chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
129 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vananidr - Vananidr

Chronique

Vananidr Vananidr
Dans les jours qui viennent, le label Purity Through Fire va sortir le deuxième album de VANANIDR, intitulé Road North, mais avant cela, il a eu la bonne idée d’éditer le premier, sorti jusqu’alors uniquement en digital, en mars 2019. Et il a bien fait parce que cette première offrande est une énorme grosse baffe. Il y a des albums pour lesquels je m’extasie parce qu’ils correspondent à ce que j’aime, et alors j’explique toujours que c’est un avis subjectif, que d’autres ne partageront peut-être pas mon avis blah blah blah, mais avec ces Suédois ce n’est même pas le coeur qui parle, c’est la raison. C’est excellent et c’est une évidence. On ne peut même pas dire le contraire. Dire que l’album est excellent va de soi. C’est comme constater le talent d’un sportif ou la perfection d’un danseur. On peut ne pas aimer, on peut ne pas être sensible, mais c’est tout bonnement impossible de critiquer le niveau. VANANIDR est bon, qu’on l’aime ou non.

VANANIDR est en réalité le nouveau nom de SYNODUS HORRENDA, formation suédoise passée inaperçue malgré 8 ans d’existence parce qu’elle vivait cachée, sans réellement sortir ses compositions. L’unique membre, Anders Eriksson, attendait son heure. Il n’était pas pressé, il avait déjà eu plusieurs formations depuis la moitié des années 90 et aucune n’avait jamais été très active. DIMNESS n’a sorti que trois demos en 15 ans d’existence. BLITZER 4 demos en 5 ans. Il n’y a presque qu’avec HYDRA, groupe de death / black mélodique qu’il a sorti un album. Un seul. C’était Phaedra, en 2003. Un album, mais 6 demos. Du coup, je me posais véritablement une question : notre bonhomme ne souhaitait-il pas tout simplement rester dans l’ombre, et n’essayait-il pas de rester le plus underground possible ? Possible, mais en tout cas c’est fini maintenant. Car Purity Through Fire est un label réputé comme bon découvreur de talents, et qu’effectivement le talent est fort ici !

Son black metal est ultra incisif. Et dès la première piste on est emporté. Le titre s’appelle « Raging Blizzard ». Normal. Il n’aurait pas pu s’appeler « Les voyages de l’âme » ou « Canary Yellow ». Là, on cavale, on vient dynamiter les roches. Ce qui est dingue déjà sur ce premier morceau c’est qu’on pense très vite à de vieux GORGOROTH, mais version actuelle, avec des riffs de fou qui débarquent en cours de route, et un finish solo combo destructeur. La petite touche qui vient prouver qu’on a un génie du mal aux manettes se trouve dans l’incrustation de choeurs quelques secondes.

Ce morceau nous met directement sur les rails de son train fougueux et inarrêtable. L’homme est énervé, mais l’homme est un bon musicien. Il arrive à nous maintenir attentifs d’un bout à l’autre. On reste en haleine, mais véritablement. On ne pense jamais à autre chose, on est suspendu aux ambiances à la fois malsaines et puissantes. Et ce même quand le rythme est plus lent. C’est le cas sur « Enter Eternity », qui termine plus ou moins l’album puisque la dernière piste est une outro au clavier. Et c’est ainsi que l’on se régale durant 40 minutes. Certes il y a des imperfections, et la première vient sans doute d’un léger manque de personnalité, mais l’efficacité vient gommer ce défaut. Je n’ai pas encore voulu écouter le second album, qui arrive donc dans moins d’une semaine, car je préférais bien user le premier, mais maintenant que c’est fait, je suis impatient de découvrir si le niveau est maintenu. J’en reparle donc dans quelques jours !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vananidr
Black Metal
2019 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Vananidr
Vananidr
Black Metal - 2018 - Suède
  

tracklist
01.   Raging Blizzards
02.   Frostbitten Kingdom
03.   Abomination of Evil
04.   Projections
05.   Rise
06.   Warfare
07.   Enter Eternity
08.   Psalm till döden

Durée : 39:49

parution
17 Mars 2019

voir aussi
Vananidr
Vananidr
Road North

2019 - Purity Through Fire
  

Essayez aussi
Mörk Gryning
Mörk Gryning
Tusen År Har Gått

1995 - No Fashion Records
  
Goatspell
Goatspell
Ascension Of The Drakonian Beast (EP)

2018 - Impious Desecration Records
  
Nusquama
Nusquama
Horizons Ontheemt

2019 - Eisenwald Tonschmiede
  
Whoredom Rife
Whoredom Rife
The Worship Of Idols Instead Of God; Idolatry (EP)

2016 - Terratur Possessions
  
Sa Meute
Sa Meute
50 contre 1

2006 - Stronghold Diaphora
  

Dead Elephant
Year of the Elephant
Lire la chronique
Vananidr
Road North
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
Sanction
The Infringement of God's Plan
Lire la chronique
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
The Lord Weird Slough Feg
Digital Resistance
Lire la chronique
The Gates of Sinn
The Great Sabbath (Démo)
Lire la chronique
Dödsrit
Spirit Crusher
Lire la chronique
Lunar Shadow
The Smokeless Fires
Lire la chronique
Mystik
Mystik
Lire la chronique
Daemoni
Black Tyrant
Lire la chronique
Big Business
The Beast You Are
Lire la chronique
Unurnment
Spiritual Penury (Démo)
Lire la chronique
Lord Vicar
The Black Powder
Lire la chronique
Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast