chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
109 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Gates of Sinn - The Great Sabbath

Chronique

The Gates of Sinn The Great Sabbath (Démo)
Cela fait maintenant quelques années qu’une petite cohorte de jeunes groupes ont commencé à nous faire parvenir les émanations de leurs caves obscures du fond desquelles ils s’acharnent à rendre un culte à un certain autel du black metal. Pas celui des norvégiens, mais celui de groupes plus étranges, plus bestiaux et plus primitifs. The Gates of Sinn s’inscrit complétement dans cette chapelle, en faisant même de son patronyme un hommage au grand Beherit, inspiration première de ce black metal liturgique, occulte, atavique et cornu. « Lord Nana, the Gate of Sin … ». Sin, ou Sinn, aussi appelé Nana, le dieu mésopotamien de la Lune, et le péché en anglais … Toute une symbolique, donc.

The Great Sabbath est la première démo de ce jeune groupe grec qui peut se vanter d’avoir attiré l’attention du prestigieux et reconnu Iron Bonhead dès sa sortie initiale. Une sacré tour de force qui devrait permettre aux grecs de bien lancer leur nouveau projet. Ce grand sabbat se constitue de cinq pistes dont une intro, officiant toutes dans le prêche démoniaque et l’appel à la guerre sous le signe de Satan. La basse est l’instrument fondamental de la musique du groupe, avec ce son abrasif et massif, qui écrase et soumet pendant que la batterie décérébrée alterne entre blasts primitifs et martèlements à deux neurones pour marquer le rythme. La guitare sonne sale, crasseuses, rouillée, et ne sert qu’à appuyer les riffs de basse. Là-dessus, on régurgite du chant de fond de trachée pour bien marquer la filiation avec ce cher Nuclear Holocausto Vengeance. La table est dressée, on sait déjà ce qu’on va manger.

Pas la peine de faire un descriptif précis des pistes. Elles sont toutes bâties sur le même modèle d’alternance entre charges sur riffs à trois notes et ralentissements étouffants qui puent le poil de bouc. C’est sale, cru, dépravé et hautement diabolique. En plus de Beherit, on renifle aussi un fumet de Profanatica bien présent, avec cette odeur de souffre typique du patron Paul Ledney. L’angelot priapique est bien présent dans la cave des deux dévots, avec toutes ses sales intentions et ses vapeurs de poison.

Gates of Sinn croit en ce qu’il fait, mais n’arrive pas à subjuguer autant que ses références. Il fait les choses bien et offre une cérémonie honnête, avec en particulier une première piste très convaincante, mais manque un peu d’impact sur l’ensemble de sa messe. On aurait besoin d’un poil plus d’accroche et surtout de variété, comme Beherit savait si bien le faire, pour être entièrement convainquant. C’est une bonne première démo, qui prouve un vrai potentiel, d’un groupe qui gagnera à aller jusqu’au bout de ses envies la prochaine fois pour faire exploser le tout.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Gates of Sinn
Black metal primitif
2019 - Iron Bonehead Productions
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
The Gates of Sinn
The Gates of Sinn
Black metal primitif - 2018 - Grèce
  

tracklist
01.   Ego Alpha et Omega (Intro)  (01:53)
02.   Curse the Seals of Angels  (04:27)
03.   Gloria Draconis (Satana Tedeum)  (04:04)
04.   Bleeding the Golden Walls  (05:04)
05.   Church of the Final War  (01:12)

Durée : 16:40

parution
28 Mars 2019

Essayez aussi
Beherit
Beherit
The Oath Of Black Blood (Compil.)

1991 - Turbo Music
  
Confessor A.D.
Confessor A.D.
Too Late To Pray (EP)

2018 - Nihilistic Holocaust
  

Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique