chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
136 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gutless - Mass Extinction

Chronique

Gutless Mass Extinction (EP)
Nouveau venu sur le devant de la scène australienne, Gutless nous arrive tout droit de Melbourne où il a vu le jour l’année dernière à l’initiative de trois anciens membres de Sewercide (dont deux jouent également dans Vile Apparition). Évoluant sur la base d’un trio, le groupe s’est très vite attelé à la composition de sa première sortie, une démo intitulée Mass Extinction parue en décembre dernier au seul format numérique. Heureusement ces cinq titres n’ont pas manqué d’intéresser le label américain Maggot Stomp Records qui en est aujourd’hui à sa deuxième fournée de cassettes ainsi que le label mexicain Chaos Records (Cenotaph, Eskhaton, Pyre, Question...) qui proposera quant à lui à partir du mois prochain une version CD sur laquelle je compte bien évidemment mettre mes mains.

Cinq titres pour un petit peu moins de dix-sept minutes au compteur, nous sommes bien dans le cadre d’une démo tout ce qu’il y a de plus classique. Et sans surprise, il en va plutôt de même de son contenu qui s’inscrit dans le registre d’un Death Metal sombre et particulièrement agressif qui, s’il n’a pas pour mission de transcender le genre ni de bousculer les codes en vigueur dans le milieu, a pour lui une force de persuasion particulièrement élevée. Car en effet comment ne pas céder face aux assauts quasi ininterrompus que nous inflige ici Gutless dans cette démonstration de force absolument impitoyable ?

On pourrait bien évidemment disserter autant que l’on veut sur un éventuel manque d’originalité dont pourrait faire preuve ici les Australiens mais ce serait manquer l’essentiel, à savoir la qualité de ces quelques compositions et surtout l’extrême efficacité qui s’en dégage à chaque seconde. Vous aimez vous faire botter l’arrière-train et transpirer à grosses gouttes ? Gutless s’en chargera avec grand plaisir pendant ce gros quart d’heure particulièrement musclé.
Car ce qui fait la force des Australiens c’est principalement leur force de frappe. Grâce à des morceaux relativement courts qui ne se perdent pas en chemin (trois minutes de moyenne), les Australiens tapent fort et cela de manière quasi-continue. On trouve bien évidemment quelques séquences davantage sur la retenue (l’introduction tout en riff de "Brutalized Into Submission", la célèbre citation de Richard Kuklinski, "Assassin?... That sounds so exotic... I was just a murderer", en guise de préambule à "Evil Incarnate", "Boiled Alive" et ses passages plein de groove qui en font un titre tout en nuances ainsi que quelques autres encore) mais il est clair qu’Ollie Ballantyne passe ici l’essentiel de son temps à buriner ses fûts et ses cymbales avec la plus grande des convictions. Des attaques soutenues (du blasts et du tchouka-tchouka en veux-tu en voilà !) marquées par un riffing particulièrement sombre et menaçant qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain Incantation. On retrouve en effet cette même lourdeur (même quand les riffs fusent), ces mêmes atmosphères blasphématoires et fuligineuses, ces même fulgurances aiguës diaboliques, cette même intensité... Bref, Tom Caldwell connait lui aussi très bien la chanson, enchaînant les riffs malfaisants avec une aisance plaçant Mass Extinction comme l’une des meilleures démos de l’année dernière. En parallèle, c’est aussi lui qui pousse la chansonnette de son growl tout aussi guttural que celui de monsieur McEntee. Une voix profonde aux variations quasi-inexistantes mais ayant cette faculté de vous entraîner six pieds sous terre.

Difficile donc de ne pas se montrer enthousiaste à l’écoute de ce qui n‘est pourtant qu’une simple petite démo d’un peu plus de quinze minutes. Néanmoins, comment ne pas l’être face à des morceaux aussi redoutables et efficaces que ceux proposés aujourd’hui par Gutless ? Il n’y a maintenant plus qu’à espérer que le groupe garde le cap et nous reviennent dans les prochains mois avec, on l’espère, un premier album du même acabit. Pour ma part, j’ai déjà hâte !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Sim citer
Sim
06/03/2019 13:06
note: 4/5
Très efficace, c'est taillé pour le live!
BBB citer
BBB
06/03/2019 10:09
Waow, quelle découverte! Excellent!
Keyser citer
Keyser
05/03/2019 19:43
Pas mal du tout en en effet !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gutless
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (1)  3/5

plus d'infos sur
Gutless
Gutless
Death Metal - 2018 - Australie
  

formats
  • Digital / 13/12/2018 - Autoproduction
  • CD / 24/04/2019 - Chaos Records

tracklist
01.   Brutalized Into Submission  (03:34)
02.   Evil Incarnate  (03:34)
03.   Boiled Alive  (03:56)
04.   Cnidocyte  (02:33)
05.   Carnivorous Flesh  (03:12)

Durée : 16:49

line up
parution
13 Décembre 2018

Essayez aussi
Totten Korps
Totten Korps
Supreme Commanders Of Darkness

2015 - Apocalyptic Productions
  
Deicide
Deicide
Overtures Of Blasphemy

2018 - Century Media Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance

2019 - 20 Buck Spin Records
  
Chaosbreed
Chaosbreed
Brutal

2004 - Century Media Records
  
Vanhelgd
Vanhelgd
Relics Of Sulphur Salvation

2014 - Pulverised Records
  

METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique
Fifth Angel
Third Secret
Lire la chronique
Undergang
Den Gobbelte Grav (EP)
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique