chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
91 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Horns - Czerń

Chronique

Horns Czerń
On aurait pu le deviner, HORNS est polonais. Pour certains, c’est une nationalité qui fait tout de suite saliver, même si évidemment, la scène de pays est variée. Mais on la connaît souvent pour des groupes particulièrement evil qui ont oublié d’être de leur époque. Bloqués dans le passé, ils délivrent un black froid, martial, haineux. HORNS rentre parfaitement dans la description.

La formation est encore assez jeune, montée en 2014, mais elle s’est faite autour de noms expérimentés. On y retrouve ainsi Nechrist aux guitares, actif pour TARAN et surtout les géniaux ARKONA. Puis il y a deux membres du groupe de black sympho MYSTHERIUM, également anciens camarades chez GRAVELAND : le batteur et le deuxième guitariste, tandis que le chanteur / bassiste joue quant à lui dans NOCTURNAL WEREWOLF.

Ces quatre personnages se sont réunis afin de délivrer un black metal plus dur et plus froid que dans leurs groupes respectifs, et on ne peut pas le regretter. Ils ont la formule du style, et ils arrivent à l’appliquer efficacement. On ne peut pas parler d’originalité, mais vraiment d’un talent pour trucider l’auditeur durant 45 minutes. L’agressivité est au rendez-vous mais avec toujours des riffs mélodiques qui permettent de discerner telle ou telle piste, et avec des vocaux qui eux aussi sonnent complètement « à la polonaise ». Raclés, violents, ils donnent aux pistes un gros coup de maturité. On ne peut qu’imaginer un bonhomme bien costaud derrière le micro, bien vénère, qu’il ne faut surtout pas faire chier.

L’une des particularités de l’album est de ne faire appel qu’aux instruments classiques du black. Pas de fioriture. Guitares, basse, Batterie. Il y a tout juste un clavier sur l’intro et la conclusion, mais là aussi c’est une approche assez traditionnelle finalement. On se souvient d’une époque où presque tous les groupes tentaient de créer des petites ambiances en début et fin d’album. Et l’autre moment où le trve dévastateur recule, c’est sur « Krocząc wilka droga, gdy pełnia wzywa », avec des vocaux féminins qui apparaissent à deux reprises. Encore et toujours à l’ancienne. Pas pour faire beau, mais pour ajouter en tension. Très efficacement d’ailleurs. Ce morceau est peut-être bien mon préféré. Mais ils se valent sinon tous plus ou moins. Il n’y a que « W otchłani diabelskiego grobowca » que j’ai envie de zapper. Un cran en-dessous il y a trop de riffs hâchés, et c’est trop long. 8mn. Le groupe n’avait pas besoin d’étirer autant ses titres d’ailleurs, il aurait gagné à les raccourcir et éviter qu’ils fassent tous entre 6 et 8 minutes. Avec le style qu’il pratique, 5 auraient suffit.

J'ai aussi un poil moins de plaisir sur "Czerń", mais cela n'empêche pas l'album de rester une bonne sortie.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Horns
Black Metal
2018 - Einheit Produktionen
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Horns
Horns
Black Metal - 2014 - Pologne
  

tracklist
01.   Intro
02.   Rządy krwawego opętania
03.   Mściwy gniew martwoty
04.   Krocząc wilka droga, gdy pełnia wzywa
05.   W otchłani diabelskiego grobowca
06.   W ciemność stracony
07.   Czerń
08.   Outro

Durée : 45:31

parution
25 Mai 2018

Essayez aussi
Corpus Christii
Corpus Christii
Rising

2007 - Nightmare Productions
  
Ende / Sorcier Des Glaces
Ende / Sorcier Des Glaces
Le Puits des Morts (Split-CD)

2016 - Obscure Abhorrence Productions
  
Wyrms
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarchie purificatrice

2018 - Ossuaire Records
  
Hate Forest
Hate Forest
Purity

2003 - Supernal Music
  
Mare
Mare
Spheres Like Death / Throne Of The Thirteenth Witch (Compil.)

2013 - Terratur Possessions
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique