chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Candelabrum - Portals

Chronique

Candelabrum Portals
Je ne m’attendais pas à dire ce que je vais dire dans cette chro avec le nouvel album des Portugais de CANDELABRUM, car tout en restant fidèles à leurs préceptes, ils ont effectué une légère mue. Alors que la dernière fois je faisais référence à du vieux BURZUM à cause de claviers hypnotiques, j’ai cette fois-ci beaucoup plus pensé à… SUMMONING !

Oh putain ! Je sais moi-même qu’il faut des couilles grosses comme la tête de Sagamore pour affirmer ça ! Mais s’il y a une chose que je refuse, c’est de ne pas présenter un album comme je l’ai ressenti. Et ces 4 pistes, elles m’ont envoyées sur les terres des Autrichiens. Mais attention, le groupe portugais est un SUMMONING sombre. Il est le Yin de leur Yang. Alors que ces derniers prennent leur envol dans la Terre du Milieu, qu’ils explorent les montagnes enneigées, les vallées luxuriantes, la beauté des forêts frappées par les rayons du soleil et drapées dans une nuit claire, eh bien les premiers sont dans les souterrains, ils sont dans des grottes, des cavités desquelles ils ne peuvent s’extraire. La lumière à laquelle ils ne sont pas habitués les rendrait aveugles.

C’est dans ce sens-là que je considère CANDELABRUM comme un SUMMONING sale, un SUMMONING des Ténèbres. Il est donc, lui, empreint d’arrangements au son raw, de cris de souffrance, de mélodies chétives, torturées… Il n’y a pas d’issue dans le monde du Portugais. Certains d’entre vous, plus terre à terre que moi, diront qu’il s’agit tout bonnement de black metal raw avec quelques éléments doom, quelques incursions nerveuses de rythmes effrénés. Oui, mais ça ce sont les moyens, quand moi je parle de résultat.

L’album est court, avec 33 minutes, mais il n’aurait pas été meilleur en étant plus long. Principalement parce que la dernière piste, « Death Enthroned in White Marble », engendre à elle seule 16 minutes. Et elle fait vraiment office de monument, de long bloc qui se dévoile lentement tout en faisant quelques retours en arrière. Un titre qui tient en haleine, et qui sait assouvir la soif.

Au contraire, « Towards Death » ne fait qu’une minute. C’est une intro au clavier qui plante le décor : désolé, froid, sombre. « The Axis of Existence » en fait 10. « Dusk, Poisoner of Souls » 6.

Pas besoin d’en dire plus, CANDELABRUM ne se raconte pas plus que cela. Il s’écoute, il se savoure dans le noir, il pénètre la peau, il incite à la déprime.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
21/10/2020 12:17
Autant je n'aime pas Summoning, autant cet album de Candelabrum est vraiment prenant. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que cet album est un Summoning sale. Et pour ma part je trouve ça bien meilleur que Summoning.
Pour moi c'est un must-have.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Candelabrum
Black Metal
2018 - Altare Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  8.3/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Candelabrum
Candelabrum
Black Metal - 2014 - Portugal
  

tracklist
01.   Towards Death
02.   The Axis of Existence
03.   Dusk, Poisoner of Souls
04.   Death Enthroned in White Marble - Part I, II & III

Durée : 33:40

parution
23 Juillet 2018

voir aussi
Candelabrum
Candelabrum
The Gathering (Compil.)

2016 - Altare Productions
  
Candelabrum
Candelabrum
Necrotelepathy

2016 - Altare Productions
  

Essayez aussi
Mayhem
Mayhem
De Mysteriis Dom Sathanas

1994 - Deathlike Silence Productions
  
Black Spirit
Black Spirit
In A Vortex To The Infinite Night / Behind The Light That Fades (Compil.)

2019 - Signal Rex
  
Praeda
Praeda
Eden... Hele

2003 - Sacral Productions
  
Insane Vesper
Insane Vesper
Layil

2016 - Art Of Propaganda
  
Nirnaeth
Nirnaeth
From Shadow To Flesh

2018 - Malpermesita Records
  

16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique
While Heaven Wept
Sorrow of the Angels
Lire la chronique
Killing
Face The Madness
Lire la chronique
Soul Devourment
Eternal Perdition (EP)
Lire la chronique
Kataxu
Ancestral Mysteries
Lire la chronique
Portal
Avow
Lire la chronique
Metal In Franche Comté
Metal rends toi, nenni ma f...
Lire la chronique
Uerberos
Stand over Your Grave
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Geister
Lire la chronique
Fluisteraars
Gegrepen door de geest der ...
Lire la chronique
Tentation
Le Berceau Des Dieux
Lire la chronique
Netherbird
Arete
Lire la chronique
Mortuary Spawn
Spawned From The Mortuary (EP)
Lire la chronique
Evoker
Evil Torment (EP)
Lire la chronique
Dead Congregation
Rehearsal June 2005 (Démo)
Lire la chronique
Leprous
Aphelion
Lire la chronique
Sewer Fiend
Echoes From The Cistern (EP)
Lire la chronique
Borgne
Temps Morts
Lire la chronique
Natürgeist
Reinvigorated Terror (Démo)
Lire la chronique
Nocturnal
Serpent Death
Lire la chronique
Seum
Winterized
Lire la chronique