiqu'il en soit, si "Solarité" franchit effectivement un cap supplémentaire dans la qualité des compositions, il révèle plus que jamais l'antisémitisme maladif du désormais seul maître à bord, particulièrement dans le titre "Ferments de Corruption", qui est d'ailleurs le morceau le plus "bêtement" agressif du disque. L'ensemble de l'album n'est pas épargné. Dans un salmigondis de mots compliqués et de tournures de phrases ampoulées à en faire vriller Maître Capello, on y suit les délires enfiévrés d'un paranoïaque qui aurait mieux fait de laisser de côté les Ryssen et Serrano (pas de Bergerac,non) pour relire ses textes et éviter les coquilles à l'impression (mention spéciale au savoureux "Qui ouvre béantes les potes [sic] de la mort" du titre "La Voie est la Vertu"). Il est loin, le temps où les allusions à l'étoile à six branches tenaient plus du sous-entendu que de l'obscénité.

Vous comprenez mieux, à présent, la position délicate dans laquelle je me trouve. On attendait ce full-length au tournant, connaissant la qualité des démos précédentes, et pourtant, "Solarité" réussit la prouesse d'être encore meilleur que tout ce qu'on pouvait s'imaginer. D'autant plus impressionnant que le projet est maintenant un one-man band... Et pourtant, le propos qu'il défend est des plus nauséabonds. Que dire... Soyez à l'aise avec votre conscience, téléchargez-le, volez-le, pincez vous le nez, que sais-je, mais ne vous privez pas de ce qui s'impose comme LA sortie Black Metal de 2018, une vraie pépite qui sent le soufre mais reste ce qui s'est fait de mieux en France ces dernières années. En espérant que Caverne reste purement et simplement romantique, nationaliste vaguement franchouillard, et ne prenne pas le pli des obsessions malsaines de son géniteur.

A propos de cette chronique

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

38 COMMENTAIRE(S)

Fabulon citer
Fabulon
26/11/2018 15:24
note: 8.5/10
Bon, bah au final, même si c'est vraiment très bon, ce ne sera pas l'énorme claque que j'espérais.

Je salue l'arrivée d'incursions heavy comme il se doit, ça c'est vraiment une super évolution du groupe (bien vu la référence à ORTHANC).

Idem pour la voix un peu moins criarde, c'est pour moi à mettre au crédit. La voix déchirée, monocorde, tout le long, ça ma lassait vite.

Enfin, les riffs sont toujours bien travaillés, voire meilleurs que sur les démos, et ça il fallait le faire.

Mais en même temps, comme dirait l'autre, je trouve qu'il manque un truc pour vraiment s'emballer.
C'est dur à expliquer, parce que la qualité est là indéniablement, mais j'ai l'impression qu'il me manque un truc, un peu de folie.

ça m'avait fait la même chose pour les démos...

Hormis les quelques passages heavy, ce n'est pas franchement mémorable, même si encore une fois, tout est parfaitement exécuté.

Au final, je réécoute en boucle La voie est la vertu, Le culte des Héros, le reste ça passe, faut quand même pas exagérer, mais je ne trouve pas ça transcendant.







N4pht4 citer
N4pht4
22/11/2018 11:59
note: 9/10
Petite precision pour les amateurs de cuir & latex (ou ceux qui aiment bien la pochette et qui la veulent en grand), une version LP de l'album est prévue au pressage très prochainement.
N4pht4 citer
N4pht4
21/11/2018 15:32
note: 9/10
Ber Val a écrit : Les extraits YT donnent assez bien pourtant : https://www.youtube.com/watch?v=ULjdUrTNE7c

Ah oui je m'attendais à moins bien ! Mais je crois que c'est surtout le public qui me ferait un peu peur...
Sagamore citer
Sagamore
21/11/2018 09:38
note: 9/10
yog a écrit : J'y reviens, mais une nouvelle fois, je trouve vraiment cet argument "les paroles on s'en fout" très mauvais. Déjà vous faites un peu insulte à votre intelligence et vos capacités d'analyse, et c'est pas bien, mais surtout : l'artiste crée une musique qu'il CHOISIT de "politiser". A partir de là, ca fait partie intégrante du package (sinon, autant aller écouter SÿgresMaïrdèH, une x-ième repompe des LNN aux paroles pleines de trémas sans signification).

Sur un artiste non-NSBM, on ne se privera pas d'analyser les textes, si ceux-ci sont intéressants. Là on ne parle quasiment que de ca ... pour expliquer que ce n'est pas important...??



Ce n'est pas mon argument. D'une façon générale, je me fous complètement des paroles dans le Metal, et particulièrement dans le Black. Tu pourras constater que je n'y accorde de l'importance que quand le groupe me parait politisé, pour justement prévenir l'auditeur que si la musique est bonne, qu'il ne s'y trompe pas, car l'auteur a quand même chié derrière la vitrine.

yog citer
yog
21/11/2018 09:27
J'y reviens, mais une nouvelle fois, je trouve vraiment cet argument "les paroles on s'en fout" très mauvais. Déjà vous faites un peu insulte à votre intelligence et vos capacités d'analyse, et c'est pas bien, mais surtout : l'artiste crée une musique qu'il CHOISIT de "politiser". A partir de là, ca fait partie intégrante du package (sinon, autant aller écouter SÿgresMaïrdèH, une x-ième repompe des LNN aux paroles pleines de trémas sans signification).

Sur un artiste non-NSBM, on ne se privera pas d'analyser les textes, si ceux-ci sont intéressants. Là on ne parle quasiment que de ca ... pour expliquer que ce n'est pas important...??

Ber Val citer
Ber Val
21/11/2018 09:13
note: 9/10
N4pht4 a écrit : Ber Val a écrit : tasserholf a écrit : Sagamore a écrit :

Oui, et ils jouent trois shows en Finlande cette fin d'année, ou l'année prochaine, je sais plus, avec le groupe de RAC de Aspa, Vapaudenristi (qui est très chiant) et d'autres formations plus ou moins salées.

Ha ces fiers guerriers nationalistes qui n'ont même pas le courage de jouer dans leur pays...


En même temps tous les membres live sont finlandais, ça aide pas héhé.


Et en même temps, à part à ladite salle des fêtes de montcuq-au-fond-a-gauche je vois pas quelle salle française irait les programmer... de toute façon jsuis pas sur de vouloir voir ça en live


Les extraits YT donnent assez bien pourtant : https://www.youtube.com/watch?v=ULjdUrTNE7c
N4pht4 citer
N4pht4
20/11/2018 18:28
note: 9/10
Ber Val a écrit : tasserholf a écrit : Sagamore a écrit :

Oui, et ils jouent trois shows en Finlande cette fin d'année, ou l'année prochaine, je sais plus, avec le groupe de RAC de Aspa, Vapaudenristi (qui est très chiant) et d'autres formations plus ou moins salées.

Ha ces fiers guerriers nationalistes qui n'ont même pas le courage de jouer dans leur pays...


En même temps tous les membres live sont finlandais, ça aide pas héhé.


Et en même temps, à part à ladite salle des fêtes de montcuq-au-fond-a-gauche je vois pas quelle salle française irait les programmer... de toute façon jsuis pas sur de vouloir voir ça en live
Ber Val citer
Ber Val
20/11/2018 17:42
note: 9/10
tasserholf a écrit : Sagamore a écrit :

Oui, et ils jouent trois shows en Finlande cette fin d'année, ou l'année prochaine, je sais plus, avec le groupe de RAC de Aspa, Vapaudenristi (qui est très chiant) et d'autres formations plus ou moins salées.

Ha ces fiers guerriers nationalistes qui n'ont même pas le courage de jouer dans leur pays...


En même temps tous les membres live sont finlandais, ça aide pas héhé.
tasserholf citer
tasserholf
20/11/2018 16:16
Sagamore a écrit :

Oui, et ils jouent trois shows en Finlande cette fin d'année, ou l'année prochaine, je sais plus, avec le groupe de RAC de Aspa, Vapaudenristi (qui est très chiant) et d'autres formations plus ou moins salées.

Ha ces fiers guerriers nationalistes qui n'ont même pas le courage de jouer dans leur pays...
tasserholf citer
tasserholf
20/11/2018 16:15
Stockwel a écrit : tasserholf a écrit : Stockwel a écrit : c'est juste que personne ne connaît le BM.

C'est un peu la conclusion de mon message, merci de lire ce à quoi tu réponds.


Conclusion en contradiction avec tout le reste de ton message, que j'ai bien lu en entier avant d'y répondre.


Aucune contradiction, c'est plus facile de taper sur des rappeurs parce qu'ils ont de l'exposition. Personne ne tape sur les metalleux, au pire il y a quelques pressions pour faire interdire des concerts.... ce qui est bien moins violent que d'assigner les groupes en justice pour des paroles borderline.
Stockwel citer
Stockwel
20/11/2018 12:46
tasserholf a écrit : Stockwel a écrit : c'est juste que personne ne connaît le BM.

C'est un peu la conclusion de mon message, merci de lire ce à quoi tu réponds.


Conclusion en contradiction avec tout le reste de ton message, que j'ai bien lu en entier avant d'y répondre.
Sagamore citer
Sagamore
20/11/2018 11:04
note: 9/10
N4pht4 a écrit : tasserholf a écrit : Depuis qu'ils jouent dans des salles et des festochs officiels, et plus dans des squatt.
Si tu veux être dans le système tu dois adapter ton discours et respecter la loi, sinon tu peux toujours aller dans des champs monter ta scène, la techno le fait encore tous les week-end.


En ce qui concerne Nécropole, il est très peu probable de le voir jouer un jour sur le territoire (ou dans une salle des fêtes chelou reservée pour le mariage d'un certain Bradolf Pittler, un 20 avril par exemple). Mais il me semble avoir vu qu'il allait se produire en finlande sur le site de Northern Heritage


Oui, et ils jouent trois shows en Finlande cette fin d'année, ou l'année prochaine, je sais plus, avec le groupe de RAC de Aspa, Vapaudenristi (qui est très chiant) et d'autres formations plus ou moins salées.
N4pht4 citer
N4pht4
20/11/2018 10:12
note: 9/10
tasserholf a écrit : Depuis qu'ils jouent dans des salles et des festochs officiels, et plus dans des squatt.
Si tu veux être dans le système tu dois adapter ton discours et respecter la loi, sinon tu peux toujours aller dans des champs monter ta scène, la techno le fait encore tous les week-end.


En ce qui concerne Nécropole, il est très peu probable de le voir jouer un jour sur le territoire (ou dans une salle des fêtes chelou reservée pour le mariage d'un certain Bradolf Pittler, un 20 avril par exemple). Mais il me semble avoir vu qu'il allait se produire en finlande sur le site de Northern Heritage
tasserholf citer
tasserholf
20/11/2018 10:01
Bras Cassé a écrit : Depuis quand les groupes de black doivent-ils tenir un discours consensuel ?

Depuis qu'ils jouent dans des salles et des festochs officiels, et plus dans des squatt.
Si tu veux être dans le système tu dois adapter ton discours et respecter la loi, sinon tu peux toujours aller dans des champs monter ta scène, la techno le fait encore tous les week-end.
tasserholf citer
tasserholf
20/11/2018 10:00
Stockwel a écrit : c'est juste que personne ne connaît le BM.

C'est un peu la conclusion de mon message, merci de lire ce à quoi tu réponds.
N4pht4 citer
N4pht4
20/11/2018 09:53
note: 9/10
Sagamore a écrit : Est-ce que ça m'empêche, pour autant, de souligner que tel artiste a probablement été fini à l'amiante ? Non.

Ahah pas mal le coup de la finition à l'amiante ! J'aime beaucoup ! Je connaissais que la version pisse, plus vulgaire et moins originale
Sagamore citer
Sagamore
20/11/2018 08:46
note: 9/10
Bras Cassé a écrit : Depuis quand les groupes de black doivent-ils tenir un discours consensuel ? La scène black n’est-elle pas sensée être haineuse et jusqu’auboutiste ?


J'en ai un peu ma claque de voir cet argument ressorti à tout bout de champ pour excuser le nazisme et les paroles stupides de certaines formations. Bien sûr que le Black Metal est sensé être haineux et jusqu'au-boutiste, ça fait partie de l'essence du style. Est-ce que ça m'empêche, pour autant, de souligner que tel artiste a probablement été fini à l'amiante ? Non.
Bras Cassé citer
Bras Cassé
19/11/2018 22:52
Depuis quand les groupes de black doivent-ils tenir un discours consensuel ? La scène black n’est-elle pas sensée être haineuse et jusqu’auboutiste ?
Sinon, pas du tout bluffé par mes 3 écoutes jusqu’à maintenant.
Stockwel citer
Stockwel
19/11/2018 20:46
C'est des débats stériles mais je ne peux pas m'empêcher de répondre au dernier commentaire.
Ce n'est pas plus facile de taper sur les rappeurs, c'est juste que personne ne connaît le BM.
Faudrait déjà que les médias grand public entendent parler de ce genre d'albums pour s'insurger, ce qu'ils ne manqueraient pas de faire j'en suis sûr.
Il y a des rappeurs qui vendent des millions d'albums, le BM en-dehors des grosses têtes scandinaves ça se compte en milliers, ça fait une sacré différence.
Et même malgré ça Peste Noire se fait interdire de concert, et plein d'autres groupes (par exemple Impaled Nazarene en France en 2006).
tasserholf citer
tasserholf
19/11/2018 18:22
Raziel a écrit : Mais c'est vrai qu'il est plus facile de cracher sur les uns que sur les autres.

On est d'accord, il est bien plus facile de taper sur les rappeurs que sur les metalleux.
Un rappeur inconnu fait une satire nommée"Pendez les blancs" il se retrouve en Une pendant des semaines dans toute la presse, les politiques s'en mêlent.... des metalleux sortent tous les jours des albums appelant sérieusement au meurtre de pas mal de monde, tout le monde s'en fout.
La seule chance du NSBM c'est que presque personne n'en écoute.
Kasteel citer
Kasteel
19/11/2018 17:35
Après lecture de cette agréable et claire chronique, j'ai chaussé le pince-nez, avalé des anti-vomissements, et ai tenté une écoute : ouf, je n'aime pas spécialement !
C'est beau, ça gratte bien tout ça tout ça, mais ça m'ennuie en fait, tout simplement...
N4pht4 citer
N4pht4
16/11/2018 09:16
note: 9/10
Au moins, on est tous d'accord pour dire que l'album est bon ! Ne nous perdons pas trop dans des débats qui ont déja eu lieu 1000 fois, on risque d'atteindre le point godwin, ou de finir par ressembler à un thread sur jeuxvideo.com (j'en frissone rien que d'y penser)
N4pht4 citer
N4pht4
16/11/2018 09:16
note: 9/10
yog a écrit : Oh... notez bien que je me fous qu'un artiste soit anti-quoique que ca (j'ai tous les Arghoslent à la maison, et j'en comprend assez bien les paroles).

C'est juste que l'argument "m'en fous, je comprend pas les paroles" me parait très mauvais. A un moment; il faut pouvoir se positionner par rapport à ce que l'Artiste fait dans sa globalité, et là même si tu comprends pas, tu sais très bien. Donc il faut être capable / avoir les couilles de dire "moi j'adhère au propos, ca représente les valeurs" ou "je prends du recul, j'en fais abstraction".

Sinon sur le coté musical, ca m'a pas retourné mais ça a l'air plutôt bien foutu.


Nous sommes donc bien d'accord, on a dit "les propos on s'en fout la musique passe avant tout". Ce que je voulais juste dire, c'est qui si le propos est vraiment insupportable pour un auditeur, qu'il ne s'inquiète pas trop il ne vas pas comprendre grand chose en écoutant. Un peu comme quand tu écoutes 2Pac même si tu comprends bien l'anglais
Raziel citer
Raziel
16/11/2018 09:00
Sagamore a écrit : Batu a écrit : Pour ouvrir un peu le débat - et au risque de jeter de la poudre dans le brasier -, je pense qu'il faut prendre du recul vis-à-vis des paroles et être honnête intellectuellement en prenant en compte ce que représente le Black Metal, ainsi que les moeurs de notre société contemporaine. Les textes anti-religion faisaient bien plus jaser il y a vingt ans, et dans certains pays (du moyen-orient par exemple) méritent encore la peine de mort. Mais c'est CELA le Black Metal: des textes subversifs, pas forcément très réfléchis; nous ne sommes pas forcés d'être d'accord avec, mais le deux poids - deux mesures qui passe sous silence les textes religieux et qui s'offusque des textes antisémites ou racialistes me désespèrent. Ceux qui se sentent offusqués par l'un devraient, par honnêteté intellectuelle, automatiquement rejeter l'autre. Passer sous silence un seul type de dissidence sous prétexte qu'il n'y a que l'autre qui nous dérange moralement me semble malhonnête et incohérent.

(Lorsque je parle d'offuscation, j'entends bien évidemment rejeter l'album dans son intégralité, ou bien douter de la légitimité d'un tel album sur le marché)


Nous avons eu le même argument sur Facebook, je vais répondre la même chose : Fondamentalement, balancer "les chrétiens doivent mourir" et "la race juive doit mourir", c'est quasi la même chose. Sauf que l'Histoire avec un grand H fait que, fatalement, certains sujet sont bien plus épineux que d'autres, et la condition des juifs en tête de file. Après, personnellement, je ne me choque plus de grand chose dans le Black Metal, si j'ai autant insisté sur l'idéologie de Nécropole, c'est qu'on m'avait déjà fait le reproche, il y a quelques années, de ne pas m'attarder sur l'idéologie d'un groupe très salé. Maintenant, je préfère prévenir les auditeurs potentiels. Mais un propos politique ne m'a jamais détourné d'un disque potentiellement bon.


Ses idées sont ce qu'elles sont. Personne n'est tenu de les partager ou des les approuver. Personnellement, tant que cela n'engage que lui, seule la musique compte. Sauf preuve contraire, Nécropole n'est pas un parti politique ou une tribune intellectuelle. Ou alors il faut vite se préoccuper des comptes de campagne d'un paquet de groupe de rap qui appellent au meurtre de policiers... Mais c'est vrai qu'il est plus facile de cracher sur les uns que sur les autres. Bref, peu importe le message tant qu'il ne touche que ceux qui souhaitent l'être. Et tant mieux si la musique ravit tous les autres.
Sagamore citer
Sagamore
16/11/2018 08:29
note: 9/10
Batu a écrit : Pour ouvrir un peu le débat - et au risque de jeter de la poudre dans le brasier -, je pense qu'il faut prendre du recul vis-à-vis des paroles et être honnête intellectuellement en prenant en compte ce que représente le Black Metal, ainsi que les moeurs de notre société contemporaine. Les textes anti-religion faisaient bien plus jaser il y a vingt ans, et dans certains pays (du moyen-orient par exemple) méritent encore la peine de mort. Mais c'est CELA le Black Metal: des textes subversifs, pas forcément très réfléchis; nous ne sommes pas forcés d'être d'accord avec, mais le deux poids - deux mesures qui passe sous silence les textes religieux et qui s'offusque des textes antisémites ou racialistes me désespèrent. Ceux qui se sentent offusqués par l'un devraient, par honnêteté intellectuelle, automatiquement rejeter l'autre. Passer sous silence un seul type de dissidence sous prétexte qu'il n'y a que l'autre qui nous dérange moralement me semble malhonnête et incohérent.

(Lorsque je parle d'offuscation, j'entends bien évidemment rejeter l'album dans son intégralité, ou bien douter de la légitimité d'un tel album sur le marché)


Nous avons eu le même argument sur Facebook, je vais répondre la même chose : Fondamentalement, balancer "les chrétiens doivent mourir" et "la race juive doit mourir", c'est quasi la même chose. Sauf que l'Histoire avec un grand H fait que, fatalement, certains sujet sont bien plus épineux que d'autres, et la condition des juifs en tête de file. Après, personnellement, je ne me choque plus de grand chose dans le Black Metal, si j'ai autant insisté sur l'idéologie de Nécropole, c'est qu'on m'avait déjà fait le reproche, il y a quelques années, de ne pas m'attarder sur l'idéologie d'un groupe très salé. Maintenant, je préfère prévenir les auditeurs potentiels. Mais un propos politique ne m'a jamais détourné d'un disque potentiellement bon.
yog citer
yog
16/11/2018 08:23
Oh... notez bien que je me fous qu'un artiste soit anti-quoique que ca (j'ai tous les Arghoslent à la maison, et j'en comprend assez bien les paroles).

C'est juste que l'argument "m'en fous, je comprend pas les paroles" me parait très mauvais. A un moment; il faut être capable de se positionner par rapport à ce que l'Artiste fait dans sa globalité, et là même si tu comprends pas, tu sais très bien. Donc il faut être capable / avoir les couilles de dire "moi j'adhère au propos" ou "j'en fais abstraction".

Sinon sur le coté musical, ca m'a pas retourné mais ça a l'air plutôt bien foutu.
N4pht4 citer
N4pht4
16/11/2018 07:01
note: 9/10
Batu a écrit : Pour ouvrir un peu le débat - et au risque de jeter de la poudre dans le brasier -, je pense qu'il faut prendre du recul vis-à-vis des paroles et être honnête intellectuellement en prenant en compte ce que représente le Black Metal, ainsi que les moeurs de notre société contemporaine. Les textes anti-religion faisaient bien plus jaser il y a vingt ans, et dans certains pays (du moyen-orient par exemple) méritent encore la peine de mort. Mais c'est CELA le Black Metal: des textes subversifs, pas forcément très réfléchis; nous ne sommes pas forcés d'être d'accord avec, mais le deux poids - deux mesures qui passe sous silence les textes religieux et qui s'offusque des textes antisémites ou racialistes me désespèrent. Ceux qui se sentent offusqués par l'un devraient, par honnêteté intellectuelle, automatiquement rejeter l'autre. Passer sous silence un seul type de dissidence sous prétexte qu'il n'y a que l'autre qui nous dérange moralement me semble malhonnête et incohérent.

(Lorsque je parle d'offuscation, j'entends bien évidemment rejeter l'album dans son intégralité, ou bien douter de la légitimité d'un tel album sur le marché)


100% Agreed.
Jarl_Djevel citer
Jarl_Djevel
15/11/2018 23:49
Si y a une chose qu'on ne peut pas reprocher au BM français c'est d'avoir une identité propre. Reconnaissable entre mille. Pour moi c'est beaucoup trop ancré dans le quotidien, on s'évade peu avec nos compatriotes. Question de feeling.
Un peu chiant à la longue donc sans dénigrer le fait que les couilles et l'intégrité soient posées sur la table. Par ailleurs, le vernis littéraire n'ajoute rien à la même rengaine.
Batu citer
Batu
15/11/2018 22:38
Pour ouvrir un peu le débat - et au risque de jeter de la poudre dans le brasier -, je pense qu'il faut prendre du recul vis-à-vis des paroles et être honnête intellectuellement en prenant en compte ce que représente le Black Metal, ainsi que les moeurs de notre société contemporaine. Les textes anti-religion faisaient bien plus jaser il y a vingt ans, et dans certains pays (du moyen-orient par exemple) méritent encore la peine de mort. Mais c'est CELA le Black Metal: des textes subversifs, pas forcément très réfléchis; nous ne sommes pas forcés d'être d'accord avec, mais le deux poids - deux mesures qui passe sous silence les textes religieux et qui s'offusque des textes antisémites ou racialistes me désespèrent. Ceux qui se sentent offusqués par l'un devraient, par honnêteté intellectuelle, automatiquement rejeter l'autre. Passer sous silence un seul type de dissidence sous prétexte qu'il n'y a que l'autre qui nous dérange moralement me semble malhonnête et incohérent.

(Lorsque je parle d'offuscation, j'entends bien évidemment rejeter l'album dans son intégralité, ou bien douter de la légitimité d'un tel album sur le marché)
Sim citer
Sim
15/11/2018 21:39
note: 7.5/10
C'est un bon album, par contre je le trouve vraiment trop propre. La Voie de la Vertue et son riff introducteur m'a vraiment surpris par exemple, dans le mauvais sens malheureusement.
Quelle sincérité quand même, ça reste dingue sur ce plan là.
A voir sur la durée mais pour le moment je préfère largement le nouvel album de Clandestine Blaze, le Funeral Mist et l'album de Panphage.
N4pht4 citer
N4pht4
15/11/2018 16:28
note: 9/10
yog a écrit : Moi j'ai jamais compris ce que racontaient les mecs de Daesh, mais ils sont trop craquants dans leurs petits treillis du désert, et plutot doués pour se mettre en scène, donc c'est cool.

Dit-il, avec Burzum et Dissection dans ses albums cultes ;-)
Non seulement eux sont de vrais assassins, mais Varg est pas connu pour son amour du peuple d'israel. Quant à Nodtveidt... je sais pas si c'était plus le côté maghreb ou gay qui le dérangeait quand il a cané le gaillard dans le parc.
Neurocatharsis citer
Neurocatharsis
15/11/2018 15:35
Surtout qu'il faudrait que le bonhomme soit l'auteur de plusieurs milliers de meurtres pour la comparaison tienne. Il y'a les rigolos tristes qui disent des horreurs dans leur coin, et il y'a ceux qui les font dans la réalité.
Sagamore citer
Sagamore
15/11/2018 15:28
note: 9/10
yog a écrit : Moi j'ai jamais compris ce que racontaient les mecs de Daesh, mais ils sont trop craquants dans leurs petits treillis du désert, et plutot doués pour se mettre en scène, donc c'est cool.

Est-ce vraiment pertinent de comparer des terroristes qui ne produisent rien d'artistique avec un gros débile qui lui, fait de la musique, et de l'excellente de surcroît ? Je comprends tout à fait les réserves vis-à-vis du message dégueulasse porté par le disque, mais cette analogie n'a pas lieu d'être.
yog citer
yog
15/11/2018 15:17
Moi j'ai jamais compris ce que racontaient les mecs de Daesh, mais ils sont trop craquants dans leurs petits treillis du désert, et plutot doués pour se mettre en scène, donc c'est cool.
Sagamore citer
Sagamore
15/11/2018 14:18
note: 9/10
N4pht4 a écrit : Ah et j'ajoute que j'apprecie beaucoup que thrasho continue de chroniquer ces albums "politiquement orientés" malgré la pression des esprits bien-pensants. La musique est tout ce qui compte, bien avant le propos. Pis de toute facon on comprend rien a ce qu'il braille si on a pas le livret sous les yeux

La musique avant tout, surtout quand elle est aussi bien faite Clin d'oeil
N4pht4 citer
N4pht4
15/11/2018 14:18
note: 9/10
Ah et j'ajoute que j'apprecie beaucoup que thrasho continue de chroniquer ces albums "politiquement orientés" et de les noter objectivement malgré la pression des esprits bien-pensants. La musique est tout ce qui compte, bien avant le propos. Pis de toute facon on comprend rien a ce qu'il braille si on a pas le livret sous les yeux
N4pht4 citer
N4pht4
15/11/2018 14:08
note: 9/10
Oh putain je l'avais complétement zappé celui-la, pourtant je l'attendais de pied ferme depuis la sortie de la tape avec le premier titre. Merci pour le rappel !
Jean-Clint citer
Jean-Clint
15/11/2018 13:54
note: 9/10
On l'attendait de pied ferme celui-là après les deux énormissimes démos et l'on moins que l'on puisse dire c'est que l'on n'est pas déçu, tant l'accroche et le travail est de bout en bout remarquable. Si on accepte de passer outre le propos et le thème on est en présence d'un des grands albums de 2018, puissant, équilibré et au feeling indéniable de bout en bout. Malgré le départ de ses acolytes Amertume a réalisé un vrai bijou qui ne sera pas donné à tout le monde mais qui mérite néanmoins que l'on s'y intéresse tant nombre de formations plus "conventionnelles" n'arrivent pas à sa cheville

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nécropole
Black Metal
2018 - Northern Heritage
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (7)  8.64/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Nécropole
Nécropole
Black Metal - 2013 - France
  

tracklist
01.   Aurore  (05:28)
02.   Ferments de Corruption  (08:28)
03.   Le Culte du Héros  (08:17)
04.   La Voie est la Vertu  (08:59)
05.   L'Orbe du Monde  (05:06)
06.   Sous l'Egide d'Eros  (09:17)

Durée : 45:36

line up
  • Amertume / Guitare, Basse, Batterie, Chant

parution
6 Novembre 2018

voir aussi
Nécropole
Nécropole
Nécropole (Compil.)

2016 - Northern Heritage
  
Nécropole
Nécropole
Ostara (Démo)

2015 - Résilience
  

Essayez aussi
Almyrkvi
Almyrkvi
Pupil Of The Searing Maelstrom (EP)

2016 - Ván Records
  
Furia
Furia
Nocel

2014 - Pagan Records
  
Cirith Gorgor
Cirith Gorgor
Bi Den Dode Hant (EP)

2017 - Hammerheart Records
  
Wampyrinacht
Wampyrinacht
We Will Be Watching
(Les cultes de Satan et les mystères de la mort)

2017 - Zazen Sounds
  
Missa Mortvm
Missa Mortvm
Et Lux Perpetua Luceat Eis​.​.​.

2015 - Satanath Records
  

Sulphur Aeon
The Scythe of Cosmic Chaos
Lire la chronique
Strigoii
The Oldest of Blood
Lire la chronique
Hwwauoch
Hwwauoch
Lire la chronique
Deicide
Overtures Of Blasphemy
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Dirge
Lost Empyrean
Lire la chronique
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique