chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
137 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Coffin Rot - Coffin Rot

Chronique

Coffin Rot Coffin Rot (Démo)
Poursuivons notre petit tour d’horizon de ces groupes américains émergeant avec aujourd’hui le cas de Coffin Rot. Formé à Portland en 2017 par des musiciens aux CVs pour le moins confidentiels, la jeune formation s’est rapidement mise à bûcher sur ses premières compositions. Ainsi sortait la même année sa toute première démo intitulée Rehearsal Demo 2017. Bien décidé à ne pas en rester là, le groupe embraye l’année dernière sur la sortie d’une seconde démo éponyme disponible cette fois-ci physiquement sous forme d’une cassette éditée par le label Rotted Life Records (Boethiah, Molder, Laceration, Pestilent Death...).

Superbement illustrée par Bjoern Grasen, cette dernière propose de (re)découvrir les trois titres de la démo 2017 dans des versions évidemment réenregistrées pour l’occasion ainsi qu’un nouveau morceau intitulé "Incubation Of Madness". Au total ce sont donc quatre titres proposés ici pour une durée inférieure à dix-sept minutes.

Alors de quoi s’agit-il exactement ? Et bien on ne peut pas dire que les quelques indices laissés par le groupe prêtent à confusion puisque vous l’aurez probablement déjà deviné, il est bien évidemment ici question de Death Metal. Un Death Metal à l’ancienne et sans grande originalité mais fidèle à des standards que j’affectionne tout particulièrement.
Auréolée d’une production taillée pour ce genre de musique putride et nauséabonde, soit hyper dépouillée et particulièrement abrasive, les quatre compositions de Coffin Rot répondent à un cahier des charges offrant, on le sait, bien peu de surprises. Mais honnêtement, qui attend encore d’être surpris aujourd’hui lorsqu’il met la main sur un disque portant fièrement ce genre d’illustrations sans équivoque ? Certainement pas moi. Par contre, s’il y a bien quelque chose que j’espère d’un tel disque c’est un degré d’efficacité élevé. Et pour le coup, les Américains n’ont pas vraiment lésiné sur la question.
Ayant pour références les groupes de son terroir (enfin ceux de la première heure), Coffin Rot emprunte beaucoup au Cannibal Corpse des débuts (surtout celui de The Bleeding et Vile pour ces riffs vicieux) avec notamment un sens particulièrement développé de la mélodie macabre (le premier riff hyper sinistre d’"Incubation Of Madness" ou bien encore celui de "Forced Self-Consumption"). A cela va également s’ajouter un groove absolument imparable comme en atteste l’excellent "Coffin Rot", un titre mid-tempo taillé pour briser des nuques par paquet de douze tout en apportant un peu d’air à l’ensemble. Et ce n’est finalement pas le seul exemple que l’on retient puisque chaque morceau comporte au moins une séquences de ce genre (le début d’"Incubation Of Madness" ou un peu plus loin à 2:28, les premières mesures de "Sawblade Suicide" ainsi que "Forced Self-Consumption" et sa séquence d’ouverture à se taper la tête contre les murs). De quoi réveiller vos cervicales engourdies.
Pour le reste, Coffin Rot mène sa barque à coup d’attaques frontales thrashisantes (tchouka-tchouka des familles ou semi-blasts tranquilles mais néanmoins redoutables) ne laissant alors aucune chance au pauvre auditeur curieux qui n’en demandait pas tant. C’est vrai, le groupe n’invente rien, piochant ici et là dans ce qui se faisait déjà il y a trente ans, mais tout est là pour séduire et surtout convaincre. Des riffs solides et ultra efficaces, une section rythmique tout sauf faignante qui n’a surtout pas peur de varier les plaisirs, un groove plutôt irrésistible qui en fera dodeliner plus d’un et pour couronner le tout une atmosphère de mort qui plane comme une ombre sur chacun de ces quatre titres.

Si vous êtes plutôt du genre blasés, préférant passer votre temps à marmonner que le Death Metal est mort au début des années 90 en vous passant depuis en boucle les mêmes classiques, Coffin Rot risque bel et bien de rapidement vous ennuyer. Si par contre vous êtes de ceux capables de vous enthousiasmer pour ce genre de jeunes formations ayant pour seule mission de rendre hommage à ses aînés à travers une musique dépourvue de toute originalité mais alors dégoulinante d’efficacité, je ne vois pas comment vous ne pourriez ne pas tomber sous le charme de Coffin Rot. Vivement la suite...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Coffin Rot
Death Metal
2018 - Rotted Life Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Coffin Rot
Coffin Rot
Death Metal - 2017 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Incubation Of Madness  (04:16)
02.   Saw Blade Suicide  (02:14)
03.   Coffin Rot  (05:27)
04.   Forced Self-Consumption  (04:41)

Durée : 16:38

line up
parution
13 Avril 2018

Essayez aussi
Behemoth
Behemoth
Satanica

1999 - Avantgarde Music
  
Hate
Hate
Auric Gates Of Veles

2019 - Metal Blade Records
  
House Of Atreus
House Of Atreus
From the Madness of Ixion

2018 - Iron Bonehead Productions
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated

1992 - Metal Blade Records
  
Post-Mortem
Post-Mortem
God With Horns

2016 - Great Dane Records
  

Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique