chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
83 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Power Trip - Opening Fire: 2008​-​2014

Chronique

Power Trip Opening Fire: 2008​-​2014 (Compil.)
Sortie en catimini via le label californien Dark Operative Records (Bleach Everything, This Will Destroy You...), Opening Fire: 2008-2014 est, comme son nom le suggère, une compilation regroupant tous les morceaux de Power Trip que l’on ne trouve pas sur leurs albums. Parue en avril 2018 sur Bandcamp et proposée depuis la fin de l’année dernière dans une version digisleeve maigrelette ne se contentant que du strict minimum, celle-ci a été illustrée par un certain Matt Stikker remarqué notamment pour ses travaux réalisés pour d’autres groupes tels que Witch Vomit, Stälker et Outer Heaven.

Proposant onze titres pour une durée d’environ trente-cinq minutes, cette compilation regroupe les les EPs Power Trip et The Armageddon Blues Session sortis respectivement en 2011 et 2014. Notons néanmoins pour les plus pointilleux qui commencent déjà à faire la mou que The Armageddon Blues Session est effectivement paru en 2009 via Double Or Nothing Records mais que sur cette compilation figure la réédition de Triple-B Records qui proposait à l’époque en guise de bonus deux titres supplémentaires ("Questions" et "Vultures") que l’on trouvait déjà à l’époque sur la première démo de Power Trip sortie en 2008. Pour compléter cette compilation, on trouve également les titres "This World" dans sa version de 2014 figurant sur la compilation The Extermination: Vol. 2 éditée par Flatspot Records (Backtrack, Take Offense, Mizery...) et "Hammer Of Doubt" présent sur la compilation America’s Hardcore sortie quant à elle en 2010 sur Triple-B Records.

Remasterisés par Arthur Rizk, les titres de cette compilation bénéficient d’une remise à niveau qui va permettre de gagner en homogénéité là où un simple copier/coller depuis les bandes d’origine aurait probablement mis en relief davantage de disparités (comme sur la plupart des compilations couvrant plusieurs années de la carrière d’un groupe). Bien entendu, les nuances de productions se font tout de même ressentir, notamment sur les titres du EP The Armageddon Blues Session où le son (principalement celui des guitares) n’est clairement pas identique mais dans l’ensemble, on sent tout de même une certaine uniformité qui permet vraiment d’apprécier cette compilation sans avoir à souffrir de trop grandes disparités en matière de son.
Opening Fire: 2008-2014 s’ouvre sur les trois titres de leur second EP paru en 2011. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on y trouve un Power Trip déjà particulièrement en forme distillant avec tout l’intensité et l’énergie qu’on lui connait un Thrash/Crossover déjà particulièrement redoutable. Entre ce riffing hyper affûté (j’ai déjà envie de tout péter rien que durant les premières secondes de "Divine Apprehension"), ces breaks de mongolito ("Divine Apprehension" à 3:04 et "Suffer No Fool" à 0:48 en mode "tout casser arghhhhhh !"), ces leads et autres solos démoniaques, ce groove revanchard, ce chant arraché bardé de réverb et ces quelques chœurs bien viriles ("Suffer No Fool" à 2:08), tous les ingrédients étaient déjà présents pour mettre d’accord tous les amateurs de Thrash/Crossover. En guise de conclusion à ce EP on trouve une reprise de Prong avec le titre "Brainwave" qui, de base, transpire déjà le Hardcore/Crossover new-yorkais (Cro-Mags, Leeway, Crumbsuckers...) par tous les pores.
"This World" est un titre qui figurait initialement sur la première démo de Power Trip parue en 2008. Cette version 2014 bénéficie cependant d’une meilleure production et d’une relecture évidemment un peu plus féroce ce qui n’est clairement pas pour me déplaire. Néanmoins, l’approche beaucoup plus Hardcore de l’ensemble met clairement en évidence qu’il s’agit de l’un des premiers titres composés par Power Trip.
S’ensuit "Hammer Of Doubt" dans sa version de 2010. Toujours aussi redoutable d’efficacité, ce dernier ne laisse pas entendre énormément de différences par rapport à la version de 2013 clôturant l’excellent Manifest Decimation. Certes la production plus incisive et l’interprétation encore plus radicale me fait naturellement pencher en faveur de la version présente sur album mais eu final, les différences sont assez minimes (pas de samples ici en guise d’introduction ou de conclusion, pas de "The" dans le titre non plus, un solo pas tout à fait identique (même si l’esprit demeure) et voilà, c’est à peu près tout...).
Cette compilation se termine ensuite par les six titres du EP The Armageddon Blues Session. Sans être mauvais, loin de là, ce sont pourtant les moins bons morceaux de Power Trip. Moins nerveux, plus Hardcore, on sent que le groupe n’a pas encore atteint la puissance de feu qu’on lui connait. Surtout, les riffs sont loin d’être aussi impitoyables que ceux que la paire Blake Ibanez/Nick Stewart composera quelque temps plus tard. Clairement, les Texans font là du bon boulot ("Lake Of Fire" ou "The Evil Beat" par exemple) mais si vous avez découvert Power Trip sur album, alors il vous sera probablement difficile de vous enthousiasmer avec autant de ferveur sur ces quelques titres efficaces mais bien moins mémorables. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que le groupe ne joue plus ces morceaux en live.

Loin d’être un indispensable, Opening Fire: 2008-2014 n’en demeure pas moins une très bonne compilation, plutôt homogène et surtout suffisamment complète puisqu’elle propose tout de même des regrouper sur un seul et même format l’ensemble des titres exécutés par Power Trip ne figurant pas sur album. Un objet en tout cas idéal pour ceux qui comme moi qui n’ont pas sur leurs étagères ces quelques sorties.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Power Trip
Thrash / Crossover
2018 - Dark Operative Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Power Trip
Power Trip
Thrash / Crossover - 2008 - Etats-Unis
  

formats
  • Digital / 2018 - Dark Operative Records
  • Vinyl / 2018 - Dark Operative Records
  • CD / 2018 - Dark Operative Records

tracklist
01.   Divine Apprehension  (04:17)
02.   Suffer No Fool  (02:33)
03.   Brainwave (Prong Cover)  (03:09)
04.   This World (2014)  (02:59)
05.   Hammer Of Doubt (2010)  (04:28)
06.   Armageddon Blues  (04:33)
07.   Lake Of Fire  (02:54)
08.   The Evil Beat  (03:25)
09.   Acid  (02:39)
10.   Questions  (01:08)
11.   Vultures  (03:31)

Durée : 35:36

line up
parution
27 Avril 2018

voir aussi
Power Trip
Power Trip
Nightmare Logic

2017 - Southern Lord Recordings
  
Power Trip
Power Trip
Manifest Decimation

2013 - Southern Lord Recordings
  

Essayez aussi
Dr. Living Dead!
Dr. Living Dead!
Radioactive Intervention

2012 - High Roller Records
  
Dr. Living Dead!
Dr. Living Dead!
Thrashing The Law (Démo)

2008 - Autoproduction
  
Foreseen
Foreseen
Grave Danger

2017 - 20 Buck Spin Records
  
SSS (Short Sharp Shock)
SSS (Short Sharp Shock)
Short Sharp Shock

2007 - Earache Records
  
Municipal Waste
Municipal Waste
Massive Aggressive

2009 - Earache Records
  

Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique
Abhorrence
Evoking The Abomination
Lire la chronique
Resent
Crosshairs
Lire la chronique