chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
98 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aegrus - In Manus Satanas

Chronique

Aegrus In Manus Satanas
AEGRUS nous montre en sortant ce troisième album qu’il a décidé d’être constant. Un album tous les deux ans, pour les années impaires. J’avais chroniqué le premier, Devotion for the Devil, en 2015, mais je ne m’étais pas occupé du deuxième, paru en 2017. Pourtant Thy Numinous Darkness était tout aussi efficace. C’est carrément une faute de ma part de ne pas en avoir parlé ! Comme si moi aussi je me concentrais uniquement sur les albums impairs… Allons-y alors, lançons-nous dans In Manus Satanas.

Visuellement d’abord, petite déception, car même si cette pochette est très bonne, elle brise l’habitude prise sur les deux premiers opus de faire figurer un encapuché. J’aime quand il y a des éléments récurrents qui font office de fil conducteur. Rien de grave mais dommage de ne pas avoir poursuivi dans un style de pochette similaire. Musicalement ensuite, il n’y a pas grand chose à critiquer. 8 pistes qui respectent l’univers créé jusqu’à maintenant par AEGRUS. 44 minutes de black metal finlandais ultra plaisant.

On y retrouve ce qui nous a fait, et qui continue de nous faire aimer le BM finlandais. Des pistes envolées, tour à tour agressives et mélodiques. Des pistes qui viennent se faire entrechoquer la rébellion et le désabusement. Les vocaux éraillés cotoient ou sont superposés à d’autres plus growlés. Le rythme est en grande partie rapide, tourmenté et violent comme un typhon titanesque. Mais il sait laisser la place à des passages plus sournois, plus lents, serpentants et angoissants, principalement sur « Ascending Shadows », petit bijou de sensations noires.

Les pistes ont des durées raisonnables, avec une moyenne autour des 7 minutes, mais elles ne donnent jamais l’impression d’être longues. Au contraire le temps passe très vite, on se retrouve surboosté devant l’enthousiasme ambiant. On a ainsi régulièrement envie d’y retourner, histoire de se prendre une petite dose de torgnoles revigorantes. Oh oui, ça bastonne bien, et les riffs, trémolos et autres petits sons ajoutés viennent vite se glisser en tête. Difficile d’oublier la force et les émotions d’un « Nemesis »

Pas grand chose à ajouter, ce groupe se débrouille encore très bien et même si certains passages sont moins marquants que d’autres, il sort du lot pas sa personnalité bien marquée et sa capacité à nourrir tous ceux qui aiment le trve black mélodique aux forts accents finlandais.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

ElGdlMuerte citer
ElGdlMuerte
16/10/2019 14:57
La critique de ce disque m'a beaucoup intrigué, du coup j'ai écouté le 1er avant de m'y coller et putain, cette baffe dans la gueule ce groupe !!!! Merci pour l’uppercut Sakri !
N4pht4 citer
N4pht4
12/10/2019 00:08
note: 8.5/10
Un album que j’attendais de pied ferme depuis l’annonce de la date de sortie, et comme d’habitude avec Aegrus, et ce depuis leur premier album, on est jamais déçu. D’une rare constance dans la qualité, le riffing froid et mélodique finlandais qui va bien et un chant qui envoie.
Mais surtout, pour ceux comme moi qui y sont réfractaires, pas de chant clair, pas de claviers! Que demande le peuple?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aegrus
Trve black mélodique
2019 - Saturnal Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Aegrus
Aegrus
Trve black mélodique - 2005 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Hymn to the Firewinged One
02.   Nightspirit Theosis
03.   Gestalt of Perdition
04.   At the Altar of Twilight
05.   Ascending Shadows
06.   Nemesis
07.   The Black Wings upon Me
08.   In Manus Satanas

Durée : 44:27

parution
11 Octobre 2019

voir aussi
Aegrus
Aegrus
Devotion for the Devil

2015 - Drakkar Productions
  

Essayez aussi
Baptism
Baptism
V: The Devil's Fire

2016 - Season Of Mist
  
Plaga
Plaga
Trąby Zagłady / Pożeracze Słońc (Compil.)

2014 - Hellfire Records
  
Амезарак
Амезарак
Daemonolatreia

2014 - Satanath Records
  
Baptism
Baptism
As the Darkness Enters

2012 - Northern Heritage
  
Niedergang
Niedergang
Átszellemülés

2016 - Werewolf Promotion
  

Kosmokrator
Through Ruin... Behold
Lire la chronique
Bölzer
Lese Majesty (EP)
Lire la chronique
Tan Kozh
Lignages oubliés
Lire la chronique
Ars Moriendi
La solitude du pieux scélér...
Lire la chronique
Mutilated
In Memoriam (Compil.)
Lire la chronique
Silure
Route De Troche (Démo)
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique
Opeth
In Cauda Venenum
Lire la chronique
Black Cilice
Transfixion of Spirits
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
The Nephilim
Lire la chronique
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)
Lire la chronique