chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
103 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mondfinsternis - Galdrastafir

Chronique

Mondfinsternis Galdrastafir
Ceci n’est pas une chronique, c’est une mise en garde. En 2015 j’ai adoré l’album Where the Heaven Ends de ce même MONDFINSTERNIS. C’est un projet des Russes de WOLFKRIEG qui ne semblaient animer par le besoin de créer cet autre entité uniquement pour se démarquer d’un point de vue thématique. Effectivement, le côté musical avait les mêmes accents et les mêmes éléments, ceux qui faisaient déjà penser aux grands frères de HOLDAAR : un black metal agressif avec des vocaux qui raclent au maximum, mais totalement imbibé de claviers. C’était tout à fait dans le style que j’aime, avec le mélange de la rudesse et dela douceur.

Le nouvel album, Galdrastafir, est sorti en autoproduction il y a tout de même un an déjà, mais il vient de trouver grâce auprès d’un label français qui en a sorti une version CD en pochette digifile limitée à 300 exemplaires. C’est ainsi sans faire aucune vérification que j’ai foncé pour m’en procurer un exemplaire. Et la surprise a été de taille à la réception. Ce n’est plus du tout ce que nous avons connu. Il s’agit de 34 minutes de musique ambient, sans vocaux. Sans éléments BM, ni même metal. C’est de la musique comme je ne l’aime pas. Qui ne m’emmène nul part. Qui me donne l’impression d’écouter une introduction sans fin.

Ce n’est alors ni bon, ni mauvais. C’est soporifique... à mes oreilles. Et je précise bien à mes oreilles. Des sons qui s'enchainent, une douce guitare acoustique parfois, des râles ritualistes, le vent, la légèreté... Je suis vite lassé par cet excès de zénitude. Ce qui entraine une note particulièrement basse. Il y a sans doute des amateurs, mais je n’en fais pas partie.

Alors j’aurais pu passer mon chemin sans rien dire, mais ayant acheté l’album, il m’a surtout semblé nécessaire et peut-être utile de prévenir les éventuels auditeurs, les éventuels anciens fans, qui comme moi pourraient faire leurs achats sans vérification préalable. Heureusement, le WOLFKRIEG sorti dans la même période n'a pas changé, lui...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mondfinsternis
Ambient Synth
2019 - Crush The Desert
notes
Chroniqueur : 2/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mondfinsternis
Mondfinsternis
Ambient Synth - 2014 - Russie
  

tracklist
01.   Dreprun
02.   Aegishjalmur
03.   Lukkustafir
04.   Draumstafir
05.   Vegvisir

Durée : 34:04

parution
15 Avril 2019

Sabbath Assembly
A Letter of Red
Lire la chronique
Bleeding Utopia
Where The Light Comes To Die
Lire la chronique
Vananidr
Vananidr
Lire la chronique
PPCM #17 - I have a THRASH, I have a DEATH... HAN ! THRASH DEATH !!
Lire le podcast
Ihlo
Union
Lire la chronique
Rammstein
Rammstein
Lire la chronique
Sigillum Diabolicum
Ordo Repugnant: Les maux du...
Lire la chronique
Deus Mortem
Kosmocide
Lire la chronique
Massacra
Final Holocaust
Lire la chronique
Helms Alee
Noctiluca
Lire la chronique
Mavorim
Der König Ist Tot (EP)
Lire la chronique
Helms Alee
Stillicide
Lire la chronique
Wolfkrieg
Wolvish Reign
Lire la chronique
Magic Circle
Departed Souls
Lire la chronique
Full Of Hell
Weeping Choir
Lire la chronique
Ataraxie + Dionysiaque + Mauvaise Foi
Lire le live report
Time Lurker / Cepheide
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Pissgrave
Posthumous Humiliation
Lire la chronique
Devin Townsend
Empath
Lire la chronique
Grimgotts
Dragons of the Ages
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
Elizium
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Accursed (EP)
Lire la chronique
Warkunt
Of Ruins And Agony
Lire la chronique
Vision-Conquest-Discipline European Conquest 2019
Doombringer + Mgla + Revenge
Lire le live report
Zaum
Divination
Lire la chronique
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Moloth
Reconquista
Lire la chronique
Soundgarden
King Animal
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
Coffin Rot
Coffin Rot (Démo)
Lire la chronique