chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
115 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cirith Ungol - Witch's Game

Chronique

Cirith Ungol Witch's Game (Single)
Selon mon habitude, je ne vais pas te faire l’insulte de te présenter Cirith Ungol. Surtout à toi, l’amateur de vieux heavy, de vieux doom, à qui on n’apprend plus à faire la grimace. Formé en 1972, le combo américain a connu une belle traversée du désert, dès 1991 après Paradise Lost, de près de… 27 ans. Witch's Game n’est pas leur nouvel album mais juste un single d’un peu plus de 8 minutes. C’est qu’il faut marcher longtemps et fort dans le désert… et que cela puise dans les réserves…

Cirith Ungol – nom emprunté à Tolkien – n’a pas modifié la recette qui lui a donné ses lettres de noblesse, soit cet habile mélange entre un heavy vieille cuvée NWOBHM (Iron Maiden en tête, un peu le Priest) et un doom trad’ du même tonneau, convoquant naturellement Black Sabbath ou des jeunes pousses beaucoup plus récentes tel Crypt Sermon par exemple.

Witch's Game et son artwork identique à ce qu’ils faisaient dans les années 80, débute donc sur des accords mélodiques, portés par une dimension épique qui a également toujours été la marque de fabrique du combo ricain. La lourdeur est de suite présente, comme le groove qui habite les compositions du groupe. L’auditeur-amateur va effectuer une plongée dans le temps spectaculaire… Quant à la voix de Tim Baker, elle évoquera tout autant Bruce Dickinson qu’à l’accoutumée.

Les solis sont également bien présents, accompagnant les mélodies, les relançant et enrichissant le morceau. Aucune surprise, certes, mais une certaine joie de constater que le savoir-faire ne s’est pas dissipé dans les sables du désert, que les subtilités de composition sont toujours là et que, finalement, un grand groupe ne meurt jamais vraiment.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

fayfay citer
fayfay
15/03/2019 23:00
Haha, c'est tout le contraire pour moi.

Je l'adore sur les vieux, mais sur ce Witch's game je le trouve carrément exceptionnel.
Vivement l'album.
dantefever citer
dantefever
13/03/2019 10:18
Si seulement ce groupe avait un chant moins agaçant ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cirith Ungol
Doom trad'
2018 - Indépendant
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cirith Ungol
Cirith Ungol
Heavy/Doom - 1972 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Witch's Game  (08:34)

Durée : 8:34

line up
parution
11 Septembre 2018

voir aussi
Cirith Ungol
Cirith Ungol
One Foot In Hell

1986 - Restless Records
  

Essayez aussi
Cauchemar
Cauchemar
Chapelle ardente

2016 - Nuclear War Now! Productions
  
PYLON
PYLON
A Lament

2016 - Quam Libet Records
  
The Gates Of Slumber
The Gates Of Slumber
The Wretch

2011 - Rise Above Records
  
Pagan Altar
Pagan Altar
Lords of Hypocrisy

2004 - Oracle Records
  
Spiritus Mortis
Spiritus Mortis
The Year is One

2016 - Svart Records
  

Extirpation
A Damnation’s Stairway To T...
Lire la chronique
Shabti
Trembling And Shorn
Lire la chronique
Illum Adora
...of Serpentine Forces
Lire la chronique
Saqra's Cult
The 9th King
Lire la chronique
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
PPCM #12 - Deux pour le prix d'un ? EQUIPOISE et CONTRARIAN !
Lire le podcast
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)
Lire la chronique
Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique
Dødsfall
Døden skal ikke vente
Lire la chronique
Internal Bleeding
Corrupting Influence
Lire la chronique
Contrarian
Their Worm Never Dies
Lire la chronique
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)
Lire la chronique