chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
123 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lykaionas - The Diabolical Manifesto

Chronique

Lykaionas The Diabolical Manifesto
Cette pochette ne m’a pas convaincu, mais alors la musique, oui, totalement. LYKAIONAS avait déjà glané un bon paquet de curieux suite à un premier album en 2016 chez notre ami de Hass Weg (il en reste encore quelques exemplaires d’ailleurs), il est prêt à en conquérir beaucoup d’autres maintenant. Car en deux ans, le groupe grec n’a pas chômé et il revient en force, désormais chez le label brésilien Hammer of Damnation.

Ce qui me plaît chez lui ? C’est simple, il fait une musique d’une efficacité terrifiante, avec des compositions qui me parlent tellement que j’ai trouvé The Diabolical Manifesto l’album idéal pour présenter le black metal à un novice. Bien sûr, on a toujours envie de faire écouter en priorité les classiques, mais bon, c’est aussi un plus de montrer que ce style est toujours vivace, en choisissant des formations actuelles. Alors c’est vrai que Melanaegis (instruments) et Porphyrion (chant) n’inventent pas grand-chose, mais ils savent appliquer les codes du black avec autant de ferveur, d’énergie et de talent que beaucoup de modèles.

Sur les cinq pistes, les trois premières viennent montrer très clairement ce qu’est notre style de metal préféré. Incisif. Puissant. Impitoyable. Entrainant. Burné. Et parsemé de mélodies surnaturelles qui rendent fort. Oui, on devient très fort en écoutant « The Chalice of Sin », « Ravens of the Burning God » et « The Serpent Gate of Lamashtu ». Un peu comme avec du DISSECTION, c’est vrai. Mais avec un côté occulte un peu plus poussé par contre. Ça fait le ménage. Mais, effectivement, avec un manque d’originalité qui pourrait frustrer ceux qui attendent de chaque groupe une personnalité forte. L’impossible quoi…

Quoique… Parce que sur les quatrième et cinquième pistes, il y a un petit plus qui fait subitement bondir l’album encore plus haut. « A Cosmic Invocation to the Black Abyss » est un morceau impressionnant. Il commence comme les autres. Sur les chapeaux de roue. On se fait bouillaver grave la face pendant 5 minutes. Mais vraiment bouillaver, à tel point que je vais l’écrire avec plus de « l » : bouilllllllllaver. On trouve plus ses dents à leur place. Et là, quand on pense que le morceau ne changera plus, il y a un cri bestial du chanteur et un synthé qui vient poser une nappe inquiétante en fond. Mais avec toujours la batterie et la guitare en version excitée ! Et la guitare, elle te sort une mélodie… Pfff, avec un petit larsen qui te finish. J’adore cette piste. Mais au point où après, quand je réécoute les autres, je les trouve fades malgré les louanges faites plus haut. 8 minutes parfaites !

« Necromanteion » fait aussi appel au clavier, mais c’est moins ultime. Employé pour un break mystique et inquiétant. Plus classique en quelque sorte. Mais lui aussi on le réécoute encore et encore avec plaisir.
Du coup, LYKAIONAS sort un album qui m’a surpris, convaincu et même violemment botté le cul. J’aurais dû m’y attendre en sachant que Porphyron est aussi actif chez KAWIR et NERGAL, mais c’est encore dans un style différent. Je conseille !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lykaionas
Black Metal
2018 - Hammer Of Damnation
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Lykaionas
Lykaionas
Black Metal - 2009 - Grèce
  

tracklist
01.   The Chalice of Sin
02.   Ravens of the Burning God
03.   The Serpent Gate of Lamashtu
04.   A Cosmic Invocation to the Black Abyss
05.   Necromanteion

Durée : 41:02

parution
30 Juillet 2018

Essayez aussi
Vreid
Vreid
Milorg

2009 - Indie Recordings
  
Stahlsarg
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy

2017 - Non Serviam Records
  
Swarþ
Swarþ
Omines Pestilentiae (Compil.)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Ordinul Negru
Ordinul Negru
Sorcery of Darkness

2015 - Loud Rage Music
  
Kjeld
Kjeld
Skym

2015 - Hammerheart Records
  

PPCM #9 - Petites Promenades Côté MELODEATH (Partie 1 : Du POWER au MELODIC DEATH)
Lire le podcast
Saor
Forgotten Paths
Lire la chronique
Funereal Presence
Achatius
Lire la chronique
Fetid
Sentient Pile Of Amorphous ...
Lire la chronique
Fall Of Seraphs / Trepanator
Incarnation Of Torture (Sp...
Lire la chronique
Reversed
Widow Recluse (Démo)
Lire la chronique
Lykaionas
The Diabolical Manifesto
Lire la chronique
Thy Dying Light
Cold In Death (EP)
Lire la chronique
Le corbeau, l'ami du black metal !!!
Lire le podcast
Ascension + Necros Christos + Venenum
Lire le live report
Windhand
Eternal Return
Lire la chronique
Pensées Nocturnes
Grand Guignol Orchestra
Lire la chronique
Sinmara
Hvísl Stjarnanna
Lire la chronique
Aera
The Craving Within
Lire la chronique
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ......
Lire la chronique
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)
Lire la chronique
Elder
Reflections Of A Floating W...
Lire la chronique
Warmoon Lord
Burning Banners of the Fune...
Lire la chronique
Véhémence
Par le sang versé
Lire la chronique
Napalm Death
Live Corruption (Live)
Lire la chronique
Menace Ruine
Union of Irreconcilables
Lire la chronique
Menace Ruine
The Die Is Cast
Lire la chronique
Affliction Gate
Last Night Wandering (EP)
Lire la chronique
Malist
In the Catacombs of Time
Lire la chronique
Lunar Shadow pour "The Smokeless Fires".
Lire l'interview
Black Citadel
Relics Of Forgotten Satanis...
Lire la chronique
Gendo Ikari
Unit 1 (EP)
Lire la chronique
Born Of Osiris
The Simulation
Lire la chronique
Soundgarden
Screaming Life / Fopp (Comp...
Lire la chronique
Outre
Hollow Earth
Lire la chronique