chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
129 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lice - Woe Betide You

Chronique

Lice Woe Betide You
LICE est un nouveau venu qui va plaire à ceux qui acceptent les sonorités proposées par des formations border lines du black metal. Celles qui font grincer des dents les puristes, qui arrivent toujours à trouver des étiquettes pour éviter de polluer le style. Donc si vous êtes ouverts à NACHTMYSTIUM, LIFELOVER et DEAFHEAVEN, il y a un bon espoir pour que vous frétilliez devant les 7 pistes de Woe Betide You.

Ce groupe est une signature de nos Français de Season of Mist, ce qui n’est absolument pas étonnant quand on voit le line-up. LICE est en fait une formation liée à Niklas Kvarforth, le frontman charismatique de SHINING. Le Suédois a engagé un batteur particulièrement réputé : J, de TEITANBLOOD. Et pour le reste des instruments : guitare, basse et effets spéciaux, c’est le Russe Kirill Krowli qui s’y colle. Et je vais vous dire quelque chose de bien simple, mais c’est particulièrement rare que les talents de trois individus si différents les uns des autres se mélangent et fassent corps aussi efficacement qu’ici.

Ce qui tout de suite extrêmement agréable, c’est la répartion des rôles, le fait que chacun ait véritablement sa place, et que ses parties servent idéalement les compositions. La répartition. Ah si ! Comme le fait que la première piste soit réservée aux atmosphères musicales, avec 3 minutes totalement instrumentales qui prouvent directement que l’inspiration est au rendez-vous. Des sons venus nous cueillent avec une légèreté salvatrice. DEAFHEAVEN, ALCEST et si je peux citer un groupe moins connu SLEEPING PEONIES me sont venus à l’esprit. C’est effectivement la douceur qui prime, et qui primera sur presque l’ensemble de l’album, sauf que les parties à la batterie, et encore plus la voix, le timbre de Niklas apportent révolte et désespoir, selon les parties.

Quelle voix tout de même ce cher Niklas... Il permet d’éviter le mièvre à LICE, et il montre à nouveau qu’il n’a aucune limite. Il susurre avec un air à la Oderus Urungus sur la première partie de « Towards Reality », il sue la douleur et la souffrance sur « Level Below » avec en plus des passages bien sentis en aigu, il se transforme en Paul Di’Anno peu avant la 6ème minute de « Pride Eraser »... Il arrive donc à toujours trouver le timbre qui convient à l’ambiance de telle ou telle piste, empêchant toute lassitude. Il se tait aussi aux bons moments, car il a envie de laisser s’imposer la musique en elle-même. Et elle est savoureuse. Pas du tout adaptée à un fan exclusif de black metal, mais tout à fait adapté à un fan ouvert de black metal, qui acceptera des petites touches progressives, jazz. Il faut apprécier la luminosité, les caresses, la paix, pour savourer véritablement ces 48 minutes.

Je considère ce premier essai comme une réussite, comme un très bel effort commun. La note pourrait être plus haute si je ne sentais pas juste de petites longueurs, mais vraiment petites...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lice
Black Metal avant-gardiste
2019 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  8.17/10

plus d'infos sur
Lice
Lice
Black Metal avant-gardiste - 2018 - International
  

tracklist
01.   Beyond Eternal Recurrence
02.   Layers of Dirt
03.   Towards Reality
04.   Level Below
05.   Roadkill
06.   Pride Eraser
07.   …And So the Ceaseless Murmur of the World Came to an End

Durée : 47:40

parution
10 Mai 2019

Essayez aussi
Ephel Duath
Ephel Duath
Rephormula

2001 - Elitist Records
  
Slagmaur
Slagmaur
Thill Smitts Terror

2017 - Osmose Productions
  
Grand Alchemist
Grand Alchemist
Intervening Coma-Celebration

2002 - Sound Riot Records
  
Urarv
Urarv
Aurum

2017 - Svart Records
  
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Death's Design

2001 - Avantgarde Music
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique