chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Born Of Osiris - The Simulation

Chronique

Born Of Osiris The Simulation
Voilà mon premier petit péché mignon de 2019… Allergiques au « Sumeriancore », fuyez ! Pas que pour vos oreilles mais pour la vue aussi a priori, cette horrible pochette (Photosphop des années 90) rendant aveugle… Les Américains de Born Of Osiris reviennent trois ans et demi après un plutôt bien accueilli Soul Sphere (sorte de Tomorrow We Die ∆live affiné). Entre temps, pour fêter les 10 ans de leur premier brûlot The New Reign (EP ? Album ? Difficile de trouver le bon format), le groupe réenregistrera la galette (renommée The Eternal Reign) avec un morceau inédit (« Glorious Day ») et fera une tournée spéciale. Comme 99% des enregistrements, je vous dirais que celui-ci est bien inutile (d’où l’absence de chronique) si l’on possède déjà l’original (à la saveur plus « primaire »). Pour ce sixième opus le guitariste Lee McKinney reste encore seul à la huit cordes (le batteur composant dans l’ombre), le bassiste Davis Da Rocha (présent depuis 2007) quittera lui l’aventure.

Nul doute que le réenregistrement de The New Reign et l’entièreté des morceaux de 2007 joués en concert a dû influencer le travail de composition. Un retour à une musique plus mélodique et à l’impact qui rappellera A Higher Place. On retrouve ainsi les leads aériens accrocheurs des débuts (dans le haut du panier « Disconnectome», le redoutable « Silence The Echo » ou l’épique « One Without the Other ») malgré encore un Lee McKinney bridé. Trop souvent le gaillard coupera abruptement ses envolées qui commençaient pourtant à nous charmer (« Silence The Echo » en est le parfait exemple). Assez frustrant quand on connait son potentiel (voir sa pléthore de vidéos d’astiquage de manche sur sa chaîne YouTube). Les aspects progressifs eux reviennent timidement. Inexploités et loin de la richesse d’un The Discovery mais faisant un bien fou à des passages deathcore/metalcore bien trop uniformes. Les nappes symphoniques de « Disconnectome » (le dernier album de leurs camarades The Faceless a dû aussi en partie les influencer), le break et le final djent planant de « Under The Gun ». On mettra de côté l’interlude « Recursion » (1 minute de perdue). La présence d’un deuxième guitariste se fait toujours attendre…

Difficile d’échapper encore une fois aux hurlements et au chant clair du claviériste à la limite parfois du supportable. Et cela dès l’ouverture « The Accursed » (au très vilain clip), le chant limite rappé (hommage à Linkin Park) et les ses cris bien poussifs lors des refrains (« Cycles Of Tragedy » + « Analogs In A Cell » = bobos oreilles) donneront envie de lancer un tir de LBD sur le petit bonhomme. Même ses nappes de clavier arriveront à irriter nos esgourdes (les notes horribles de « Under The Gun »). Heureusement des passages deathcore virils redonneront du baume aux tympans, le blackened « Disconnectome » et l’enchainement rythmique « Gilles de la Tourette » (façon After The Burial/Within The Ruins) de « Analogs In A Cell » - « Silence The Echo » feront leur petit effet (le tirant de la huit cordes aidant).

Déjà terminé ?! 25 minutes ?! Comme d’autres groupes de leur écurie (Periphery ou Between The Buried And Me), le label Sumerian Records nous fait le coup de la double sortie annuelle. Le problème est que le prix lui n’est pas divisé par deux… Assez rageant de scinder un album de 45/50 minutes en deux si ce n’est pour rentrer d’avantage de cash. Peut-être que la deuxième partie sera plus expérimentale mais j’ai comme des doutes…

Tronqué honteusement de moitié (coup marketing de Sumerian Records), The Simulation possède de bons arguments avec ses quelques expérimentations fort bien venues, ses mélodies et un impact que l’on n’avait pas entendu depuis longtemps. L’album demeure malheureusement bien trop inégal pour égaler les trois premières galettes. Certainement que la note aurait été réhaussée avec sa deuxième partie… Curieux néanmoins d’entendre cette suite. Réponse dans quelques mois.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Born Of Osiris
Deathcore mélodique
2019 - Sumerian Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (4)  6.8/10

plus d'infos sur
Born Of Osiris
Born Of Osiris
Deathcore mélodique - Etats-Unis
  

vidéos
The Accursed
The Accursed
Born Of Osiris

Extrait de "The Simulation"
  
Cycles of Tragedy
Cycles of Tragedy
Born Of Osiris

Extrait de "The Simulation"
  

tracklist
01.   The Accursed  (3:26)
02.   Disconnectome  (3:18)
03.   Cycles of Tragedy  (3:10)
04.   Under the Gun  (3:35)
05.   Recursion  (0:53)
06.   Analogs in a Cell  (2:56)
07.   Silence the Echo  (4:30)
08.   One Without the Other  (3:52)

Durée : 25:40

line up
parution
11 Janvier 2019

voir aussi
Born Of Osiris
Born Of Osiris
Tomorrow We Die ∆live

2013 - Sumerian Records
  
Born Of Osiris
Born Of Osiris
Soul Sphere

2015 - Sumerian Records
  
Born Of Osiris
Born Of Osiris
The New Reign

2007 - Sumerian Records
  
Born Of Osiris
Born Of Osiris
A Higher Place

2009 - Sumerian Records
  
Born Of Osiris
Born Of Osiris
The Discovery

2011 - Sumerian Records
  

Essayez plutôt
Veil Of Maya
Veil Of Maya
Eclipse

2012 - Sumerian Records
  
Conducting From The Grave
Conducting From The Grave
Conducting From The Grave

2013 - Autoproduction
  
Bloodshoteye
Bloodshoteye
An Unrelenting Assault

2006 - Galy Records
  
Veil Of Maya
Veil Of Maya
The Common Man's Collapse

2008 - Sumerian Records
  
Within The Ruins
Within The Ruins
Halfway Human

2017 - Long Branch Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique