chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
89 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fetid - Sentient Pile Of Amorphous Rot

Chronique

Fetid Sentient Pile Of Amorphous Rot (Démo)
Formé en 2013 à Seattle, Of Corpse décide de changer de patronyme après seulement trois ans d’existence, optant ainsi pour celui de Fetid. Un choix probablement consécutif à l’arrivée de Chelsea Loh (Cauterized) venue remplacer leur premier bassiste et à un déménagement dans la foulé dans la ville de Portland. Evoluant ainsi toujours sous la forme d’un trio, on trouve également au sein de Fetid un certain Jullian Rhea (Cauterized) ainsi que Clyle Lindstrom (Cerebral Rot, Caustic Wound). Ensemble, les Américains vont accoucher en 2017 de leur première démo sous le nom de Fetid.

Intitulée Sentient Pile Of Amorphous Rot, celle-ci sort dans un premier temps via Headsplit Records, label spécialisé dans le format cassette chez qui on trouve une tripotée de groupes tous plus intéressants les uns que les autres (Blaspherian, Cadaveric Incubator, Cemetery Lust, Oxygen Destroyer, Rotted, Sepolcro...). Cette démo sera rééditée quelques mois plus tard en Europe par Extremely Rotten Productions, un autre label spécialisé dans ce format à bande d’un autre temps autour duquel gravite les membres d’Undergang et notamment David Mikkelsen qui en est le fondateur. Début 2018, celle-ci est proposée pour la première fois en vinyle par le label californien Baneful Genesis Records.

Vu le nom du groupe, la gueule du logo et cet artwork signé Chelsea Loh, peu de doutes subsistent quant au contenu de cette première démo qui, sans grande surprise, verse du côté d’un Death Metal putride et dégoulinant comme on l’aime. Quatre morceaux aux titres particulièrement évocateurs ("Rotted", "Coalescing Decay", "Foul Remnants" et "Casket Maggot") dont le champ lexical, aussi limité et convenu soit-il, promet néanmoins de belles histoires de tripailles à l’air et autres douceurs de ce genre pour peu que vous soyez sensibles à ce genre de thèmes un peu surannés et ô combien imagés.
On est en tout cas très vite plongé dans l’ambiance grâce à une production particulièrement dépouillée et abrasive qui va mettre l’accent sur le caractère dégoulinant des compositions de Fetid plutôt que sur une quelconque lisibilité. L’ensemble respire en tout cas l’authenticité tout en catapultant l’auditeur tente ans en arrière, au temps de ces démos un brin approximatives et aux charmes désuets. Basse qui sature et dégueule à peu près partout, growl des cavernes plutôt linéaire et sans aucune finesse, batterie hyper sèche qui claque les tympans, guitares rugueuses aux riffs baveux, le tout servi avec un brin d’opacité et un manque flagrant d’équilibre.
Une production qui va donc servir un Death Metal old school largement inspiré par la scène américaine de la fin des années 80 et du début des années 90 avec notamment en ligne de mire des groupes comme Autopsy, Incantation ou Rottrevore. Car on retrouve effectivement chez Fetid tout ce qui fait le charme de ces quelques formations bien connues des amateurs du genre. Le groove putride de Rottrevore, la noirceur profonde et cet amour pour les mid-tempo écrasants d’Incantation et l’urgence Punk d’Autopsy. Certes, le trio se repose sur des standards éprouvés de longue date mais sa formule n’en demeure pas moins extrêmement efficace et convaincante.
Là où Fetid tire son épingle du jeu c’est dans sa gestion du rythme. Le trio se fait ainsi un malin plaisir à changer de cadences, passant de séquences lourdes aux atmosphères poisseuses et collantes ("Rotted" à 3:06) à des passages explosifs beaucoup plus soutenus à la limite du Grindcore (les dernières secondes de "Rotted", "Coalescing Decay" à 3:37) voir quelques moments au groove insolent (les débuts de "Rotted", "Coalescing Decay", "Foul Remnants", "Casket Maggot" à 1:39). Une ambivalence qui donne le sentiment d’être face à un groupe un petit peu schizophrène mais qui a le mérite d’apporter pas mal de relief à l’ensemble et de varier ainsi les plaisirs. D’autant que les riffs ne manquent pas d’aplomb. Sombres et menaçants, ils visent malgré une relative simplicité une efficacité maximum très vite démontrée.

Décidément en pleine forme, la jeune garde américaine continue d’afficher les signes d’une santé exceptionnelle sans pour autant changer quoi que ce soit aux règles du jeu. Cette première démo donne en tout cas à ceux qui poseront leur oreilles dessus des signes encourageants pour la suite qui, on l’imagine, ne devrait pas trop tarder. En attendant, si cette vague de Death Metal à l’ancienne perpétrée par de jeunes groupes tels que Mortuous, Superstition, Scorched, Extremity, Caustic Wound, Ossuarium, Mortiferum, Cerebral Rot, Scolex et compagnie vous excite au plus haut point, alors je vous conseille de ne pas faire l’impasse sur Fetid. Certes, quatre titres c’est toujours un peu court mais ces derniers en valent vraiment la peine.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
19/02/2019 16:41
Tu es sur de toi ? Car il y a un exemplaire à vendre sur Discogs en LP et d'autres ont vraisemblablement déjà été vendus via la plateforme :

https://www.discogs.com/Fetid-Sentient-Pile-Of-Amorphous-Rot/release/11684523
https://www.discogs.com/Fetid-Sentient-Pile-Of-Amorphous-Rot/release/11597168
zoltar citer
zoltar
19/02/2019 16:35
Cela devait sortir en vinyl et je comptais toper cette version là mais visiblement, le label concerné semble être un bon 'rip-off' dixit ceux qui ont craqué pour un pre-order et qui attendent toujours...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fetid
Death Metal
2017 - Headsplit Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Fetid
Fetid
Death Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Rotted  (05:38)
02.   Coalescing Decay  (05:14)
03.   Foul Remnants  (04:21)
04.   Casket Maggot  (04:50)

Durée : 20:03

line up
parution
1 Mars 2017

Essayez aussi
Kever
Kever
Eon Of Cycling Death (EP)

2013 - Dark Descent Records
  
Profanatica
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)

2018 - Hells Headbangers Records
  
Vanhelgd
Vanhelgd
Relics Of Sulphur Salvation

2014 - Pulverised Records
  
Trauma
Trauma
Imperfect Like a God

2004 - Empire Records
  
Blaspherian
Blaspherian
Infernal Warriors Of Death

2011 - Deathgasm Records
  

PPCM #14 - Ton Heavy Metal en 3D !
Lire le podcast
THE SOLAR ABYSS TOUR
Fauna + L'Acéphale + Shanti...
Lire le live report
Necromutilator
Black Blood Agression
Lire la chronique
Nekrasov
Lust of Consciousness
Lire la chronique
Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique