chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
105 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Spiritwood - The Art of the Subliminal Wayfaring

Chronique

Spiritwood The Art of the Subliminal Wayfaring
Pendant deux morceaux, j’ai soufflé, à répétitions. De ce souffle exaspéré. De ce souffle qui signifie qu’on aimerai vite passer à autre chose. C’est que ces deux premiers titres ont des airs amateurs, dans le mauvais sens du terme. Deux titres raw, qui n’ont rien de nouveau à apporter, mais qui ne sont pas non plus efficaces. Dès que je les remettais, je me reposais les mêmes questions : « Qu’est-ce qui a pu motiver SPIRITWOOD pour faire du black ? Pourquoi s’est-il dit qu’il allait être nécessaire à la scène ? ». Et la même hypothèse : « Le line-up n’est pas dévoilé, mais il doit s’agir d’un one man’s band. Pire, le gars doit tout faire tout seul, mais en même temps. Assis sur son canapé, il a une guitare dans une main, une basse dans l’autre, un micro devant la bouche, et un clavier devant les pieds, qu’il piétine par moments... ». Même le logo, il a dû le faire lui-même, c’est pas terrible. Si ? Certains apprécient ? Bon, il y a de l’idée, certes, avec la lune en haut, le soleil en bas, les arbres sur le côté et la croix inversée au milieu, mais bon, ça fait aussi grosse tache...

Mais voilà, sur le troisième morceau, « Ascension of Will », le charme se dévoile. Après 30 secondes black raw accompagné d’un cri sauvage de notre chanteur, une mélodie au clavier, très simple avec un son rétro, ajoute une petite lumière dans la grotte dégueulasse. Et ça change tout. Ça donne un côté désuet terriblement accrocheur. Par la suite, on retrouve par moment ces petits plus, qui donnent irrésistiblement envie de retenter l’aventure. On réagit alors à l’accélération brusque au cours de « Thesis of the Impure Lust », aux nappes de brouillard claviéristiques qui accompagnent les râles et la folie sur « Surreal Apocalyptic Plantations ». Par contre, ce dernier avait-il besoin de durer 9 minutes... C’est très répétitif, et finalement assez lassant... Et le dernier morceau est dans le style de « Ascension of Will », avec ces claviers qui tartinent agréablement les riffs sombres.

Pour faire un petit bilan, je dirai donc que deux morceaux m’enchantent. Que sur deux autres il y a de bonnes parties. Que les deux autres sont chiants. On arrive à une moyenne de 6. Et l’envie de découvrir l’album suivant, déjà sorti, quelques mois plus tard. Celui-ci date de février 2018, le nouveau de novembre de la même année.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/12/2018 11:47
Funky Globe a écrit : Une chro prévue pour le prochain?

Pas pour l'instant, je l'ai pas acheté !
Funky Globe citer
Funky Globe
03/12/2018 11:39
Une chro prévue pour le prochain?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Spiritwood
Raw Black Metal atmosphérique
2018 - Perkun Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Spiritwood
Spiritwood
Raw Black Metal atmosphérique - 2013 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Inverse Eden
02.   Skies Made of Scars
03.   Ascension of Will
04.   Thesis of the Impure Lust
05.   Surreal Apocalyptic Plantations
06.   The Mist Is My Chamber

Durée : 39:12

parution
26 Février 2018

Essayez plutôt
Alda
Alda
:Tahoma:

2012 - Pest Productions
  
Waldgeflüster
Waldgeflüster
Meine Fesseln

2014 - Black Blood Records
  
Summoning
Summoning
Nightshade Forests (MCD)

1997 - Napalm Records
  
Aodon
Aodon
Sharphood

2016 - Antinomie Productions
  
Saor
Saor
Aura

2014 - Northern Silence Productions
  

Sulphur Aeon
The Scythe of Cosmic Chaos
Lire la chronique
Strigoii
The Oldest of Blood
Lire la chronique
Hwwauoch
Hwwauoch
Lire la chronique
Deicide
Overtures Of Blasphemy
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Dirge
Lost Empyrean
Lire la chronique
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique