chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
92 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Morteruine - Demo MMXVIII

Chronique

Morteruine Demo MMXVIII
France d’Oïl Productions est le label de SALE FREUX. Mais Dunkel aime aussi chercher, et proposer des albums coup de cœur. Il ne le fait que rarement, lorsqu’il a réellement trouvé un groupe convaincant. Et généralement ses choix sont pertinents et me conviennent. C’est ainsi que je me suis procuré cette première sortie de MORTERUINE, une belle découverte qui aurait mérité un autre nom que l’ennuyeux Demo MMXVIII. Déjà, même s’il a enregistré en 2018, il sort pour nous en 2019, mais surtout le terme de « demo » a tendance à rebuter, à sonner très amateur. Et effectivement cette appellation dessert les 32 minutes au niveau qui ferait pâlir beaucoup de « véritables » albums. Certes, le son est un peu trop étouffé, mais les ambiances sont là, bien là.

Alors à quoi ressemble ce groupe ? Eh bien d’un point de vue humain, il n’est composé que d’une personne, un « François de Morteruine » qui s’en sort très bien tout seul. Bon, j’entends déjà les amateurs de batterie véritable se plaindre des sons de la BAR mais notre homme rattrape ce point négatif par de très bons passages à la guitare acoustique. Il aime cet instrument, il le glisse un peu partout, de façon récurrente. Au point que cela définisse l’identité de MORTERUINE. L’instrument est si important qu’il est le héros des trois intermèdes musicaux de la galette. Sur les autres pistes il se fait moins omniprésent mais s’avère salvateur. Il vient s’ajouter à un black metal entraînant et dynamique, mais faussement excité. Le mariage est très bien équilibré sur « Oubli », « Marécages » et « Ruines », les trois pistes principales de l’album. Elles sont emplies d’une force et d’une mélancolie bien dosées. Les mélodies y sont claires, les vocaux très « harsh », proches de ceux de Monsieur Nokturn (AUTARCIE / DYSTER).

En plus de ces trois morceaux et des trois intermèdes déjà cités restent deux titres à part. « Nos vieux » fait le pari de mêler le côté punk écorché d’AUTARCIE à des riffs grandiloquents proches des délires musicaux de Vaerohn (PENSEES NOCTURNES). Intéressant, mais pas vraiment l’orientation que je souhaite pour l’avenir. « Testament » est quand à lui un titre plutôt dark poète, avec une voix claire qui déclame en français sur des instruments eux aussi très doux. Il est placé à la fin, il fait office de bonne conclusion mélancolique à l’album.

J’ai d’ailleurs oublié de le mentionner, mais MORTERUINE s’exprime en français. Et c’est là encore un plus, surtout lorsque les vocaux se font audibles. J’ai bien apprécié la sensibilité de ce projet, et même s’il n’y a au final que trois morceaux véritables, ils annoncent le meilleur. Les trois morceaux instrumentaux parviennent à créer les ambiances, les deux autres pistes sont plus dispensables...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Morteruine
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Morteruine
Morteruine
Black Metal - France
  

écoutez
tracklist
01.   Oubli
02.   Marécages
03.   Interlude premier
04.   Ruines
05.   Interlude second - Le tempestaire
06.   Nos vieux
07.   L'aiguille
08.   Testament

Durée : 32:42

parution
8 Mars 2019

Essayez aussi
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
The Rise Of Lucifer (EP)

2015 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Amaguq
Amaguq
Occult Rituals Of Anthropophagous Worship

2017 - Impious Desecration Records
  
Perverted Ceremony
Perverted Ceremony
Sabbat Of Behezaël

2017 - Nuclear War Now! Productions
  
Fuath
Fuath
I

2016 - Neuropa Records
  
Israthoum
Israthoum
A Monument Of Brimstone

2009 - Spikefarm Records
  

Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique