chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Spiritwood - The Art of the Subliminal Wayfaring

Chronique

Spiritwood The Art of the Subliminal Wayfaring
Pendant deux morceaux, j’ai soufflé, à répétitions. De ce souffle exaspéré. De ce souffle qui signifie qu’on aimerai vite passer à autre chose. C’est que ces deux premiers titres ont des airs amateurs, dans le mauvais sens du terme. Deux titres raw, qui n’ont rien de nouveau à apporter, mais qui ne sont pas non plus efficaces. Dès que je les remettais, je me reposais les mêmes questions : « Qu’est-ce qui a pu motiver SPIRITWOOD pour faire du black ? Pourquoi s’est-il dit qu’il allait être nécessaire à la scène ? ». Et la même hypothèse : « Le line-up n’est pas dévoilé, mais il doit s’agir d’un one man’s band. Pire, le gars doit tout faire tout seul, mais en même temps. Assis sur son canapé, il a une guitare dans une main, une basse dans l’autre, un micro devant la bouche, et un clavier devant les pieds, qu’il piétine par moments... ». Même le logo, il a dû le faire lui-même, c’est pas terrible. Si ? Certains apprécient ? Bon, il y a de l’idée, certes, avec la lune en haut, le soleil en bas, les arbres sur le côté et la croix inversée au milieu, mais bon, ça fait aussi grosse tache...

Mais voilà, sur le troisième morceau, « Ascension of Will », le charme se dévoile. Après 30 secondes black raw accompagné d’un cri sauvage de notre chanteur, une mélodie au clavier, très simple avec un son rétro, ajoute une petite lumière dans la grotte dégueulasse. Et ça change tout. Ça donne un côté désuet terriblement accrocheur. Par la suite, on retrouve par moment ces petits plus, qui donnent irrésistiblement envie de retenter l’aventure. On réagit alors à l’accélération brusque au cours de « Thesis of the Impure Lust », aux nappes de brouillard claviéristiques qui accompagnent les râles et la folie sur « Surreal Apocalyptic Plantations ». Par contre, ce dernier avait-il besoin de durer 9 minutes... C’est très répétitif, et finalement assez lassant... Et le dernier morceau est dans le style de « Ascension of Will », avec ces claviers qui tartinent agréablement les riffs sombres.

Pour faire un petit bilan, je dirai donc que deux morceaux m’enchantent. Que sur deux autres il y a de bonnes parties. Que les deux autres sont chiants. On arrive à une moyenne de 6. Et l’envie de découvrir l’album suivant, déjà sorti, quelques mois plus tard. Celui-ci date de février 2018, le nouveau de novembre de la même année.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/12/2018 11:47
Funky Globe a écrit : Une chro prévue pour le prochain?

Pas pour l'instant, je l'ai pas acheté !
Funky Globe citer
Funky Globe
03/12/2018 11:39
Une chro prévue pour le prochain?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Spiritwood
Raw Black Metal atmosphérique
2018 - Perkun Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Spiritwood
Spiritwood
Raw Black Metal atmosphérique - 2013 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Inverse Eden
02.   Skies Made of Scars
03.   Ascension of Will
04.   Thesis of the Impure Lust
05.   Surreal Apocalyptic Plantations
06.   The Mist Is My Chamber

Durée : 39:12

parution
26 Février 2018

Essayez plutôt
Ashbringer
Ashbringer
Vacant

2015 - Avantgarde Music
  
Notre Amertume / Ars Moriendi
Notre Amertume / Ars Moriendi
Agonie d'un ancien monde (Split-CD)

2012 - Archaic Sound
  
Mare Cognitum
Mare Cognitum
Luminiferous Aether

2016 - I, Voidhanger Records
  
Fen
Fen
Epoch

2011 - Code666
  
Wiegedood
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III

2018 - Century Media Records
  

Devin Townsend
Empath
Lire la chronique
Grimgotts
Dragons of the Ages
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
Elizium
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Accursed (EP)
Lire la chronique
Warkunt
Of Ruins And Agony
Lire la chronique
Vision-Conquest-Discipline European Conquest 2019
Doombringer + Mgla + Revenge
Lire le live report
Zaum
Divination
Lire la chronique
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Moloth
Reconquista
Lire la chronique
Soundgarden
King Animal
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
Coffin Rot
Coffin Rot (Démo)
Lire la chronique
Mondfinsternis
Galdrastafir
Lire la chronique
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Nightfog Descends
Promo Tape 2018 (Démo)
Lire la chronique
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
Void Of Silence
The Sky Over
Lire la chronique
Keys of Orthanc
Dush agh Golnauk
Lire la chronique
Godskill
The Gatherer Of Fear And Blood
Lire la chronique
BLACK METAL 1990-1994 : Le top 10 / Le pas-top 3
Lire le podcast
Totalitarian
Bloodlands (EP)
Lire la chronique
Malenuit
Incandescente (EP)
Lire la chronique
Kampfar
Ofidians Manifest
Lire la chronique
Murdryck
Födelsen
Lire la chronique
Jades + Sortilège
Lire le live report
PPCM #15 - Parlons Metal Hurlant !
Lire le podcast
Sakrifiss rencontre... Napharion de ARYOS
Lire l'interview
Krigere Wolf
Eternal Holocaust (EP)
Lire la chronique
Mötley Crüe
Too Fast For Love
Lire la chronique
Affront
World in Collapse
Lire la chronique