chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
120 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lykaionas - The Diabolical Manifesto

Chronique

Lykaionas The Diabolical Manifesto
Cette pochette ne m’a pas convaincu, mais alors la musique, oui, totalement. LYKAIONAS avait déjà glané un bon paquet de curieux suite à un premier album en 2016 chez notre ami de Hass Weg (il en reste encore quelques exemplaires d’ailleurs), il est prêt à en conquérir beaucoup d’autres maintenant. Car en deux ans, le groupe grec n’a pas chômé et il revient en force, désormais chez le label brésilien Hammer of Damnation.

Ce qui me plaît chez lui ? C’est simple, il fait une musique d’une efficacité terrifiante, avec des compositions qui me parlent tellement que j’ai trouvé The Diabolical Manifesto l’album idéal pour présenter le black metal à un novice. Bien sûr, on a toujours envie de faire écouter en priorité les classiques, mais bon, c’est aussi un plus de montrer que ce style est toujours vivace, en choisissant des formations actuelles. Alors c’est vrai que Melanaegis (instruments) et Porphyrion (chant) n’inventent pas grand-chose, mais ils savent appliquer les codes du black avec autant de ferveur, d’énergie et de talent que beaucoup de modèles.

Sur les cinq pistes, les trois premières viennent montrer très clairement ce qu’est notre style de metal préféré. Incisif. Puissant. Impitoyable. Entrainant. Burné. Et parsemé de mélodies surnaturelles qui rendent fort. Oui, on devient très fort en écoutant « The Chalice of Sin », « Ravens of the Burning God » et « The Serpent Gate of Lamashtu ». Un peu comme avec du DISSECTION, c’est vrai. Mais avec un côté occulte un peu plus poussé par contre. Ça fait le ménage. Mais, effectivement, avec un manque d’originalité qui pourrait frustrer ceux qui attendent de chaque groupe une personnalité forte. L’impossible quoi…

Quoique… Parce que sur les quatrième et cinquième pistes, il y a un petit plus qui fait subitement bondir l’album encore plus haut. « A Cosmic Invocation to the Black Abyss » est un morceau impressionnant. Il commence comme les autres. Sur les chapeaux de roue. On se fait bouillaver grave la face pendant 5 minutes. Mais vraiment bouillaver, à tel point que je vais l’écrire avec plus de « l » : bouilllllllllaver. On trouve plus ses dents à leur place. Et là, quand on pense que le morceau ne changera plus, il y a un cri bestial du chanteur et un synthé qui vient poser une nappe inquiétante en fond. Mais avec toujours la batterie et la guitare en version excitée ! Et la guitare, elle te sort une mélodie… Pfff, avec un petit larsen qui te finish. J’adore cette piste. Mais au point où après, quand je réécoute les autres, je les trouve fades malgré les louanges faites plus haut. 8 minutes parfaites !

« Necromanteion » fait aussi appel au clavier, mais c’est moins ultime. Employé pour un break mystique et inquiétant. Plus classique en quelque sorte. Mais lui aussi on le réécoute encore et encore avec plaisir.
Du coup, LYKAIONAS sort un album qui m’a surpris, convaincu et même violemment botté le cul. J’aurais dû m’y attendre en sachant que Porphyron est aussi actif chez KAWIR et NERGAL, mais c’est encore dans un style différent. Je conseille !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lykaionas
Black Metal
2018 - Hammer Of Damnation
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Lykaionas
Lykaionas
Black Metal - 2009 - Grèce
  

tracklist
01.   The Chalice of Sin
02.   Ravens of the Burning God
03.   The Serpent Gate of Lamashtu
04.   A Cosmic Invocation to the Black Abyss
05.   Necromanteion

Durée : 41:02

parution
30 Juillet 2018

Essayez aussi
Subvertio Deus
Subvertio Deus
Psalms Of Perdition

2008 - Satanic Propaganda Records
  
Clandestine Blaze
Clandestine Blaze
New Golgotha Rising

2015 - Northern Heritage
  
Mortis Mutilati
Mortis Mutilati
The Stench of Death

2018 - Autoproduction
  
Nordjevel
Nordjevel
Necrogenesis

2019 - Osmose Productions
  
Kriegsmaschine
Kriegsmaschine
Apocalypticists

2018 - No Solace
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique