chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
137 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Emigrate - Silent So Long

Chronique

Emigrate Silent So Long
Silent So Long est le deuxième album de EMIGRATE, le side project de Richard Z. Kruspe (lead guitar de RAMMSTEIN).

Richard Z. Kruspe a créé son side project en 2005, à une époque où l'organisation collégiale de RAMMSTEIN lui pèse. S'estimant bridé dans sa créativité, le guitariste a choisi de monter un projet solo pour laisser libre cours à ses inspirations. Le premier album de EMIGRATE, Emigrate (2007) ne restera pas dans les annales. Il sonne vraiment comme du sous-RAMMSTEIN. Sept ans plus tard, la nouvelle itération de EMIGRATE a réussi à tuer le père et propose une expérience plus personnelle, plus Rock que Metal.

Comme vous pouvez le constater à la lecture de la tracklist, une grosse moitié des morceaux sont interprétés avec des invités. C'est la marque de fabrique de EMIGRATE, elle donne un petit peu de piment à la recette. Mais le revers de la médaille c'est qu'il est bien difficile de dégager une cohérence d'ensemble, une ligne directrice à l'album.

La tracklist est très inégale. Si les pistes avec guests sont globalement sympathique, exception faite de l'immonde pochade interprétée par un Lemmy en bout de course, les morceaux où Richard est tout seul avec son groupe et son micro souffrent de trois défauts.

Le premier c’est que pour le disque solo d’un guitariste, çà manque sérieusement de solos de guitare.

Le deuxième c’est que si les compos sont accrocheuses et heavy, la structure des morceaux est répétitive: une intro Electro suivie d’une construction Metal solide mais sans fulgurance (ni solos, donc).

Le troisième c’est le chant. Il y a quelque chose qui ne va pas dans la partie vocale des morceaux. Elle n’est pas aussi inspirée que le reste des compos. La preuve la plus évidente c’est que si tous les morceaux sont composés par Richard, c’est ceux interprétés par d’autres artistes qui ont le meilleur rendu.

La première partie de l’album est la meilleure.
Elle commence avec “Eat you alive” un morceau punchy et heavy avec une belle ligne rythmique et une guitare qui envoie du bois. Dans la même veine mais avec un petit truc en plus, “Get Down”, est un duo pêchu avec PEACHES (oui, je sais, elle est pas terrible, mais c’est l’occasion de la placer). Le morceau se distingue par un son plus Electro et un très bon solo de guitare (le seul de l’album, hélas). Changement de tempo et de ton avec “Rock City” interprété par Lemmy. Voix fatiguée, musique Speed Metal. J’aime bien le genre, mais le contraste avec le morceau précédent et le suivant n’avantage pas cette chanson qui ne trouve pas sa place dans l’album. Ce n’est pas le cas de “Hypotetical”, interprété par Marylin Manson dans le plus pur style Metal Industriel.

Après cette entrée en matière tonique et accrocheuse, l’auditeur est avalé par un trou noir et projeté dans un univers musical venu d’une autre galaxie. “Rainbow”, “Born on my own” et “Giving up” sont des morceaux Electro Pop. Sans doutes les chansons programmées pour passer sur les radios mainstream ou dans les supermarchés?

Il faut attendre la piste n°8 pour que la température remonte un petit peu. Mais même si elles sont meilleures que les trois précitées, les dernières chansons de l’album souffrent toutes du même défaut: des compos bien troussées ruinées par des parties vocales hors sujet. Sur cette deuxième partie, je ne sauverai que “Happy time”, un duo intéressant avec la bassiste Margaux Bossieux.

Le deuxième album d’EMIGRATE, plus abouti que le précédent, dégage une personnalité distincte de RAMMSTEIN. Richard Z. Kruspe a fait des progrès, tant dans la prise de distance avec le son de son groupe qu’avec ses compos, plus personnelles et originales. Malheureusement, il fait aussi le choix d’un chemin Electro - Pop Rock qui ne m'a pas convaincu.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Emigrate
Rock / Metal Industriel
2014 - Vertigo
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  6.45/10

plus d'infos sur
Emigrate
Emigrate
Rock / Metal Industriel - 2005 - Allemagne
  

vidéos
Eat You Alive
Eat You Alive
Emigrate

Extrait de "Silent So Long"
  

tracklist
01.   Eat You Alive (featuring Frank Dellé)  (3:33)
02.   Get Down (featuring Peaches)  (4:32)
03.   Rock City (featuring Lemmy Kilmister)  (3:28)
04.   Hypothetical (featuring Marilyn Manson)  (3:50)
05.   Rainbow  (3:34)
06.   Born On My Own  (4:40)
07.   Giving Up  (3:58)
08.   My Pleasure  (3:36)
09.   Happy Times (featuring Margaux Bossieux)  (3:36)
10.   Faust  (3:42)
11.   Silent So Long (featuring Jonathan Davis)  (5:17)

Durée : 43:50

line up
parution
14 Novembre 2014

Soundgarden
Down On The Upside
Lire la chronique
Ad Patres
A Brief Introduction To Hum...
Lire la chronique
Fange
Punir
Lire la chronique
Vlad Tepes
Celtic Poetry (Démo)
Lire la chronique
Miscarriage
Imminent Horror
Lire la chronique
PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview