chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
142 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Old Black - Just Fucking Christ

Chronique

Old Black Just Fucking Christ
OLD BLACK, c’est un groupe de chez nous, un one man’s band en fait, qui a vu le jour en 2006 mais qui a dû attendre 12 ans pour sortir son premier album. 7 pistes, 35 minutes. Mais finalement on trouve ici quatre titres qui ont déjà pris de la bouteille puisque « Just Fucking Christ », « Blacker and Older » et « Northern Wind » étaient sur la démo Rehearsal de 2008 et que « Thanks Judas » était dans sa version live sur la demo de 2010. Mais bon, vu la faible quantité d’exemplaires qui avaient été produits, il serait étonnant que beaucoup les aient déjà entendus.

Pour apprécier le black metal de OLD BLACK, c’est très simple, il faut vouloir se replonger dans les débuts du style. Tout fait croire qu’en fait le Français a composé ces pistes au début des années 90, et si le nom du groupe était déjà un indice fort, le titre de l’album, celui des pistes, le visuel de la pochette, et aussi les photos prises par le musicien confirment qu’il n’a aucun intérêt pour les déviations du BM. Les déviances oui, les déviations non ! Excès, colère, fuck à tous… C’est un album qui s’apparente à du vomi satanique.

Certes on replonge plus de 20 ans en arrière, on a l’impression que cracher sur les chrétiens fait de nous un être mauvais. On se dit que notre musique est celle d’une nouvelle ère. Que ce n’est pas de la musique d’ailleurs, mais un moyen de manifester notre haine des codes puants, des vermines ridicules qui nous entourent, des faibles qui font la morale. Mais si ces ambiances sont réussies, les compositions n’ont qu’un intérêt limité, et l’envie de revenir se manger du foutre et du sang ne dure pas. C’est du basique. « Just Fucking Christ » est un titre un peu plus efficace que les autres, avec des riffs vicieux qui triturent l’esprit, mais il ne rattrape pas nécessairement les mauvaises notes trouvées ailleurs.

Les sirènes qui retentissent sur « Verdun » font aussi un peu trop réchauffé et prévisible. Mais du côté des ajouts, c’est surtout « Succubus » qui fait de la peine, avec les cris de jouissance d’une femme. Mais ils sont tellement mal interprétés qu’on ne peut qu’imaginer une dame devant un micro en train de simuler un orgasme. « Han, haaan, houuuu ». Crédibilité zéro. Et si l’on vient me dire qu’ils ont été enregistrés lors d’un réel acte sexuel, je tiendrais alors à prévenir l’homme qui la défonce que sa compagne est une mauvaise simulatrice…

Un album très dispensable, mais qui réussit à atteindre son unique objectif, à savoir de recréer des ambiances sans fioritures du BM sale et méchant des débuts, lorsqu'il était "pure".

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Old Black
Black Metal
2018 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (1)  2/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Old Black
Old Black
Black Metal - 2006 - France
  

tracklist
01.   Verdun
02.   Just Fucking Christ
03.   Blacker and Older
04.   Howl Sathanas
05.   Succubus
06.   Thanks Judas
07.   Northern Wind

Durée : 35:14

parution
13 Septembre 2018

Essayez plutôt
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
What Once Was... Liber I (EP)

2010 - Debemur Morti Productions
  
Martröð
Martröð
Transmutation Of Wounds (EP)

2016 - Terratur Possessions
  
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer

2016 - Osmose Productions
  
Mütiilation
Mütiilation
The Lost Tapes (Compil.)

2018 - Osmose Productions
  
S.V.E.S.T.
S.V.E.S.T.
Urfaust

2003 - End All Life Productions
  

Yerûšelem
The Sublime
Lire la chronique
Wovenhand
Woven Hand
Lire la chronique
Extremity
Coffin Birth
Lire la chronique
Warscars
Killing Rate : Complete (EP)
Lire la chronique
Soilwork
Verkligheten
Lire la chronique
Ichor
Hadal Ascending
Lire la chronique
Mortal Scepter
Where Light Suffocates
Lire la chronique
Czort
Czarna ewangelia
Lire la chronique
Annorkoth
The Last Days
Lire la chronique
Uhl
Where The Wolves Lead (Démo)
Lire la chronique
Goatspell
Ascension Of The Drakonian ...
Lire la chronique
Rencontre avec MANIAC
Lire l'interview
Mütiilation
The Lost Tapes (Compil.)
Lire la chronique
Kriegsmaschine
Apocalypticists
Lire la chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
Lire la chronique
SOS Chanteurs ! (Famine / Kvarforth / Ravenlord)
Lire le podcast
Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast