chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
92 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vananidr - Vananidr

Chronique

Vananidr Vananidr
Dans les jours qui viennent, le label Purity Through Fire va sortir le deuxième album de VANANIDR, intitulé Road North, mais avant cela, il a eu la bonne idée d’éditer le premier, sorti jusqu’alors uniquement en digital, en mars 2019. Et il a bien fait parce que cette première offrande est une énorme grosse baffe. Il y a des albums pour lesquels je m’extasie parce qu’ils correspondent à ce que j’aime, et alors j’explique toujours que c’est un avis subjectif, que d’autres ne partageront peut-être pas mon avis blah blah blah, mais avec ces Suédois ce n’est même pas le coeur qui parle, c’est la raison. C’est excellent et c’est une évidence. On ne peut même pas dire le contraire. Dire que l’album est excellent va de soi. C’est comme constater le talent d’un sportif ou la perfection d’un danseur. On peut ne pas aimer, on peut ne pas être sensible, mais c’est tout bonnement impossible de critiquer le niveau. VANANIDR est bon, qu’on l’aime ou non.

VANANIDR est en réalité le nouveau nom de SYNODUS HORRENDA, formation suédoise passée inaperçue malgré 8 ans d’existence parce qu’elle vivait cachée, sans réellement sortir ses compositions. L’unique membre, Anders Eriksson, attendait son heure. Il n’était pas pressé, il avait déjà eu plusieurs formations depuis la moitié des années 90 et aucune n’avait jamais été très active. DIMNESS n’a sorti que trois demos en 15 ans d’existence. BLITZER 4 demos en 5 ans. Il n’y a presque qu’avec HYDRA, groupe de death / black mélodique qu’il a sorti un album. Un seul. C’était Phaedra, en 2003. Un album, mais 6 demos. Du coup, je me posais véritablement une question : notre bonhomme ne souhaitait-il pas tout simplement rester dans l’ombre, et n’essayait-il pas de rester le plus underground possible ? Possible, mais en tout cas c’est fini maintenant. Car Purity Through Fire est un label réputé comme bon découvreur de talents, et qu’effectivement le talent est fort ici !

Son black metal est ultra incisif. Et dès la première piste on est emporté. Le titre s’appelle « Raging Blizzard ». Normal. Il n’aurait pas pu s’appeler « Les voyages de l’âme » ou « Canary Yellow ». Là, on cavale, on vient dynamiter les roches. Ce qui est dingue déjà sur ce premier morceau c’est qu’on pense très vite à de vieux GORGOROTH, mais version actuelle, avec des riffs de fou qui débarquent en cours de route, et un finish solo combo destructeur. La petite touche qui vient prouver qu’on a un génie du mal aux manettes se trouve dans l’incrustation de choeurs quelques secondes.

Ce morceau nous met directement sur les rails de son train fougueux et inarrêtable. L’homme est énervé, mais l’homme est un bon musicien. Il arrive à nous maintenir attentifs d’un bout à l’autre. On reste en haleine, mais véritablement. On ne pense jamais à autre chose, on est suspendu aux ambiances à la fois malsaines et puissantes. Et ce même quand le rythme est plus lent. C’est le cas sur « Enter Eternity », qui termine plus ou moins l’album puisque la dernière piste est une outro au clavier. Et c’est ainsi que l’on se régale durant 40 minutes. Certes il y a des imperfections, et la première vient sans doute d’un léger manque de personnalité, mais l’efficacité vient gommer ce défaut. Je n’ai pas encore voulu écouter le second album, qui arrive donc dans moins d’une semaine, car je préférais bien user le premier, mais maintenant que c’est fait, je suis impatient de découvrir si le niveau est maintenu. J’en reparle donc dans quelques jours !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vananidr
Black Metal
2019 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  8.5/10
Webzines : (2)  7.5/10

plus d'infos sur
Vananidr
Vananidr
Black Metal - 2018 - Suède
  

tracklist
01.   Raging Blizzards
02.   Frostbitten Kingdom
03.   Abomination of Evil
04.   Projections
05.   Rise
06.   Warfare
07.   Enter Eternity
08.   Psalm till döden

Durée : 39:49

parution
17 Mars 2019

voir aussi
Vananidr
Vananidr
Road North

2019 - Purity Through Fire
  

Essayez aussi
Lutomysl
Lutomysl
Firmament (EP)

2014 - Nihilward Productions
  
Dødsfall
Dødsfall
Døden skal ikke vente

2019 - Osmose Productions
  
Dark Fortress
Dark Fortress
Seance

2006 - Century Media Records
  
Inquisition
Inquisition
Obscure Verses for the Multiverse

2013 - Season Of Mist
  
Seher
Seher
Nachzehrer

2016 - Totenmusik
  

10 MoM Challenge n°3 - Ceci n'est pas du DEATH !
Lire le podcast
Entombed A.D.
Bowels Of Earth
Lire la chronique
Mavorim
Silent Leges Inter Arma
Lire la chronique
Asagraum
Dawn of Infinite Fire
Lire la chronique
PPCM #23 - CELTIC pas beau ce METAL-là ?
Lire le podcast
Mgla
Age Of Excuse
Lire la chronique
Kruksog
Foster Prudence
Lire la chronique
Darkend
Spiritual Resonance
Lire la chronique
Adherent
Demo MMXVII (Démo)
Lire la chronique
Power From Hell
Profound Evil Presence
Lire la chronique
Imperial Cult
Spasm of Light
Lire la chronique
Jupiterian
Terraforming
Lire la chronique
Vitriol
To Bathe From The Throat Of...
Lire la chronique
Atlantean Kodex
The Course of Empire
Lire la chronique
Acid Witch
Evil Sound Screamers
Lire la chronique
Lutomysl
Ecce Homo
Lire la chronique
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)
Lire la chronique
Temple Of Dread
Blood Craving Mantras
Lire la chronique
Antichrist Siege Machine
Schism Perpetration
Lire la chronique
Illdisposed
Reveal Your Soul For The Dead
Lire la chronique
Furia
Grudzień za grudniem
Lire la chronique
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Rotted
Pestilent Tomb
Lire la chronique
Jesus Cröst
Tot
Lire la chronique
Impavida
Antipode
Lire la chronique
Imprecation
Damnatio Ad Bestias
Lire la chronique
Esoctrilihum
The Telluric Ashes Of The O...
Lire la chronique
Ossuary
Supreme Degradation (Démo)
Lire la chronique
Wraith
Absolute Power
Lire la chronique
Le Jardin d'Alice
Higenjitsu (非現実)
Lire la chronique