chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
130 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Charnel Altar - Charnel Altar

Chronique

Charnel Altar Charnel Altar (Démo)
On a pas mal parlé de l’Australie ces dernières semaines avec les chroniques de Faceless Burial et Gutless. Du coup, autant continuer sur cette lancée en abordant aujourd’hui le cas de Charnel Altar, une formation vraisemblablement originaire Adélaïde et dont on sait assez peu de choses si ce n’est qu’elle évolue sous la forme d’un trio. Pour le reste, il faudra s’armer de patience car pour le moment, ce sont à peu près les seules informations qui aient réussi à fuiter, en tout cas du côté de Metal Archives…

Le groupe a ainsi sorti début janvier via Bandcamp sa toute première démo. Une version d’abord numérique à laquelle est venue s’ajouter ensuite début mars une édition cassette signée par le label Desert Wastelands Productions à qui l’on doit également quelques sorties tout aussi gratinées (Tenebro, Encoffinized, Astriferous, Boethiah...). Du haut de ses quatre titres, cette démo éponyme vient fricoter allègrement avec la demi-heure, suggérant ainsi que les Australiens sont plutôt du genre à faire traîner leurs riffs et à plomber l’ambiance plutôt qu’à la jouer gros bras se contentant de foncer dans le tas tête baissée…
Une hypothèse bien vite confirmée par ce "Caverns Of The Hypogeum" qui sert ici de porte d’entrée à l’univers de Charnel Altar. Un titre de plus de huit minutes qui par ses méandres tourmentés laisse entrevoir certaines prédispositions toutes naturelles pour un Death/Doom lugubre, rampant et particulièrement désespéré. Une descente aux Enfers dans l’obscurité la plus totale. Une sensation d’étouffement particulièrement oppressante qui ne va jamais nous quitter tout au long de cette triste et infernale virée.

Avec sa formule, Charnel Altar ne cherche pas en tout cas à remettre en cause quoi que ce soit, sa musique prenant racine dans un Death/Doom antique plombé ici par la chaleur assommante du bush australien. Ces sonorités étouffantes évoquent ainsi le danger et la détresse de ces paysages arides et craquelés qui s’étirent à perte de vue sur des territoires désolés et hostiles parfois plus grand que la France. Oui, vous crèverez là, seul, bouffé par toutes ces putains des bestioles rampantes après vous être complètement desséché la couenne. Triste monde tragique...
Riffs pesant le poids d’un âne mort qui traînent, s’éternisent et répètent presque inlassablement le même pattern, batterie sinistre et résignée dont la cadence nonchalante invite à la dépression et au suicide, basse saturée et rugueuse qui vous démange la peau jusqu’au sang, growl carnassier et profondément bestial situé légèrement en retrait telle une menace qui rôde dans l’ombre, indicible et pourtant bien réelle, chant plus arraché, presque maladif... Et entre tout cela quelques variations et autres fulgurances particulièrement bienvenues qui, à leur manière, vont permettre d’offrir quelques appels d’air dans cette infernale plongée dans les entrailles de la Terre. Que ce soit ces accélérations franches et très nettes ("Caverns Of The Hypogeum" à 3:04, 6:01 et 6:56, "Universal Supplication" à 0:14 et 3:18, le début de "Acephalic Worms" ainsi qu’à 4:05, "Necrotic Vaults" à 2:08) ou bien ces soubresauts révélant alors au passage un certain groove presque pataud et en tout cas particulièrement nauséabond ("Caverns Of The Hypogeum" à 6:26, "Universal Supplication" à 0:40 et 1:56), ces séquences permettent de rompre avec cette douce et morose monotonie (vitales sur un titre comme "Necrotic Vaults"). Une manière de faire qui n’est pas sans rappeler celle des Américains de Spectral Voice et pourquoi pas celle les Suédois de Swallowed dans cette ambivalence tout à fait schizophrène.

Débarqué sans crier gare, Charnel Altar livre avec cette première démo un petit condensé d’obscurité pour lequel les adeptes de Death/Doom ne devraient pas manquer de s’enthousiasmer. En tout cas, vu la qualité des quelques compositions dispensés ici par le groupe australien, je serais très étonné que l'on n’en entende pas parler davantage dans les mois à venir. En attendant assurez-vous de ne pas être à la traîne et filez écouter tout ça histoire, comme Charnel Altar, de noyer votre désespoir du quotidien dans quelque chose de tangible. Bon courage.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
03/06/2019 13:12
note: 4/5
Pour ceux que ça branche, la version LP vient de sortir chez Seed Of Doom (en Europe) et Impure Sounds (Australie)
JudasSteel citer
JudasSteel
08/05/2019 13:34
note: 4/5
Encore un de ces groupes qui fais vivre une longue descente aux enfers, cette scène devient de plus en plus riche ça fait plaisir !
gulo gulo citer
gulo gulo
28/03/2019 16:56
Alors eux, faut vite qu'ils dégainent un truc long et dur - je parle d'un album cd, bien sûr.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Charnel Altar
Death / Doom
2019 - Seed Of Doom Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Charnel Altar
Charnel Altar
Death / Doom - Australie
  

formats
  • Digital / 2019 - Autoproduction
  • K7 / 2019 - Desert Wastelands Productions
  • Vinyl / 2019 - Seed Of Doom Records

tracklist
01.   Caverns Of The Hypogeum  (08:56)
02.   Universal Supplication  (04:20)
03.   Acephalic Worms  (06:24)
04.   Necrotic Vaults  (07:59)

Durée : 27:39

line up
  • DM / Chant, Basse
  • VO / Chant, Batterie
  • DB / Guitare

parution
9 Janvier 2019

Essayez aussi
Swallow The Sun
Swallow The Sun
New Moon

2009 - Spinefarm Records
  
Swallow The Sun
Swallow The Sun
Emerald Forest and the Blackbird

2012 - Spinefarm Records
  
Swallow The Sun
Swallow The Sun
Songs from the North
(I, II & III)

2015 - Century Media Records
  
Ghoulgotha
Ghoulgotha
The Deathmass Cloak

2015 - Dark Descent Records
  
Evoken
Evoken
Atra Mors

2012 - Profound Lore Records
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique