chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
150 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ravenzang - Uit een duister verleden

Chronique

Ravenzang Uit een duister verleden
Nerveux et teigneux. Voilà à quoi ressemble ce premier album de RAVENZANG, formé en 2017 par deux jeunes moribonds qui veulent nous replonger dans le black originel. Et que c’est bien fait ! Extrêmementes gelées et pourtant brûlantes à la fois, les compositions arrivent à déterrer le corps perdu des vieux DARKTHRONE. Voilà, c’est tout. J’ai envie d’arrêter ma chronique ici parce que c’est suffisant pour décrire ce que contiennent ces 7 pistes.

Trop court ? Et bien je dirai dans ce cas-là que c’est à l’image de l’album, qui ne dépasse pas la demi-heure de jeu. Les titres ne font pas dans l’inutile et attaquent directement là où ça fait mal, et donc là où ça fait du bien. Seules les première et dernière piste dépassent les 5 minutes. La première à cause d’une première minute introductive qui accompagne l’auditeur dans la caverne caché au fond de la forêt. La dernière parce que... euh, non juste comme ça, mais elle finit en fade-out histoire de nous faire atterrir doucement...

RAVENZANG signifie « Le chant du corbeau ». Très bien, le corbeau nous fait tout de suite penser à NEHEMAH, entre autres. C’est le même univers, même si le niveau est un cran en-dessous. Normal tant il est difficile de rivaliser avec NEHEMAH. En tout cas, on retrouve les vocaux et les style de jeu propres à ce black metal inspiré par les années 90. Le chanteur a un timbre qui râcle, contamment. Il est suffisamment présent tout en sachant se taire par moments pour laisser couiner les guitares, pour laisser s’abbatre le coups sur la batterie.

La technique est laissée de côté et il faudrait s’être perdu en chemin pour le reprocher. RAVENZANG est là pour créer des ambiances massacreuses, implacables, hautaines. C’est vraiment parfait pour ceux qui veulent se passer du black bien classique, mais efficace. C’est chanté en néerlandais, mais vu que les paroles ne sont pas distinctes, on ne s’en rend pas compte. Dommage que le visuel ne soit pas plus réussi, il ne me semble pas vraiment donner envie de découvrir ce que contient l’album. Pareil avec le logo...

Je lui mets 6.5 juste pour qu'il soit le plus proche de 666. Ce qu'il mérite...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
14/08/2019 13:19
note: 7/10
Ecouté en entier via Youtube effectivement bon petit album sans prétention mais qui fait le boulot avec application. Rien de neuf sur le fond et ultra-classique ça ne laisse pas un souvenir impérissable mais ça suffit à passer un bon moment, c'est déjà ça !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ravenzang
Trve Black Metal
2019 - New Era Productions
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ravenzang
Ravenzang
Trve Black Metal - 2017 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Bloed onder volle maan
02.   Sterbend licht
03.   Verzet van de Falwaz
04.   Terugkeer der tirannie
05.   Heilweg
06.   Woud der schaduwen
07.   Hellevorst

Durée : 29:16

parution
12 Avril 2019

Essayez plutôt
Tuman
Tuman
The Past is Alive

2014 - No Colours Records
  
Ordem Satanica
Ordem Satanica
Monte da lua

2017 - Signal Rex
  
Neige Eternelle
Neige Eternelle
Neige Eternelle

2013 - Sepulchral Productions
  
Pure
Pure
J'aurais dû

2017 - Symbol of Domination Prod.
  
Ormgård
Ormgård
Ormblot

2014 - Forever Plagued Records
  

METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique
Fifth Angel
Third Secret
Lire la chronique
Undergang
Den Gobbelte Grav (EP)
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique