chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
122 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gendo Ikari - Unit 1

Chronique

Gendo Ikari Unit 1 (EP)
C'est vendredi, les gars, on arrive à l'eldorado samedi/dimanche dans quelques heures. Pour vous aider à sortir la tête du brouillard, ou simplement pour le plaisir masochiste de se décrasser les tympans avec deux litres d'acide sulfurique, je vous propose une petite douceur en provenance de Glasgow, qui ne vous demandera même pas dix minutes de votre temps. Un EP de Grindcore abrasif et cru, comme je les aime, première fraîcheur, sans gras ni superflu. Les gonzes ne sont de toutes façons pas ici pour farcir le haggis.

Je vous parle de Gendo Ikari, pourtant, c'était mal barré : du nom du groupe qui plaira aux amateurs d'Evangelion jusqu'à la pochette absolument dégueulasse que l'on croirait sortie des tréfonds du vieux catalogue Rotten Roll Rex, on était en droit de s'attendre à un énième étron estampillé Goregrind, dissimulant la pauvreté de ses riffs et de son talent derrière une imagerie crade et des samples de films d'horreur. L'habit, le moine, tout ça... Pas tant, finalement, puisque cette délicieuse pochette qui donne envie d'aller se recoucher représente assez bien l'objectif de cette première manifestation de Gendo Ikari : passer la tête du péquin qui s'approcherait de trop près dans le presse-purée.

On part donc sur de très courts bails, l'ensemble se voulant aussi direct que possible. Moins de dix minutes pour 7 titres, c'est plus qu'honorable pour le genre . Ce qui distingue d'entrée de jeu "Unit 1" du reste, c'est sa production, étonnamment crue et "lointaine" pour le genre. Ce que je prenais pour un défaut au départ (surtout au vu du talent manifeste des musiciens) est en fait absolument parfait pour ce que le quatuor a à dire : on ne ménage pas l'auditeur, et ce jusqu'au bout. Pourtant, on ne va pas se contenter de blaster dans le vent pendant dix minutes : l'EP est varié. Oui, range ton sourire narquois, c'est possible de faire du Grindcore sans avoir à systématiquement resservir la même soupe : preuve en est. Si les parties les plus directes sont un régal pour qui goûte le style ("Assistance", voix dégueulée sur lit de blast), on retrouve çà-et-là quelques rappels à Discordance Axis ou Antigama sur des plans un chouïa tordus, qui prennent de court mais restent fort appréciables. On ne peut pas non plus s'empêcher de sourire quand certains clins d’œil, conscients ou non, font leur apparition : mon préféré restant cette gratte qui part dans les aigus au beau milieu de "Celebutante", que je jurerai déjà avoir entendue sur "Pretty in Casts" de Pig Destroyer... Gendo Ikari semble, en tout cas, être une formation moulée pour brûler les planches, tant certains titres sont étudiés au millimètre pour faire saigner un pit : le mid-tempo ouvrant "Epitome" qui, probablement pas assez intéressant pour les musiciens, est brutalement interrompu pour partir tête dans le guidon, ou encore le D-Beat ponctuant deux passages en flux tendus sur "Isolation".

Bref, cet "Unit 1" est une petite douceur qui saura se faire apprécier par ceux qui aiment le Grindcore quand il sent le garage et la sueur. De sa caisse claire claquant bien sèchement à sa voix qui passe du growl au dégueulis sans sourciller, Gendo Ikari répond au cahier des charges tout en se permettant quelques petite fantaisies fort appréciables dans la construction de ses compositions. Une belle petite découverte. Dommage que son successeur, "Unit 2", ait perdu l'urgence et l'âpreté du propos au profit d'une production bien plus brouillonne...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gendo Ikari
Grindcore
2016 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gendo Ikari
Gendo Ikari
Grindcore - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Assistance  (00:48)
02.   Categorised  (01:06)
03.   Celebutante  (00:52)
04.   Epitome  (01:29)
05.   Isolation  (01:02)
06.   The Protocol  (01:39)
07.   Politics  (02:30)

parution
10 Septembre 2016

Essayez aussi
Brutal Truth
Brutal Truth
Sounds Of The Animal Kingdom

1997 - Relapse Records
  
Warscars
Warscars
Killing Rate : Complete (EP)

2004 - Bones Brigade Records
  
Sanitys Dawn / Mechanical Separation
Sanitys Dawn / Mechanical Separation
Split-CD (Split-CD)

2006 - Meat 5000 Records
  
Complete Failure
Complete Failure
The Art Gospel Of Aggravated Assault

2013 - Season Of Mist
  
Nasum
Nasum
Helvete

2003 - Relapse Records
  

PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview
Black Citadel
Relics Of Forgotten Satanis...
Lire la chronique
Gendo Ikari
Unit 1 (EP)
Lire la chronique
Born Of Osiris
The Simulation
Lire la chronique
Soundgarden
Screaming Life / Fopp (Comp...
Lire la chronique
Outre
Hollow Earth
Lire la chronique