chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Warmoon Lord - Burning Banners of the Funereal War

Chronique

Warmoon Lord Burning Banners of the Funereal War
Comme beaucoup, je considère que la scène finlandaise représente l’une des scènes black metal les plus intéressantes. Historiquement, le pays peut se venter de grands anciens comme Archgoat et Beherit, de formations plus ancrées dans la seconde vague comme Horna, Satanic Warmaster, Sargeist ou Behexen, et plus récemment d’une constellation de groupes tous plus intéressants les uns que les autres. Pour n’en citer qu’un Havukruunu a manifestement marqué pas mal de monde avec son album de 2017. On l’aime bien, ce son finlandais, avec ses mélodies emphatiques planquées sous des couches d’agressivité et de crasse satanique. On aime ses ambiances pénétrantes, souvent occultes et dévouées.

Pour toutes les raisons citées au-dessus, j’ai été heureux de tomber sur Warmoon Lord, rejeton encore bien planqué de la scène finlandaise tenu dans son intégralité par Vechi Vrajitor qui officie derrière tous les instruments. La pochette bien traditionnelle avec le corpse paint grimaçant et le chandelier en monochrome pourrait d’ailleurs bien être un hommage aux voisins de Darkthrone et à leur album que l’on a pas besoin de citer. On a affaire à du traditionnel intransigeant, que les choses soient dites et bien dites.
Burning Banners of the Funeral War est la première sortie de la formation, un beau full lenght d’une trentaine de minutes qui en dit long en peu de temps. Première seconde, première charge typiquement finlandaise dans la gueule avec ce mid tempo délétère qui se transforme tranquillement en une mélodie plus enlevée, qui joue sur la mélancolie douloureuse et un brin enthousiaste, la même que l’on retrouve dans des groupes comme Sargeist. Et ce n’est pas tout … Les mélodies un peu tricotées en remontée de manche, là, le climat un rien aristocratique, cet entrain global qui pousse à se dévouer aux ténèbres avec force … Moi, ça me fait penser aux Légions Noires. Ça sent un peu le Vlad Tepes, et même le Mütiilation par moments … Le premier riff de la seconde piste fait très Meynac’h par exemple, de mon point de vue. Et ça fait plaisir, parce que votre serviteur est un grand fan des Légions Noires. « Obsessing Darkness » fait particulièrement penser à cette scène, avec ses riffs malsains qui débouchent sur quelque chose de plus fort, de plus épiques en milieu de parcours. Ça respire le triomphe du Mal et de la noirceur à la manière de Vlad Tepes en son temps. Et bon sang que c’est bon ! Même dans ces cris de corbeau arrachés, presque hystériques, j’ai l’impression d’entendre un hommage aux Legions Noires. Merci le détective, même le nom du projet est piqué à Vlad Tepes !

Ce qui différencie le groupe des Légions en revanche, c’est l’usage d’un clavier qui vient parfois faire une apparition pour renforcer l’emphase. Un clavier qui sonne plus Emperor, pour le coup. On lui reprochera d’être un peu bordélique et pas tout à fait carré par moments, mais il apporte un bon supplément d’atmosphères à certains passages sans se faire trop lourdingue ou plombant. Bon point donc, surtout pour moi qui ne suit pas un gros fan de synthés dans le black metal habituellement, exception faite entre autres pour le premier album d’Emperor, mais là … On parle du meilleur album de black jamais composé, ça n’est pas du même niveau.
Ce qui fait plaisir avec Warmoon Lord, c’est la bonne agressivité globale de l’album, l’énergie de tous les instants. Moi qui apprécie de plus en plus les albums courts, j’aime cette vigueur puissante concentrée sur une demi-heure. Les blasts ne se font pas prier pour nous tomber sur la tronche, on ne s’embête pas d’intros à rallonges, on entre tout de suite dans le vif du sujet. Ça n’empêche pas de se poser un peu plus pour créer des ambiances nocturnes et épiques par moment, mais jamais en tirant sur la longueur. « In a Rotting Memories Grave » par exemple, avec ses mélodies très Satanic Warmaster. On arrive à six minutes de chanson, mais sans avoir ce sentiment de lenteur ou de progression laborieuse qui constitue le grand écueil des groupes qui essayent de baver le plus possible pour faire croire qu’ils ne sont pas complétement à sec d’idées. Warmoon Lord ne laisse pas de temps pour s’ennuyer.

Nous non plus, on a pas le temps de s’ennuyer. On a une petite demi-heure devant soi, on écoute Warmoon Lord. Aucun risque de passer un mauvais moment. Un bien bon petit album sorti de nulle part, de la part d’une entité qu’il va falloir suivre. Le potentiel est là, on risque de voir encore plus de bonnes choses arriver de Finlande dans les mois qui viennent !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Fabulon citer
Fabulon
05/02/2019 10:49
dantefever a écrit : Bon du coup vous les sentez mes grosses Légions Noires dans ce disque ou bien ?

"Et mes Légions noires, tu les aimes mes Légions Noires ?"
dantefever citer
dantefever
05/02/2019 10:20
note: 8/10
Bon du coup vous les sentez mes grosses Légions Noires dans ce disque ou bien ?
uruk citer
uruk
05/02/2019 09:57
AxGxB a écrit : uruk a écrit : En Finlandais et en « Moon » y'a Mooncitadel qui est incroyable !

Oui, c'est vrai. Chronique à venir d'ailleurs...


Génial, hâte de la lire !
AxGxB citer
AxGxB
05/02/2019 09:44
uruk a écrit : En Finlandais et en « Moon » y'a Mooncitadel qui est incroyable !

Oui, c'est vrai. Chronique à venir d'ailleurs...
uruk citer
uruk
05/02/2019 09:29
En Finlandais et en « Moon » y'a Mooncitadel qui est incroyable !
Jean-Clint citer
Jean-Clint
05/02/2019 08:55
note: 8/10
Excellente découverte en effet, et bien de ton avis Raziel la scène Finlandaise comme Française sont les plus intéressantes en ce moment :
Raziel citer
Raziel
04/02/2019 20:40
Tu as bien raison.

Tout amateur de BM devrait débuter par la scène finlandaise. Elle contient tout. Comme la française !
AxGxB citer
AxGxB
04/02/2019 20:25
Ça à l'air plutôt cool. Merci pour la découverte Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Warmoon Lord
Black Metal
2019 - Wolfspell Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Warmoon Lord
Warmoon Lord
Black Metal - Finlande
  

tracklist
01.   The Tragic Moon  (02:54)
02.   Obsessing Darkness  (06:09)
03.   In a Rotting Memories Grave  (06:13)
04.   Funereal Blood  (07:22)
05.   Blazing Warrior Soul  (07:26)
06.   ...and the Black Crows Ate Their Lifeless Bodies  (02:04)

Durée : 32:08

Essayez aussi
Praeda
Praeda
Eden... Hele

2003 - Sacral Productions
  
Bestia Arcana
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu

2011 - Daemon Worship Productions
  
Lord Ketil
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves

2018 - Ogmios Underground
  
From the Vastland
From the Vastland
Kamarikan

2013 - Indie Recordings
  
Skáphe
Skáphe
Untitled (EP)

2017 - Mystískaos
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique