chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
97 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Entrails - Rise Of The Reaper

Chronique

Entrails Rise Of The Reaper
Oui vos yeux ont mal, certainement sur le podium des pires pochettes de cette année… Digne d’un groupe death de troisième zone du début des années 2000 (Metal Blade devrait aller lui aussi chez l’ophtalmo), à des années lumières de la classieuse Obliteration. Entrails donne le bâton pour se faire battre (titre de la galette inclus) mais il n’y pas que cela. Les Suédois perdent leur nouveau frontman/bassiste ainsi que leur batteur (passage éclair de deux ans pour eux deux), le jeune guitariste Penki range sa 6 cordes pour récupérer les vocaux et la basse. Entrails ira recruter un nouveau guitariste (inconnu au bataillon pour ma part) et un frappeur de session (Brynjar Helgetun de Gods Forsaken). Bref ça sent déjà bien mauvais après une qualité (moyenne à la base) chutant de sorties en sorties… Maître Dan Swanö (au mixage/mastering depuis leur premier album) ne pourra pas faire de miracle.

Ressuscité il y a 10 ans par son fondateur Jimmy Lundqvist, Entrails a toujours joué en seconde zone et a même parfois donné une bribe d’espoir sur l’efficace Raging Death (ah ce « Death League », oui je radote encore et encore). C’est donc une écoute plutôt nonchalante de mon côté pour ce sixième album mais avec des esgourdes clairement en manque de HM-2 en provenance de Suède (le désert cette année). Pourtant c’est plutôt une surprise les premières minutes débutées, un départ ultra mélo épique sur « For Hell » (dans la lignée de leurs camarades maudits d’Evocation). Signe de fin d’un death monolithique rachitique ? Non, le seul titre dans cette mouvance mais l’arrivée du nouveau guitariste semble avoir booster la présence de mélodies et de soli. Les expérimentations doomy de leur adolescence (Paradise Lost mon amour) déjà présentes dans le passé passent elles aussi la seconde, l’introduction de « Miscreation », le break de « The Pyre » ou le final de plus de 7 minutes « Cathedral Of Pain » (morceau le plus long de leur discographie à ce jour). On ne crachera clairement pas dessus.

Pour le reste, le style pur « swedeath » subsiste mais de manière encore trop inégale, alternant entre passages vindicatifs efficaces, réchauffés quelconques (« Crawl In Your Guts ») et grosse panne d’inspiration (« In The Shape Of The Dead »). Pouce levé pour le très Puteraeon « The Pyre », ambiancé (son break) et paré pour muscler la nuque (lancement canon et paroles décérébrées « Take my body to the pyyyyre »), « Gravekeeper » ou les 2 minutes de « Evils Of The Night » (tsunami en pleine face, on en redemande !). C’est à peu près tout… Pouce baissé pour le reste des morceaux (« je ne me contente que du minimum syndical et je coche les cases swedeath pour remplir le contrat », syndrome Rogga Johansson) ainsi que la nouvelle recrue derrière les fûts, une rythmique globalement très molle (où sont les hammer blasts impromptus ravageurs d’Adde Mitroulis ?) qui n’aidera pas à nous réveiller de notre torpeur déjà conséquente à mi-parcours. Ah comme une sensation de « déjà-vu » depuis plusieurs années ?

Le naufrage continue. Entrails s’accroche depuis 2013 au paquebot Metal Blade, pas sûr que l’écurie californienne reconduise le contrat si le groupe délivre encore une galette de ce niveau. La musique n’est toutefois pas aussi horrible que sa pochette, des passages qui arrivent à faire taper du pied et quelques bribes expérimentales bienvenues mais si génériques et plan-plan pour un groupe formé en 1990… Et encore je suis indulgent car les sorties swedeath se font rare ces temps-ci, à moins que les demi-dieux « démembreurs » ne délivrent une nouvelle offrande et renversent la table jonchée d’ersatz.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

zoltar citer
zoltar
27/09/2019 10:13
D'accord sur la pochette et d'accord pour le côté inspiration (un peu) en berne. Mais j'avoue que le nouveau guitariste apporte une bonne patte mélodique et qu'il y a quelques nouvelles pistes intéressantes à explorer. Mais c'est vrai que depuis le départ simultané de Jocke et Adde, cela patine un peu...
ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
25/09/2019 19:59
colin.lmbrt a écrit :
Oui Istapp c'est rien de novateur ou de transcendant mais c'est tout de même bien sympathique


Pour adoucir les moeurs entre un The Ugly et un Avslut, ça passe totalement crème !
colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
25/09/2019 19:39
ElGdlMuerte a écrit : Mitch a écrit : Il est chez Istapp (black mélo de seconde zone).

J'ai écouté les 3 albums de Istapp hier soir et c'est pas mal du tout, rien de transcendant et peut-être un peu trop "mignon" par moment, mais le chant de Carlsson (album 2019) prend tout son sens sur du black. Je le vois bien hurler sur des trucs plus vénère du genre black/death ou dark à la The Legion ou Necrophobic, ce serait phénoménale ! Ou alors, hurler dans Bloodbath, histoire de relever le niveau ....


Oui Istapp c'est rien de novateur ou de transcendant mais c'est tout de même bien sympathique
ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
25/09/2019 11:36
Mitch a écrit : Il est chez Istapp (black mélo de seconde zone).

J'ai écouté les 3 albums de Istapp hier soir et c'est pas mal du tout, rien de transcendant et peut-être un peu trop "mignon" par moment, mais le chant de Carlsson (album 2019) prend tout son sens sur du black. Je le vois bien hurler sur des trucs plus vénère du genre black/death ou dark à la The Legion ou Necrophobic, ce serait phénoménale ! Ou alors, hurler dans Bloodbath, histoire de relever le niveau ....
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
25/09/2019 10:53
On va peut-être se laisser tenter pour voir...
Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/09/2019 09:40
Mitch a écrit : Jean-Clint s'occupe de la chronique, il pourra t'en parler.
J'ai juste écouté les extraits dispos, du gros gros son mais j'ai pas retenu grand chose... A approfondir.


Elle arrive la semaine prochaine au plus tard ! Un petit disque sympathique qui fait le boulot à défaut d'être mémorable ! Clin d'oeil
Mitch citer
Mitch
25/09/2019 09:22
Jean-Clint s'occupe de la chronique, il pourra t'en parler.
J'ai juste écouté les extraits dispos, du gros gros son mais j'ai pas retenu grand chose... A approfondir.
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
24/09/2019 22:57
Tu as eu l'occasion d'écouter le nouveau Endseeker Mitchounet ? C'est aussi chez Metal Blade. Je me tâte...

https://youtu.be/zxbDKvkRkiI
ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
24/09/2019 15:54
Mitch a écrit : ElGdlMuerte a écrit : Je ne suis pas un dingue de World Inferno, mais ce chanteur furtif était quand même bien ouf. Il est où maintenant ? On sait ?

Tout à fait, un des rares points positifis de l'album.
Il est chez Istapp (black mélo de seconde zone).


Thanx, je vais aller jeter une oreille ce soir, au cas où !!!
Mitch citer
Mitch
24/09/2019 15:51
ElGdlMuerte a écrit : Je ne suis pas un dingue de World Inferno, mais ce chanteur furtif était quand même bien ouf. Il est où maintenant ? On sait ?

Tout à fait, un des rares points positifis de l'album.
Il est chez Istapp (black mélo de seconde zone).
ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
24/09/2019 15:42
Jean-Clint a écrit : mais c’est sûr que côté Swedeath c’est franchement mort cette année

C'est clair que rien que les FERAL et LIK de 2018 les mets tous à l’amende et sans forcer !!!
Le 2 titres sortis en 2017 ou 2018 était déjà bien annonciateur de la misère à venir et la pochette était aussi bien pourrie !
Je ne suis pas un dingue de World Inferno, mais ce chanteur furtif était quand même bien ouf. Il est où maintenant ? On sait ?
Jean-Clint citer
Jean-Clint
24/09/2019 15:30
C’est clair que la pochette est absolument immonde on se demande s’ils l’ont bien regardé avant de la valider !

Côté musique les deux extraits présentés m’ont plus convaincu que tout l’album précédent, ça ne vole pas très haut mais ça fait le boulot correctement, surtout avec une production plus potable et moins synthétique que celle de « World Inferno ». J’attends de voir ce qu’il vaut dans son intégralité mais c’est sûr que côté Swedeath c’est franchement mort cette année

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Entrails
Death Metal
2019 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.73/10

plus d'infos sur
Entrails
Entrails
Death Metal - 1990 - Suède
  

tracklist
01.   Rise of the Reaper (Intro)  (1:20)
02.   For Hell  (3:32)
03.   Miscreation  (4:22)
04.   The Pyre  (4:05)
05.   In the Shape of the Dead  (5:06)
06.   Gravekeeper  (3:50)
07.   Destination Death  (3:30)
08.   Destruction  (2:41)
09.   Crawl in Your Guts  (2:54)
10.   For Whom the Head Rolls  (3:18)
11.   Evils of the Night  (2:24)
12.   Cathedral of Pain  (7:38)
13.   The End (Outro)  (1:52)

Durée : 46:32

line up
parution
11 Octobre 2019

voir aussi
Entrails
Entrails
Obliteration

2015 - Metal Blade Records
  
Entrails
Entrails
The Tomb Awaits

2011 - F.D.A.
  
Entrails
Entrails
World Inferno

2017 - Metal Blade Records
  
Entrails
Entrails
Raging Death

2013 - Metal Blade Records
  

Essayez plutôt
Disma
Disma
The Manifestation (EP)

2011 - Necroharmonic
  
Beyond
Beyond
Fatal Power Of Death

2013 - Iron Bonehead Productions
  
Impetuous Ritual
Impetuous Ritual
Relentless Execution Of Ceremonial Excrescence

2009 - Profound Lore Records
  
Hate Eternal
Hate Eternal
Fury & Flames

2008 - Metal Blade Records
  
Nominon
Nominon
Recremation

2005 - Konqueror Records
  

Live Suffer Die
A Voice from Beyond Death
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Piles Of Festering Decompos...
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique