chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Darkend - Spiritual Resonance

Chronique

Darkend Spiritual Resonance
Jean-Clint ! EH, JEAN-CLINT ! JEAAAAAAAAN-CLIIIIIIINT, rahahahahahaa. Je sais, je suis sûr, je suis certain que notre frère chroniqueur Jean-Clint a eu les yeux plutôt rond en voyant la note que j’ai mise à cet album de DARKEND. 8.5/10. Et facile en plus. Avec l’envie de mettre 9 !

Pourtant j’avoue que c’était pas gagné à la base. Je n’étais jamais plongé dans le groupe pourtant estampillé black sympho, moi qui en suis fan. C’est à cause de l’imagerie, c’est à cause de la nationalité, c’est à cause de commentaires peu flatteurs que j’avais lus. Je sais, je sais, je sais très bien même que l’Italie s’est rachetée. Elle propose désormais un bon nombre de formations intéressantes, mais « black metal sympho italien », ça sonnait mal à mes oreilles. Du coup j’avais volontairement ignoré les albums de 2010, 2012 et 2016. Et ce quatrième album, Jean-Clint n’a pas voulu le chroniquer, il l’a trouvé plat et apparemment chiant.

Moi, j’ai plongé. Mais profondément ! Normal, je suis très ouvert au black metal de pucelle. C’est à dire du black facile d’accès, sans grand mérite, mais avec une accroche de fou. Normalement, un habitué du BM ne tombe pas dans les gros panneaux. Moi si. En fait, j’ai kiffé cet album. Et j’ai honte. D’être une pucelle, mais aussi d’avoir cet horrible verbe qui me vient en tête : « kiffer ». Mais c’est le verbe qui s’impose ! Spiritual Resonance est un album qui sert à kiffer. Kiffer sa mère ! Kiffer sa race !

C’est que nous avons là un groupe de petits malins. 6 membres principaux qui piochent comme des fenecs dans ce qu’ont fait des formations ultra-connues et qui le resservent avec une prod bien clean, et suffisamment de talent pour ne pas être taxés de copieurs. Ces 6 musiciens sont plus ou moins les mêmes que sur l’album précédent, avec juste un changement au niveau de la basse : Vinterskog remplace Specter. On remarquera aussi que les invités sont bien moins nombreux. Alors que The Canticle of Shadows faisait fort en incluant les vocaux de Kvarforth (SHINING), Attila (MAYHEM), Sakis (ROTTING CHRIST) et Labes (ABYSMAL GRIEF), il n’y a ici que la chanteuse de WARDRUNA, Lindy Fay Hella, qui est venue faire coucou. Mais quel coucou ! Son intervention sur « With Everburning Sulphur Unconsumed » est mémorable. Des vocaux féminins puissants qui giclent à la 2ème minute, c’est... pfiou... imparable. J’ai beau savoir qu’ils arrivent, j’ai le rictus de jouissance précoce qui me marque le visage à chaque fois.

En fait, il y a seulement 6 morceaux sur cet opus, et c’est aussi une très bonne décision. Chacun arrive ainsi à se démarquer, à avoir son originalité. Et la durée totale est suffisante. 42 minutes qui ne donnent aucunement l’impression de remplissage. Ni l’envie d’en avoir plus, c’est vraiment un dosage parfait. Comme, donc, les artifices divers employés. DARKEND se range dans le black sympho, un peu par commodité, mais il se comparera avec du CRADLE OF FILTH du XXIème siècle pour les mélanges black death sucrés aux riffs envolés et accompagnés de piano et clavier. Il se comparera avec le BEHEMOTH actuel pour tricoter des compositions agressives mais catchy. Il se comparera avec ROTTING CHRIST pour saupoudrer certains passages d’ambiances ritualistes. Il se comparera même à HIMINBJORG pour balancer un chant clair des sommets enneigés sur « The Seven Spectres Haunting Gethsemane ».

Sur les six morceaux, il y en a cinq qui me renversent. Qui me font « kiffer » ! Les pistes 1, 3, 4, 5 et 6. Il y a des mélodies dingues, des placements de piano ultra épiques, des choeurs imparables ! La piste 2 ? En fait elle prend des accents un peu trop ritualistes, avec un rythme lent qui appelle Satan sur 5 minutes. C’est du bon, mais ça n’atteint pas l’excellence du reste.

Alors j’assume mon plaisir. J’ai écouté cet album une vingtaine de fois. Je vais le remettre quand j’aurais envie de morceaux qui me mettent la pêche. Et même s’il se fait critiquer pour son côté « commercial », je ne pourrai pas nier qu’il m’a terriblement botté !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
03/10/2019 11:06


Tentez plutôt les Suisses si vous voulez du son qui arrache et du spiritueux! Mr Green
philresist citer
philresist
19/09/2019 12:26
moi comme Sakrifiss j'ai bien aimé et je suis tres loin d'etre un ados et mes oreilles sont endomagées depuis longtemps....
Jean-Clint citer
Jean-Clint
13/09/2019 00:05
note: 6.5/10
Ahah merci pour le clin d'oeil ! Clin d'oeil

Sérieusement ta chronique m'a redonné envie de m'y plonger mais je suis vite remonté à la surface, tant c'est mollasson et peu inspiré. Accessible à outrance et manquant de violence ça m'a fait penser justement à du Black pour ado, pas trop démonstratif ni méchant, qui contient juste ce qu'il faut accrocher les jeunes oreilles.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Darkend
Black Metal de pucelle
2019 - Dark Essence Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines : (3)  8.33/10

plus d'infos sur
Darkend
Darkend
Black Metal de pucelle - 2006 - Italie
  

vidéos
With Everburning Sulphur Unconsumed
With Everburning Sulphur Unconsumed
Darkend

Extrait de "Spiritual Resonance"
  

tracklist
01.   The Three Ghouls Buried at Golgotha
02.   Scorpio Astraea High Coronation
03.   With Everburning Sulphur Unconsumed
04.   Vessel Underneath
05.   Hereafter, Somewhere
06.   The Seven Spectres Haunting Gethsemane

Durée : 41:27

parution
13 Septembre 2019

Tool
Fear Inoculum
Lire la chronique
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
Chthonic Deity
Reassembled In Pain (Démo)
Lire la chronique
Flesh of the Stars
Mercy
Lire la chronique
Meuchelmord
Waffenträger
Lire la chronique
Blood Incantation
Hidden History Of The Human...
Lire la chronique
EMPATH EUROPE - VOLUME 1
Devin Townsend + Haken
Lire le live report
Vastum
Orificial Purge
Lire la chronique
Verdun
Astral Sabbath
Lire la chronique
Unfathomable Ruination
Enraged & Unbound
Lire la chronique
Witch Mountain
Witch Mountain
Lire la chronique
Die Kunst Der Finsternis
Revenant in a Phantom World...
Lire la chronique
Opeth + The Vintage Caravan
Lire le live report
Negator
Vnitas Pvritas Existentia
Lire la chronique
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique
Maïeutiste
Veritas
Lire la chronique
Faceless Entity
In Via Ad Nusquam
Lire la chronique