chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
152 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Uniform / The Body - Everything That Dies Someday Comes Back

Chronique

Uniform / The Body Everything That Dies Someday Comes Back (Coll.)
Cette nouvelle fusion entre Uniform et The Body allait-elle se montrer aussi frustrante que l’expérimentation Mental Wounds Not Healing ? C’est forcément avec cette question en tête que j’ai approché Everything That Dies Someday Comes Back, tant la première collaboration était un mélange entre enthousiasme et coups d'épée dans l’eau, les deux formations y montrant autant un mariage naturel de leurs différentes lubies qu’une impossibilité à se focaliser, trop heureuses de batifoler ensemble. Effleurant nombreuses promesses, elles laissaient alors l’esprit à rêver au jour où elles se réaliseront pleinement.

Spoiler alert, ce ne sera toujours pas durant ces nouvelles trente-neuf minutes que la satisfaction pleine attendue se concrétisera. Everything That Dies Someday Comes Back rejoint en surface son prédécesseur dans son dilettantisme, figurant un mutant allant et venant entre diverses ambiances plutôt qu’invitant dans un univers particulier, comme cela pouvait être le cas lors des collaborations entre Thou et The Body. Les premières écoutes demandent à s’accrocher, entre morceaux industriels sortant directement leurs beats (les musclés « Vacancy » et « Penance »), détours électro/ambiant (« All This Bleeding ») ou encore hip hop malade (« Day of Atonement »). Clairement, si traitement il y a eu, il n’a pas fait effet sur le TDAH qui paraît habiter cette rencontre !

Cependant, étrangement, l’impression de trop-peu est cette fois totalement absente. Convaincu d’avoir ici deux formations au top de leur forme – sentiment en grande partie dû à l’excellente surprise qu’était The Long Walk –, les écoutes s’enchainent, de moins en moins compliquées à appréhender, de moins en moins cérébrales. Cette nouvelle collaboration est un patchwork, certes, une compilation d’intérêts divers au point d’avoir l’impression d’entendre ses créateurs discuter entre eux de ce qu’ils veulent jouer ; elle est aussi un délice pour qui aime plonger dans des atmosphères variées mais liées entre elles par un imaginaire. Everything That Dies Someday Comes Back est à voir comme une visite dans le poumon d’une ville tech-noir, Michael Berdan en guide, Chip King comme annonciateur enfiévré des guerres qui s’y jouent, le tourisme prenant des allures de sauvagerie mentale entre Amebix et Nine Inch Nails, Tetsuo et Decoder, Videodrome et Blade Runner. Un lien ténu, mais qui finit par se tenir, se terminant dans la méditation des hivers nucléaires à venir, quand tout ce beau monde finira par passer à l’acte, lors de « Waiting for the End of the World » et « Contempt », leurs accalmies de mort.

On reconnaitra que cela fait beaucoup, pour un disque qui, au départ, fait chercher un dénominateur commun allant au-delà d’un disque « de The Body et Uniform ». Everything That Dies Someday Comes Back ne sera donc toujours pas la fois où s’ouvrira une nouvelle brèche, louvoyant sans pénétrer. Mais il est clairement une œuvre où s’épancher de rêves technologiques et apocalyptiques en la compagnie de songeurs de premier choix. Il y a des esquisses qui valent bien les meilleures peintures.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Uniform / The Body
Industrial / Noise
2019 - Sacred Bones Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
The Body
The Body
Industrial / Noise - 1999 - Etats-Unis
  
Uniform
Uniform
Industrial Noise Rock / Punk - 1992 - Etats-Unis
  

écoutez
vidéos
Day of Atonement
Day of Atonement
Uniform

Extrait de "Everything That Dies Someday Comes Back"
  

tracklist
01.   Gallows in Heaven
02.   Not Good Enough
03.   Vacancy
04.   Patron Saint of Regret
05.   Penance
06.   All This Bleeding
07.   Day of Atonement
08.   Waiting for the End of the World
09.   Contempt

Durée : 39 minutes 13 secondes

parution
16 Août 2019

voir aussi
The Body
The Body
I Have Fought Against It, But I Can’t Any Longer

2018 - Thrill Jockey Records
  
The Body / Full Of Hell
The Body / Full Of Hell
One Day You Will Ache Like I Ache (Coll.)

2016 - Neurot Recordings
  
Uniform
Uniform
The Long Walk

2018 - Sacred Bones Records
  
The Body / Braveyoung
The Body / Braveyoung
Nothing Passes (Coll.)

2011 - At A Loss Recordings
  
Full Of Hell / The Body
Full Of Hell / The Body
Ascending a Mountain of Heavy Light (Coll.)

2017 - Thrill Jockey Records
  

Essayez aussi
Saison de Rouille
Saison de Rouille
Déroutes Sans Fin

2014 - Autoproduction
  
Art of Burning Water
Art of Burning Water
This Disgrace

2013 - Swarm Of Nails / Superfi Records / Riot Season
  
Daughters
Daughters
You Won't Get What You Want

2018 - Ipecac Recordings
  
Pornography
Pornography
Pornography (Compil.)
(This is a collection)

2014 - Speed Ritual Records
  
Thou / The Body
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)

2014 - Vinyl Rites
  

Live Suffer Die
A Voice from Beyond Death
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
200 Stab Wounds
Piles Of Festering Decompos...
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique