chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
141 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Inclination - When Fear Turns To Confidence

Chronique

Inclination When Fear Turns To Confidence (EP)
Une fois n’est pas coutume (même s’il va falloir que ça change avec tout ce que j’ai sous le coude), on va aujourd’hui causer Hardcore avec un disque qui m’a fait forte impression. Passé sous mon radar quelque peu rouillé lorsqu’il s’agit de pister ce genre de sorties, Inclination est un groupe américain originaire du Kentucky dans lequel on retrouve notamment les guitaristes Caleb Murphy des regrettés Expire et Isaac Hale des excellents Knocked Loose. De quoi, au moins sur le papier, susciter un brin d’excitation parmi tous ceux qui savent.
Formé en 2017, le groupe compte à son actif deux EPs qui devraient normalement rappeler de bons souvenirs à tous ceux qui ont connu l’émergence de cette déferlante Vegan/Straight Edge dans la scène Hardcore durant la seconde moitié des années 90. En effet, à l’instar de formations telles que Renounced, Ecostrike, xElegyx et autre XRepentanceX marchant chacune à leur manière dans les pas de groupes comme Earth Crisis, Morning Again, Kindred, Strife, Day Of Suffering et autres Unbroken, Inclination ne s’est pas fait prier lui non plus pour rendre hommage à un genre qui, il y a encore quelques années, était tombé en complète désuétude.

Si cette résurgence de groupes s’appropriant un son, une attitude, un certain mode de vie (vous savez, pas de viande, pas d’alcool, pas de drogues, etc) et tout un tas d’autres gimmicks a de quoi surprendre les plus de trente ans ayant connu l’émergence de la scène H-8000 en Europe et cette lame de fond envoyée par les Etats-Unis à peu près à la même époque c'est tout simplement parce qu'il est toujours aussi étonnant (bien que cela ne soit pas arrivé que dans le Hardcore) de constater à quel point certains sont capables de plonger tête baissée dans un genre dont ils n'ont pas connu l'âge d'or pour, en plus de lui redonner vie, mettre à nouveau en lumière de vieilles formations alors relativement méconnus de cette génération évidemment plus jeune à laquelle ils appartienne. Bref, que ce soit nous les "jeunes" darons ou vous autres sur vos bancs d’écoles, personnes ne semble vouloir contester cette renaissance constatée au sein de la scène Hardcore depuis maintenant quelques années.

Paru en mars dernier via Pure Noise Records (Knocked Loose, Year Of The Knife, Terror, Counterparts...), When Fear Turns To Confidence concentre à peu de choses près tout ce que l’on pouvait trouver à l’époque chez un groupe de Metal/Hardcore Straight-Edge. Proche dans l’esprit d’un Morning Again, d’un Poison The Well (époque The Opposite Of December) ou bien encore d’un Skycamefalling (époque ...To Forever Embrace The Sun), Inclination ne s’est certainement pas fixé pour mission de changer la face du monde mais simplement d’y apporter sa modeste contribution en prenant soins néanmoins de ne rien laisser au hasard et d’être le "putain" de plus efficace possible.
Si la production musclée ne trompera personne sur la fraîcheur du produit, la musique proposée fera quant à elle voyager dans le temps n’importe qui ayant vécu de l’intérieur ce phénomène évoqué plus haut. Accélérations incendiaires témoignant de cette passion, de cette rage et de cette conviction que portent les Américains à leur message, riffs ultra métalliques empruntés pour l’essentiel à la fine fleur de la scène Thrash des années 80, spoken words à l’ancienne ("When Fear Turns To Confidence" à 1:55 et 2:51, "Vagrant" à 1:01, "Into The Shadows" à 0:24 et 3:34), breaks à deux vitesses (quelques passages bien lourdingues à la limite du Beatdown ("When Fear Turns To Confidence" à 3:39, "Vagrant" à 2:17, "Uninhibited" à 2:34, "Into The Shadows" à 3:10) et d’autres plus saccadés) taillés pour briser des nuques par paquets de je ne sais plus combien, dissonances mélodiques fugaces typiques de ce que l’on pouvait entendre dans les années 90/2000 ("When Fear Turns To Confidence" à 1:39 et 2:51, "Vagrant" à 2:17, "Uninhibited" à 0:14...)... Bref, tous les ingrédients nécessaires à une véritable dérouillée dans les règles de l'art.
Là-dessus viennent se poser quelques chœurs bien virils, une seconde voix plus profonde et tout aussi hargneuse que l'on doit au guitariste Isaac Hale ainsi et surtout que le chant particulièrement vindicatif d’un Tyler Short aujourd'hui totalement en confiance vis à vis de ses choix d'une vie sans drogue et sans alcool. Cela en fera sûrement sourire certain mais comme bien souvent dans le Hardcore, le message est ici tout aussi important que la musique. Tyler Short y croit et cherche à travers Inclination à transmettre certaines des valeurs qui lui sont chers. Bien entendu un tel discours ne fera pas écho à tout le monde mais au moins on ne pourra pas reprocher aux Américains de ne pas prendre position pour des idées qui leur tiennent à cœur.

Court, peu original mais d'une efficacité redoutable, ce deuxième EP d'Inclination n'aura aucun mal à convaincre tous les amateurs de Hardcore ayant fait leurs gammes au son des productions de labels tels que Good Life, Victory (lorsqu'il avait encore un semblant d'estime de soi), New Age, Revelation et autre Equal Vision. Un hommage à des groupes pour la plupart disparus aujourd'hui mais dont les idées et le message continuent de vivre à travers des groupes plus jeunes dont le talent n'est plus à démontrer. Une chose est sûre, après deux EPs de cette qualité, Inclination risque d'être particulièrement attendu par tout un pan de la scène Hardcore pour la suite de ses aventures qui, en toute logique, devrait se faire sous la forme d'un album. En attendant, je retourne mosher dans mon salon au son de ces paroles pleines de sens : "As long as I breathe I will be fucking poison free" !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Inclination
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.75/5

plus d'infos sur
Inclination
Inclination
Hardcore - 2017 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   When Fear Turns To Confidence  (04:01)
02.   Vagrant  (02:53)
03.   Uninhibited  (02:53)
04.   Into The Shadows  (04:24)
05.   Inclination  (02:55)

Durée : 17:06

line up
parution
12 Mars 2019

Essayez aussi
Higher Power
Higher Power
Soul Structure

2017 - Flatspot Records
  
Integrity
Integrity
Howling, For The Nightmare Shall Consume

2017 - Relapse Records
  
Turnstile
Turnstile
Nonstop Feeling

2015 - Reaper Records
  
All Out War
All Out War
Give Us Extinction

2017 - Organized Crime Records
  
Kindred
Kindred
File 01

1996 - Goodlife Recordings
  

Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique
Maïeutiste
Veritas
Lire la chronique
Faceless Entity
In Via Ad Nusquam
Lire la chronique
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Häive
Iätön
Lire la chronique
Infaust
Verblichen
Lire la chronique
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Dauþuz
Monvmentvm
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Gidim
Lire la chronique
Devourment
Obscene Majesty
Lire la chronique
Gatecreeper
Deserted
Lire la chronique
Hangman's Chair
Bus de Nuit (EP)
Lire la chronique
False
Portent
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Procession Of Ghosts
Lire la chronique
Sons Of Rebellion Tour 2019
Dead Congregation + Deströy...
Lire le live report
Keys of Orthanc
A Battle in the Dark Lands ...
Lire la chronique